Modifié le 28 juin 2010 à 11:48

Un convoi fou fait trois morts à Thoune

Un choc d'une extrême violence entre les deux convois
Un choc d'une extrême violence entre les deux convois [Keystone]
Trois hommes ont été tués mercredi vers 03h20 à Thoune-Dürrenast, dans le canton de Berne, lors d'une collision de deux trains de chantier. Ils se trouvaient dans l'un des convois, qui a parcouru 31 km de manière incontrôlée avant de percuter l'autre.

Le train fou du BLS Chemin de fer du Lötschberg AG se trouvait
sur un chantier près de Blausee, dans l'Oberland bernois, ont
indiqué les responsables de la compagnie et les autorités d'enquête
devant la presse.





Pour une raison encore indéterminée, les freins du convoi n'ont
pas fonctionné et ses trois occupants en ont perdu le contrôle.
Composé d'un véhicule tracteur, de trois wagons de ballast et de
deux wagons de matériel, le train s'est mis en mouvement à la
descente en direction de Spiez sans pouvoir être freiné. Ses
occupants ont alors donné l'alerte. L'enquête devra déterminer si
un contact radio a encore eu lieu par la suite.





Deux des hommes décédés étaient des Suisses, des employés du BLS.
Le troisième, un spécialiste d'une entreprise privée de
construction, serait allemand, ont indiqué les autorités. Tous
trois étaient des pères de famille.

"Choix courageux"

Après l'alarme, la direction de la compagnie a décidé de laisser
le train rouler vers la plaine et percuter un train arrêté dans le
chantier situé dans le quartier de Dürrenast à Thoune. Plusieurs
personnes qui travaillaient à cet endroit ont pu se mettre à l'abri
à temps et n'ont pas été blessées. Onze ouvriers ont été pris en
charge psychologiquement durant la matinée.





C'était une «décision courageuse» de laisser le train fou enboutir
l'autre convoi, a dit le directeur des BLS, visiblement ému, lors
de la conférence de presse. On a aussi envisagé de dévier le train
dans le Simmental, mais cette variante a été écartée en raison d'un
passage à niveau non gardé.

Vision cataclysmique

A Thoune-Dürrenast, le train fou a d'abord percuté deux wagons
de matériels à l'arrêt. Ces deux wagons, malgré leurs freins tirés,
ont été poussé sur envrion 200 mètres avant que tout le convoi
aille percuter un autre train de chantier à l'arrêt. La vitesse du
convoi fou n'a pas encore pu être déterminée.





Sur les lieux de la collision, c'était une vision d'horreur. Des
wagons étaient encastrés les uns dans les autres et l'un d'entre
eux est tombé par-dessus un mur. De nombreuses personnes -
policiers, secouristes et pompiers - ont été mobilisées.

Trafic interrompu

Le trafic sur la ligne du Lötschberg a été interrompu entre
Thoune et Spiez à la suite de ce drame. Un service de bus a été mis
en place pour assurer le transport des voyageurs. Les CFF
recommandent aux usagers qui se rendent de Suisse alémanique en
Italie ou en Valais de passer par Lausanne.





Ats/sn

Publié le 29 mai 2006 à 15:10 - Modifié le 28 juin 2010 à 11:48

Drame le plus meurtrier en 12 ans

La collision de Thoune est l'accident ferroviaire le plus meurtrier depuis 12 ans en Suisse.

Le 21 mars 1994, le contre-poids d'une grue percutait le direct Brigue-Romanshorn à Däniken (SO) et déchirait le flanc de trois wagons à la hauteur des fenêtres. L'accident a fait neuf morts et une vingtaine de blessés.

Dans l'intervalle, les CCF ont enregistré plusieurs accidents avec victimes. En février 2002, une collision suivie d'un déraillement a fait deux morts et cinq blessés en gare de Chiasso (TI).

En novembre 1999, deux trains se sont percutés à Berne-Weissenbühl. Bilan: 2 morts et 51 blessés.

Dans les années 1982 à 1985, quatre collisions ferroviaires ont fait entre 4 et 6 morts ainsi que de nombreux blessés.

Le choc le plus meurtrier entre deux trains a eu lieu en 1924 à Bellinzone, où 19 personnes ont été tuées et plusieurs blessées.

Mais le plus grave accident de l'histoire ferroviaire suisse a eu lieu en 1891 près de Münchenstein (BL). Un pont s'est effondré au passage d'un train. Bilan: 71 personnes tuées, 171 blessées.

Pour le personnel ferroviaire, le plus grave accident remonte à 1926. Neuf employés des CFF sont morts asphyxiés dans le tunnel du Ricken, près de Wattwil (SG), où un train de marchandises était tombé en panne.

Second incident en 3 semaines

C'est le deuxième accident survenu sur la ligne du BLS en l'espace de trois semaines. Le 28 avril dernier, un train de voyageurs ICE des chemins de fer allemands avait percuté deux locomotives qui roulaient en convoi.

Huit personnes avaient été blessées. L'enquête a permis d'établir qu'une erreur humaine est à l'origine du drame: le conducteur du convoi de locomotives avait remarqué trop tard un signal stop.