Modifié

Gothard: la falaise a été dynamitée

Les rochers dangereux ont littéralement volé en éclats
Les rochers dangereux ont littéralement volé en éclats
Quelque 5500 m3 de roches ont été dynamitées à 11h00 au-dessus de Gurtnellen (UR) afin de mettre fin à l'instabilité de la falaise. L'explosion n'a pas endommagé l'autoroute en contrebas.

De nombreux badauds ont suivi l'opération, très spectaculaire.
Il faudra attendre plusieurs jours pour savoir si elle permettra la
réouverture de l'autoroute du Gothard avant les vacances d'été.
L'A2 est fermée depuis fin mai après la mort de deux personnes
tuées par des blocs de pierre tombés du sommet instable de la
falaise.

Personnes évacuées

Trois heures avant le dynamitage, la route cantonale a également
été fermée et 31 personnes vivant à proximité ont été évacuées. Peu
avant d'appuyer sur le détonateur, les responsables ont envoyé dans
la vallée cinq signaux acoustiques prolongés puis trois sons
courts. Un long signal a marqué la fin de l'opération.

Pendant deux semaines, les ouvriers avaient creusé 88 trous de 5 à
30 mètres de profondeur pour y placer au total une tonne et demie
d'explosifs.

"Opération réussie"

«L'opération semble être une complète réussite», s'est félicité
le conseiller d'Etat uranais Markus Züst lors d'une conférence de
presse. «Selon nos premières observations, la coupure est propre et
la détonation n'a pas créé de nouveaux dégâts dans la paroi», a
renchéri le géologue responsable Markus Liniger. «Mais nous devons
laisser la falaise se reposer et observer la roche sous la
poussière», a-t-il ajouté.

Il faudra patienter

Par sécurité, les spécialistes ne pourront se rendre que samedi
sur les lieux, et se contenteront vendredi de survoler le secteur
en hélicoptère. Plusieurs jours d'analyse de la falaise seront
nécessaires pour déterminer sa stabilité.

Il est aussi possible que le dynamitage crée de nouvelles tensions
dans la paroi, ont prévenu les spécialistes. De nouvelles charges
explosives pourraient alors être nécessaires pour la
consolider.

Le but est de rouvrir l'autoroute A2 au plus tard le week-end des
8 et 9 juillet, afin d'éviter une congestion du trafic estival
aussi bien en Suisse que dans les autres pays alpins.

ats/nr

Publié Modifié

Pression sur la Suisse

Les pays voisins attendent de la Suisse qu'elle mette tout en oeuvre pour que l'axe soit rendu à la circulation le plus vite possible, a affirmé le directeur de l'OFROU, Rudolf Dieterle, dans une interview à la «Neue Zürcher Zeitung».

La fermeture du tunnel pendant les migrations estivales fait figure de scénario catastrophe. Les autres cols et tunnels alpins devraient se répartir les 40'000 à 50'000 voitures qui empruntent quotidiennement le Gothard en juillet et août.

Depuis la fermeture du Gothard, l'Autriche, la France, l'Italie et l'Allemagne doivent aussi absorber la moitié du trafic poids lourds de la Suisse, ce qui représente pour eux 2000 à 3000 camions par jour.