Modifié

Un homme de 76 ans décède du coronavirus à Bâle-Campagne, la 2e victime en Suisse

Un patient est décédé du coronavirus à l'hôpital cantonal de Liestal (BL), ont annoncé les autorités dimanche. [Keystone]
Un homme de 76 ans décède du coronavirus à Bâle-Campagne, la 2e victime en Suisse / Le Journal horaire / 18 sec. / le 8 mars 2020
Un patient est décédé dimanche du coronavirus à l'hôpital cantonal de Liestal (BL), ont annoncé les autorités. Cet homme de 76 ans est la 2e victime en Suisse, alors que les personnes contaminées atteignent un total de 280 à travers le pays, selon les chiffres de l'OFSP.

Le septuagénaire infecté au Covid-19 souffrait déjà d'une maladie cardiaque, a fait savoir l'état-major de crise cantonal. Il est arrivé à l'hôpital cantonal de Bâle-Campagne à Liestal en provenance d'un autre établissement la semaine passée. Déjà testé positif, "il est arrivé chez nous très malade", a dit devant les médias dimanche le médecin-chef Jörg Leupi.

Les soignants ignorent en revanche où et comment la victime a été infectée. Ils savent en revanche avec qui elle est entrée en contact une fois contagieuse.

Le canton de Bâle-Campagne compte pour l'heure 19 cas confirmés de Covid-19.

Un premier décès avait été annoncé jeudi dernier, une femme de 74 ans dans le canton de Vaud. Elle s'était probablement infectée en Italie. La patiente est décédée au CHUV, où elle était hospitalisée depuis le 3 mars. Elle souffrait de problèmes respiratoires et son état s'était brutalement détérioré.

>> Voir aussi le point sur les mesures de confinement en Italie: Quinze millions de personnes placées en quarantaine dans le nord de l'Italie

Propagation rapide

Le coronavirus continue de se propager en Suisse avec 53 nouveaux cas durant les 24 dernières heures, a annoncé l'OFSP dimanche.

A l'heure actuelle, 332 cas ont été testés positifs en Suisse et au Liechtenstein. Sur ce nombre, 280 ont été confirmés et 51 autres sont encore en cours d'analyse après un premier résultat positif. Samedi, l'Office fédéral de la santé publique avait annoncé 228 cas.

Ce sont les cantons de Vaud et Genève qui comptent le plus de cas avec 38 chacun. Suivent Zurich (32), Berne et le Tessin (26) et Bâle-Ville (24). Concernant les autres cantons romands, Neuchâtel annonce 13 cas, Fribourg 8, le Valais 5 et le Jura 4. Vingt des 26 cantons suisses sont concernés.

La majorité des Suisses se sentent peu menacés

Par ailleurs, selon un sondage de l'institut de recherche Link, pour le SonntagsBlick, les Helvètes soutiennent clairement les mesures prises par la Confédération: 76% des sondés considèrent par exemple que l'interdiction des grands événements est appropriée.

Les deux tiers (67%) des personnes interrogées ne se sentent pas ou peu menacées par le virus. En revanche, 24% jugent le danger lié au coronavirus comme moyen et 8% comme élevé. Ces valeurs restent stables et n'ont que peu changé par rapport à la semaine précédente.

Un sondé sur quatre est favorable à la fermeture des frontières avec l'Italie, pays le plus touché par le coronavirus avec la Chine, la Corée du Sud et l'Iran.

Suffisamment informé

La gestion de la crise par le Conseil fédéral est jugée comme bonne par une grande partie des personnes interrogées. Par ailleurs, 86% estiment que l'OFSP les informe suffisamment.

Selon l'enquête, la population suit largement les mesures de prévention recommandées par la Confédération. Ainsi, 93% des sondés disent se laver fréquemment les mains, 76% évitent de se serrer la main et plus de la moitié s'abstiennent temporairement de voyager à l'étranger.

Les masques de protection ne convainquent en revanche pas. Moins d'une personne sur dix envisage d'en porter.

L'enquête a été menée du 3 au 6 mars auprès de 1074 personnes dans les trois régions linguistiques principales du pays.

boi/kkub avec ats

Publié Modifié

Vers une hausse de primes maladies?

L'impact financier du coronavirus promet d'être retentissant. Pour le seul système de santé, les experts estiment les coûts à environ 1,7 milliard de francs, rapporte la SonntagsZeitung.

Cela comprend les coûts des tests, des séjours à l'hôpital ainsi que toute vaccination ultérieure potentielle. Les compagnies d'assurance-maladie supposent que le coronavirus entraînera une hausse des primes au fil des ans.

Pertes colossales pour l'événementiel

En raison de l'interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes, le secteur de l'événementiel est durement touché. Environ 80% des manifestations prévues en Suisse ont été annulées, rapporte le SonntagsBlick en se référant à une estimation de l'Association suisse des Techniciens de théâtre et de spectacle (ASTT).

Stefan Breitenmoser, directeur de l'association suisse des organisateurs de concerts, spectacles et festivals de musique (SMPA), estime que les membres de l'association perdent "entre 1,5 et 2 millions de francs de chiffres d'affaires par jour depuis l'interdiction du Conseil fédéral".

Centaines de millions de pertes autour du Salon de l'auto

A Genève, rien que les pertes liées à l'annulation du salon de l'auto se chiffrent en millions. Selon le directeur de la fondation qui l'organise, cité dans le Matin Dimanche, il s'agit d'"une perte de plus de 10 millions de francs" pour la fondation, entre 100 et 150 millions pour les exposants et un manque à gagner de 200 à 250 millions pour le Grand Genève.

Du côté de Suisse Tourisme, on estime que 50% des nuitées pour les hôtes chinois durant le premier trimestre 2020 sont perdues. Pour le mois de février, cela représente 50'000 nuitées, soit environ 19 millions de francs.