Modifié le 18 mars 2020 à 11:22

Comment maintenir l'évaluation des élèves forcés de rester chez eux?

Eileen, 7 ans, travaille à la maison, sur un bureau improvisé, à côté de celui de sa maman.
Assurer une continuité dans l'enseignement avec l'école à la maison Le Journal horaire / 1 min. / le 18 mars 2020
Comment assurer ce que les autorités ont appelé la continuité de l'enseignement? Faut-il évaluer les élèves dans ces conditions hors-normes? Autant de questions qui animent les familles, les enseignants et les autorités scolaires en ces temps perturbés par le Covid-19.

L'anglais par vidéoconférence, l'allemand via WhatsApp, les maths par lien internet... Organiser la semaine d'école à la maison, c'est un défi pour les élèves et les parents, pour les enseignants aussi, qui ont dû préparer des leçons à distance, dans la précipitation parfois.

Ces prochaines semaines, il faudra réussir à garder le lien avec les élèves, un lien essentiel: "Il y en a un certain nombre qui vont se retrouver esseulés, qui n'auront pas la possibilité d'être aidés, non plus, soit par les parents, soit aussi par une aide en ligne individualisée", souligne Cora Antonioli, enseignante et vice-présidente du syndicat SSP. "On craint une accentuation des inégalités entre les élèves".

"Être créatif" pour les évaluations

De grandes différences entre élèves: dans ce contexte, faut-il vraiment maintenir les notes, les examens? Et comment? Les départements d'instruction publique y réfléchissent, mais ils visent un maintien des évaluations: "On devra être créatif", explique Jean-Claude Marguet, chef du service neuchâtelois de l'enseignement obligatoire.

"Considérer en tout cas le parcours de l'élève du début de l'année à aujourd'hui et puis compter également sur les évaluations qui peuvent être mises en place par des enseignants d'ici la fin de l'année scolaire. Rien n'empêche, aujourd'hui, avec les moyens techniques, de demander à un élève de lire un texte par exemple. Mais ça, on y réfléchit et on reviendra avec des consignes beaucoup plus claires dans quelques jours", promet Jean-Claude Marguet.

La question des évaluations est une priorité, maintenant que la garde des enfants est en grande partie organisée. Et cette réponse est très attendue des enseignants, des parents et des élèves.

Sujet radio: Alexandra Richard

Adaptation web: Stéphanie Jaquet

Publié le 18 mars 2020 à 11:16 - Modifié le 18 mars 2020 à 11:22