Modifié le 14 mars 2020 à 19:45

L'armée déployée dès lundi pour soutenir les hôpitaux face au Covid-19

Thomas Süssli a annoncé le déploiement sur Twitter.
L'armée déployée dès lundi pour soutenir les hôpitaux face au Covid-19 Forum / 3 min. / le 14 mars 2020
L'armée suisse sera déployée pour la première fois lundi, a annoncé son chef Thomas Süssli, sur Twitter dans la nuit de vendredi à samedi. Un bataillon sera mobilisé pour épauler le système de santé du pays.

Jusqu'à présent, deux douzaines de militaires intervenaient au Tessin. Dès lundi, le bataillon d'hôpital 5 va être déployé dans les cantons pour faire face au coronavirus, a écrit en substance Thomas Süssli. Il s'agit d'un "service spécial pour notre sécurité et notre protection à tous". L'information est parue en premier sur le site internet du Blick.

Le bataillon hôpital 5 est l’un des quatre bataillons hôpital de l’armée suisse, peut-on lire sur le site internet du département de la Défense. Parmi ses tâches figure notamment le soutien "des hôpitaux civils en personnel et en matériel en cas de situations extraordinaires".

>> Lire aussi: Les services de soins intensifs seront bientôt mis à rude épreuve

Quelques centaines de militaires

Difficile de dire à ce stade combien de membres de l'armée seront vraiment déployés: plusieurs centaines de personnes sont du moins attendues, précise un porte-parole de la Défense. Il est toutefois possible que tous ne soient pas incorporés, par crainte d'une infection, ou à cause d'autres obligations, comme la garde d'enfants par exemple.

En raison de la pandémie de coronavirus, le Conseil fédéral a décidé le 6 mars de mettre à disposition des cantons jusqu'à 800 membres de l'armée pour les aider. La mesure permettra notamment d'épauler les hôpitaux civils et le système de santé actuellement surchargé.

Capacité optimisée

Le bataillon d'hôpital peut également prendre en charge "l'extension de la capacité de soins infirmiers et des soins de base", "que ce soit sous terre ou en surface, dans un hôpital civil appartenant au Service sanitaire coordonné". Jusqu'à 200 patients peuvent y être accueillis. 

Toujours selon les informations de l'armée, le bataillon peut aussi contribuer "à l'exploitation d'une installation improvisée, qu'il s'agisse d'un établissement de soins, d'une station d'isolement ou d'un centre de vaccination" et "à l'exploitation d'un hôpital militaire entièrement protégé pouvant accueillir jusqu'à 200 patients dans le domaine des soins de base".

>> Les mesures annoncées vendredi par le Conseil fédéral: Ecoles fermées, réunions de plus de 100 personnes interdites: la Suisse durcit ses mesures

>> Lire aussi: La presse salue les mesures historiques prises par le gouvernement

ats/ani

Publié le 14 mars 2020 à 09:16 - Modifié le 14 mars 2020 à 19:45