Modifié

Carnavals annulés et hockey à huis clos au Tessin à cause du coronavirus

Evolution de la situation au Tessin au jour 2 de l'arrivée du coronavirus en Suisse [RTS]
Evolution de la situation au Tessin au jour 2 de l'arrivée du coronavirus en Suisse / Forum (vidéo) / 3 min. / le 26 février 2020
Après un premier cas de contamination au coronavirus, le Conseil d'Etat tessinois a décidé mercredi d'annuler toutes les festivités de carnaval. Par ailleurs, les deux matchs de hockey sur glace de National League prévus vendredi et samedi au Tessin se dérouleront sans spectateurs.

Dans les écoles tessinoises, les cours reprendront en revanche comme d'habitude après les vacances de carnaval qui se terminent dimanche 1er mars. Toutefois, aucun voyage scolaire à l'étranger ne sera autorisé avant la fin du mois de mars.

Une interdiction de sortie avait déjà été décrétée depuis mardi pour des recrues de l'armée. La mesure touche les sites militaires à Airolo, Monteceneri et Isone.

La Confédération mobilisée

La situation est suivie de très près, a indiqué lors d'une conférence de presse à Berne le ministre de la santé Alain Berset, précisant que "nous sommes bien préparés". Dix laboratoires répartis sur tout le territoire, dont un au Tessin, sont désormais prêts à faire des tests de dépistage de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Leur capacité, de 1000 tests par jour, a été triplée depuis la semaine dernière, a précisé le ministre. Jusqu'à lundi, les tests étaient réalisés par le laboratoire de référence de Genève.

>> Lire aussi: Hautes écoles recadrées pour leurs directives concernant le coronavirus

Le premier cas de coronavirus, un septuagénaire tessinois se portant bien, mais placé à l'isolement dans une clinique de Lugano, ne change rien au dispositif mis en place en Suisse, a déclaré Alain Berset. "D'autres cas peuvent apparaître et la situation peut évoluer chaque jour." Les tests sur des personnes présentant des symptômes de type grippal sont intensifiés.

>> Lire aussi: Le Tessin a enregistré le premier cas de coronavirus en Suisse

Cas probable en Argovie et suspicion à Neuchâtel

Alors qu'une septantaine de tests ont été menés mardi en Suisse, de nouveaux cas suspects de coronavirus ont été signalés mercredi, notamment un cas fortement probable en Argovie. Il n'est toutefois pas encore confirmé. Le canton a déjà enregistré 29 cas suspects, dont 24 se sont avérés être des fausses alertes. Cinq cas sont en cours d'analyses, dont le cas suspect, a indiqué la Chancellerie d'Etat.

Dans le canton de Neuchâtel, plusieurs personnes ayant voyagé dans la région de Milan ont consulté les urgences de Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) pour des problèmes respiratoires. Trois enfants figurent parmi les cas suspects. Ces cas suspects font l'objet de mesures d'isolement à domicile, leur état clinique n'étant pas inquiétant.

>> Le reportage du 19h30:

Coronavirus : premiers cas suspects dans le canton de Neuchâtel. [RTS]
Coronavirus : premiers cas suspects dans le canton de Neuchâtel. / 19h30 / 1 min. / le 26 février 2020

L'un des enfants a fréquenté une crèche alors qu'il présentait des symptômes. Par mesure de précaution, les enfants qui ont été en contact avec lui ont été mis provisoirement en quarantaine jusqu'au résultat du test de confirmation attendu d'ici à jeudi.

>> Reportage dans les hôpitaux qui se préparent au virus

Les hôpitaux suisses sont prêts à l'éventualité d'une épidémie. [RTS]
Les hôpitaux suisses sont prêts à l'éventualité d'une épidémie. / 19h30 / 2 min. / le 26 février 2020

>> Lire aussi: Les nouveaux cas de coronavirus à l'étranger ont dépassé ceux en Chine

ats/nr

Publié Modifié

Ligne d'urgence prise d'assaut

L'annonce mardi d'un premier cas du nouveau coronavirus en Suisse a provoqué l'inquiétude des Suisses. La ligne téléphonique d'urgence mise en place par les autorités suisses sur le coronavirus est prise d'assaut. Quelque 1400 appels sont enregistrés chaque jour depuis lundi, a affirmé Alain Berset. Les questions les plus fréquentes concernent les voyages ou les mesures d'hygiène.

Le numéro de la hotline mise en place par l'OFSP: +41 58 463 00 00 (chaque jour de 8h à 18h).

>> Le reportage du 19h30:
La hotline médicale pour le coronavirus est prise d'assaut. Plus de 1'400 appels à la centrale à Bâle. [RTS]
La hotline médicale pour le coronavirus est prise d'assaut. Plus de 1'400 appels à la centrale à Bâle. / 19h30 / 1 min. / le 26 février 2020

Renvois de requérants vers l'Italie suspendus

L'Italie a suspendu la reprise des requérants d'asile sur son territoire dans le cadre du système Dublin, en raison de la propagation du nouveau coronavirus. La Suisse a décidé de reporter les transferts.

"Plusieurs vols devant embarquer un total de dix requérants ces prochains jours ont ainsi dû être annulés", a indiqué mercredi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué. Les personnes concernées resteront provisoirement dans les centres d'asile cantonaux ou fédéraux.

Le SEM a été informé par le ministère italien de l'intérieur. La mesure italienne s'applique à tous les pays européens.