Modifié

Trois morts et près de 500 cas de coronavirus en Suisse

Etat des lieux sur la contagion du virus en Suisse [RTS]
Etat des lieux sur la contagion du virus en Suisse / Forum (vidéo) / 3 min. / le 10 mars 2020
Le nouveau coronavirus a fait une troisième victime en Suisse. Une femme de 80 ans souffrant d'autres pathologies est décédée dans un home du sud du Tessin. Le nombre de cas testés positifs au Covid-19 atteint désormais près de 500 dans tout le pays.

Outre l'octogénaire au Tessin, deux autres personnes avaient déjà succombé à la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19): une femme de 74 ans jeudi au CHUV à Lausanne et un homme de 76 ans dimanche à Bâle-Campagne.

Mardi à 12h, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait recensé 476 cas de contamination confirmés et quinze autres encore en cours d'analyse après un premier test positif, indique-t-il sur son site internet. En un jour, le nombre de cas confirmé a bondi de 164.

>> Lire aussi: Ce que l'on sait du coronavirus aujourd'hui. Le point en neuf questions et "Je me suis sentie abandonnée", confie une malade vaudoise du coronavirus

L'âge des cas testés positifs va de 0 à 94 ans. 53% concernent des hommes et 47% des femmes. Les personnes âgées entre 30 et 59 ans représentent la plus grande part des contaminations, indique l'OFSP.

Vingt des 26 cantons sont touchés par le coronavirus. Le Tessin compte le plus de cas (91), devant Vaud (77), Genève (53) et Zurich (45).

Visites interdites dans les hôpitaux tessinois

Le gouvernement tessinois monte d'un cran le niveau des mesures contre le coronavirus. Dès ce mardi, les visites dans les hôpitaux et les homes pour personnes âgées ont été interdites. En fin de semaine dernière, les autorités tessinoises s'étaient contentées de limiter les horaires et la durée des visites.

Certains établissements ont introduit des mesures supplémentaires pour se préparer à une augmentation potentielle des cas de coronavirus. La semaine dernière, le canton italophone avait déjà pris comme mesure d'interdire jusqu'au 15 mars les manifestations rassemblant plus de 150 personnes.

Dans le canton, la population reste calme, mais la tension est bel et bien là, a constaté la RTS. Diverses autorités, des élus, des médecins et des spécialistes dans plusieurs domaines réclament ainsi des mesures supplémentaires et immédiates.

Aide urgente demandée pour les frontières

La RSI s’est de son côté procurée une missive du gouvernement tessinois adressée au Conseil fédéral dans laquelle, les autorités cantonales demandent une aide urgente pour le contrôle intensif des frontières avec l’Italie. Très concrètement, le canton ne peut assumer seul le filtrage des frontières, car il compte une trentaine de points de passage.

L'Ecole universitaire professionnelle de la Suisse italienne a pour sa part annulé avec effet immédiat tous ses cours.

>> Les précisions de Nicole Della Pietra dans Forum sur l'inquiétude au Tessin:

L’inquiétude monte au Tessin alors que toute l’Italie est placée en zone rouge [RTS]
L’inquiétude monte au Tessin alors que toute l’Italie est placée en zone rouge / Forum (vidéo) / 3 min. / le 10 mars 2020

L'EPFL passe aux cours en ligne

L'EPFL a également annoncé qu'elle allait suspendre tous les cours regroupant plus de 150 personnes pour lutter contre le coronavirus. Ceux-ci seront dispensés en ligne dès mercredi et jusqu'au 19 avril, soit la fin des vacances de Pâques. Plus de 5000 étudiants sont concernés.

Dans la pratique, les professeurs enregistreront leurs cours, qui seront ensuite disponibles en léger différé le jour où le cours devrait normalement avoir lieu. Un forum permettra aux étudiants de poser leurs questions. Les cours resteront en ligne pendant 30 jours, a précisé l'EPFL.

A noter aussi que CarPostal a annoncé stopper la vente de billets effectuée par ses conductrices et conducteurs dès mercredi.

Cassis demande une coordination internationale

En visite mardi à Paris, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a appelé à une "coordination" internationale plus importante dans la lutte contre le coronavirus pour éviter des mesures contradictoires. Il a plaidé pour plus de "cohérence" sur le continent européen.

Après s'être entretenu avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, le ministre suisse des affaires étrangères s'est rendu au centre de crise et de soutien du ministère français pour observer la gestion de l’épidémie par la France.

>> Le point sur les mesures au Tessin dans le 12h30:

Des personnes âgées prennent un café dans un EMS zurichois. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Les autorités tessinoises interdisent les visites dans les hôpitaux et les EMS / Le 12h30 / 2 min. / le 10 mars 2020

ebz/boi avec ats

Publié Modifié

Swiss maintient ses vols vers l'Italie

Alors que plusieurs compagnies ont suspendu mardi leurs vols vers l'Italie, Swiss n'a pas encore prévu une mesure similaire. Les fréquences des vols vers Florence, Milan, Rome et Venise ont cependant déjà été réduites.

Contactée par Keystone-ATS, Swiss a indiqué "observer la situation". Vendredi dernier, le groupe Lufthansa, qui contrôle Swiss, avait annoncé qu'il allait réduire ses capacités de vol en raison d'une baisse drastique des réservations, imputée à l'épidémie du nouveau coronavirus, envisageant d'aller jusqu'à 50%.

Swiss a ainsi suspendu ses vols à destination de Tel-Aviv, en Israël, jusqu'au 28 mars. Environ 13'000 passagers sont concernés. La compagnie a déjà prolongé jusqu'au 24 avril la suspension de ses vols entre Zurich et Pékin et vers Shanghai.