Modifié

Le médecin amateur de livres allait rembourser

Le médecin du CHUV allait vendre sa collection [Keystone]
Le médecin du CHUV allait vendre sa collection [Keystone]
Le neurologue du CHUV accusé d'avoir détourné entre 1,1 et 2,1 millions de francs avait l'intention de rembourser l'Etat de Vaud. Pour réunir l'argent, il s'était résolu à vendre aux enchères sa collection de livres le 23 mai chez Christie's à Paris.

"Il avait signé le contrat avec Christie's le 1er janvier 2006",
a indiqué mercredi à l'ATS le juge d'instruction Jean Treccani,
revenant sur une information de "24 Heures". "Il avait déjà
rencontré des problèmes avec l'administration du CHUV. Il savait
que certaines factures étaient contestées", a-t-il ajouté.

Avant son licenciement le 26 avril et son incarcération deux jours
plus tard, Julien Bogousslavsky avait d'ailleurs déjà remboursé une
première facture d'environ 300 000 francs que le Centre hospitalier
universitaire vaudois (CHUV) contestait. Devant le juge, il a admis
avoir détourné moins d'un million de francs.

Demande de mise en liberté

Depuis presque deux semaines, cet ancien chef du service de
neurologie, un professeur de renommée mondiale, est inculpé
d'escroquerie et incarcéré au Bois-Mermet à Lausanne. Il a fait
parvenir mercredi au juge d'instruction une demande de mise en
liberté. La justice y répondra dans les prochains jours.

L'enquête se poursuit pour déterminer le montant exact des
détournements de fonds. Un "travail de longue haleine", reconnaît
le juge Treccani. Une partie des sommes détournées provenaient de
fonds alimentés par la pratique privée des professeurs du
CHUV.

C'est le CHUV qui a mis au jour les pratiques frauduleuses de son
chef de service en novembre dernier. Ces détournements auraient
débuté en 2001 déjà. Depuis cette affaire, le Département cantonal
de la santé a annoncé un renforcement des contrôles.

Pris dans un engrenage

Le juge d'instruction Jean Treccani doit encore donner son
accord formel à la vente aux enchères de Christie's du 23 mai. Les
fonds dégagés pourraient en partie servir à rembourser les
dommages. Avant de donner son aval à ces enchères, le juge attend
que l'inculpé et qu'un responsable de Christie's se soient
fermement engagés à ce que le produit de la vente soit versé sur un
compte bloqué mis à disposition de la justice.

Le juge et l'avocat confirment que le détenu «collabore» avec la
justice. "Mon client s'explique ouvertement et essaye de donner le
plus d'informations possible", résume Me Pittet. Pourquoi a-t-il
détourné cet argent ? "Lui-même n'a pas d'explication
rationnelle à donner. Il semble que cela a été un engrenage".

ats/ruc

Publié Modifié

Collection aux enchères

Chez Christie's, la vente 5443, discrètement intitulée "Bibliothèque d'un amateur européen", comprend 134 lots de livres illustrés de l'avant-garde (1890-1940).

Elle contient notamment des poèmes d'Eluard illustrés par Picasso, des oeuvres d'Apollinaire, André Breton ou encore Blaise Cendrars ainsi que des dessins de Chagall.

Selon l'estimation de départ, la collection vaut entre 5,5 et 7,7 millions de francs.

Les lots mis en vente à Paris ne constituent qu'une partie de sa collection de livres rares, qui recèle aussi plusieurs ouvrages de Ramuz et d'anciens livres de médecine.

Lors de la perquisition de sa maison d'Epalinges, la justice a séquestré une bonne partie de cette collection, a indiqué son avocat, Me Luc Pittet.

Le CHUV sera audité

Suite à la découverte de l'affaire, Pierre-Yves Maillard a chargé un cabinet d'audit d'examiner tous les services de l'établissement.

Tenant à défendre le CHUV, le chef du Département de la santé et de l'action sociale a cependant mis en avant l'ampleur exceptionnelle de cette affaire.

Le rapport est attendu pour fin juin ou début juillet.