Modifié

Plus de 1300 cas de coronavirus recensés en Suisse, 13 décès

Un membre de la Protection civile patrouille au marché de Lausanne pour distribuer des flyers. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Un membre de la Protection civile patrouille au marché de Lausanne pour distribuer des flyers. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Le coronavirus continue de se propager en Suisse. A 10h30 samedi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recensait 1359 cas testés positifs, dont quatre au Liechtenstein. Treize personnes sont décédées pour l'heure.

A ce stade, 1189 cas ont été confirmés et 170 doivent encore l'être, a précisé l'OFSP. Vendredi, le nombre total de cas s'élevait à 1125, dont 116 devaient être confirmés.

L’âge des cas testés positifs va de 0 à 98 ans, avec un âge médian de 49 ans (50 % des cas sont plus jeunes et 50 % sont plus âgés que cet âge). 52 % des cas sont des hommes, 48 % des femmes. Les adultes restent nettement plus touchés que les enfants.

Des cas ont été déclarés dans 24 des 26 cantons suisses. Le canton de Vaud recense le plus de cas confirmés (254), devant le Tessin (250) et Zurich (119).

Treize victimes, dont cinq au Tessin

Deux autres personnes sont mortes vendredi après-midi au Tessin, victimes du coronavirus. Il s'agit de deux personnes d'un certain âge et faisant partie des groupes à risques, a indiqué samedi l'état-major de crise. Le total des décès dus au virus en Suisse se monte à 13.

Ces deux personnes souffraient d'autres maladies. Le nombre de décès au Tessin s'élève à ce jour à cinq. C'est le canton qui a enregistré le plus grand nombre de morts à ce jour.

Depuis vendredi, le canton a enregistré 54 nouvelles infections, confirmées, a ajouté l'état-major de crise. Les cas d'infection se montent à 265.

ats/ebz

Publié Modifié

A Genève, l'hôpital de la Tour réquisitionné par le canton

Samedi dans le 12h45, le président du Conseil d'Etat genevois Antonio Hodgers a annoncé la réquisition des soins intensifs de l'hôpital privé de la Tour à Meyrin par le canton. L'enjeu "est de pouvoir faire face à (la) vague du coronavirus", mais aussi de faire en sorte "que cette vague ne submerge pas notre système sanitaire", a expliqué le conseiller d'Etat à la RTS, "ce qui serait vraiment le pire des scénarios".

L'armée stoppe le recrutement dans toute la Suisse

L'armée a décidé, en collaboration avec les cantons, de stopper le recrutement dès le lundi 16 mars 2020 et jusqu'à nouvel ordre. Les six centres de recrutement de Suisse sont concernés.

Tous les conscrits convoqués au recrutement ne doivent pas entrer en service, a indiqué l'armée dans un communiqué samedi. Leurs ordres de marche n'ont pas à être respectés. Aussitôt que la situation le permettra, ils seront convoqués avec un nouvel ordre de marche.

Ces mesures interviennent pour protéger les conscrits et le personnel des centres de recrutement. En même temps, cela permet au personnel médical impliqué dans le recrutement d'être utilisé au profit de l'armée et des soins de santé civils.