Modifié le 28 juin 2010 à 11:46

Champ-Dollon: incendie intentionnel

Une plainte pour faire toute la lumière sur le drame
Champ-Dollon fait face à une surpopulation carcérale [Keystone]
Un prisonnier de 38 ans souffrant de troubles psychiques a bouté le feu à sa cellule vendredi matin à la prison de Champ-Dollon. Il a été grièvement blessé, de même qu'un autre détenu qui se trouvait dans la cellule du dessus.

Le détenu, en préventive pour vol, avait déjà tenté de mettre le
feu à sa cellule jeudi soir vers 22h50. Le sinistre a rapidement
été maîtrisé. L'auteur de l'incendie a alors subi une fouille
complète, avant d'être transféré dans une autre cellule. Toutes les
précautions nécessaires ont été prises, a déclaré le directeur
adjoint de l'Office pénitentiaire.

Le détenu n'avait plus ni briquet ni allumettes. Une enquête a
été ouverte et devra déterminer comment il a pu bouter le feu vers
04h45 vendredi matin, notamment s'il a bricolé des fils
électriques.





L'auteur de l'incendie, qui a déjà effectué plusieurs séjours en
prison, a été gravement brûlé et le pronostic vital le concernant
est réservé, selon la police cantonale genevoise. Le détenu se
trouvant à l'étage supérieur a été très fortement intoxiqué par la
fumée. Un troisième prisonnier a dû subir un contrôle, de même que
deux collaborateurs de la prison.

Surpopulation problématique

Une évacuation de la prison n'a pas été nécessaire vendredi
matin, au grand soulagement des responsables de Champ-Dollon. Une
telle opération est en effet compliquée à mener et oblige la police
à intervenir. Seules cinq personnes ont été momentanément
transférées dans un autre endroit.





Actuellement, Champ-Dollon accueille 458 détenus dans un espace
prévu pour 270 prisonniers. En mai dernier, plus d'une centaine de
détenus avaient refusé de réintégrer leurs cellules pour protester
contre leurs conditions de détention. La police avait dû intervenir
pour ramener le calme dans l'établissement. Trois détenus avaient
légèrement été blessés. L'incident survenu vendredi aurait
toutefois pu se produire indépendamment du problème de
surpopulation carcérale, a tenu à souligner le directeur adjoint de
la prison genevoise.





agences/nr/sun

Publié le 14 juillet 2006 à 13:25 - Modifié le 28 juin 2010 à 11:46

Champ-Dollon sera agrandie

Le gouvernement genevois a adopté le 22 mars 2006 le projet d'extension de la prison de Champ-Dollon, pleine à craquer depuis des années. La nouvelle structure pourra accueillir dans un premier temps 64 détenus.

La nouvelle prison sera constituée d'unités préfabriquées de 32 places chacune offrant à moindre coût toutes les garanties en matière de sécurité et de conditions de détention.

Les pavillons devraient être installés à proximité mais en dehors de l'enceinte de Champ-Dollon, sur une parcelle appartenant à l'Etat.

Cette solution doit permettre de désengorger rapidement la prison de Champ-Dollon, la plus surpeuplée de Suisse avec un taux de remplissage moyen en 2005 de 162 %.