Loyers abordables et norme anti-homophobie au menu du premier scrutin fédéral de l'année.

Votations fédérales et cantonales

Publié le 09 février 2020 à 08:16 - Modifié le 09 février 2020 à 21:00

La norme anti-homophobie passe facilement le cap alors que l'initiative "logements abordables" fait chou blanc

Les Suisses se sont rendus aux urnes dimanche 9 février pour le premier scrutin fédéral de l'année. Le taux de participation a atteint 41,7%. Deux objets étaient soumis à la population:

- L'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle a été assez largement acceptée par la population. Un peu moins de deux tiers des Suisses (63%) ont glissé un oui dans l'urne. Les Vaudois ont été les plus enthousiastes (80,2% de oui), suivis des Genevois (76,3%) et des Jurassiens (73,8%). Deux cantons et demi ont rejeté la révision de la loi: Uri, Schwyz et Appenzell Rhodes Intérieures.

- L'initiative populaire "Davantage de logements abordables", elle, n'a pas passé la rampe, rejetée par 57% de la population. Quatre cantons et demi l'ont néanmoins soutenue: Genève, Vaud, Neuchâtel, Jura et Bâle-ville. Au bout du lac, où la crise du logement est la plus marquée, l'acceptation a même dépassé les 60%.

- Dans les cantons, Genève a notamment refusé le déclassement de deux zones villas à Cointrin ainsi que l'abolition de l'impôt sur les chiens et Neuchâtel refusé le droit de vote à 16 ans. Fribourgeois et Bernois ont quant à eux accepté que la commune de Clavaleyres, enclave bernoise, fusionne avec Morat (FR) et soit transférée dans le canton de Fribourg.

- Des élections complémentaires pour le Conseil d'Etat avaient également lieu ce dimanche dans les cantons de Vaud et du Jura. Les Vaudois ont élu la PLR Christelle Luisier au premier tour, tandis que la socialiste Rosalie Beuret Siess (41,5%) et la PDC Anne Seydoux-Christe (37,9%) sont au coude à coude dans le Jura. Elles devancent l'UDC Romain Schaer (20,6%). Aucun candidat n'ayant atteint la majorité, un 2ème tour aura lieu le 1er mars.

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 19h00
    Suisse drapeau

    Non à l'initiative sur les logements abordables, oui à la norme anti-homophobie

    - L'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle a été assez largement acceptée par la population. Un peu moins de deux tiers des Suisses (63,1%) ont glissé un oui dans l'urne. Les Vaudois ont été les plus enthousiastes (80,2% de oui), suivis des Genevois (76,3%) et des Jurassiens (73,8%). Deux cantons et demi ont rejeté la révision de la loi: Uri, Schwyz et Appenzell Rhodes Intérieures.

    >> Les précisions du 19h30:

    La norme anti-homophobie largement acceptée.
    19h30 - Publié le 09 février 2020

    - L'initiative populaire "Davantage de logements abordables", elle, n'a pas passé la rampe, rejetée par 57,1% de la population. Quatre cantons et demi l'ont néanmoins soutenue: Genève, Vaud, Neuchâtel, Jura et Bâle-ville. Au bout du lac, où la crise du logement est la plus marquée, l'acceptation a même dépassé les 60%.

    >> Les précisions du 19h30:

    Échec de l'initiative pour des logements abordables.
    19h30 - Publié le 09 février 2020

    - La participation s'est élevée à 41,7% pour les deux scrutins fédéraux.

    >> Ecouter l'analyse de cette journée de votations dans Forum dimanche soir:

    Comment analyser les résultats des votations fédérales et cantonales ?
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 18h20
    Suisse drapeau

    Le Conseil fédéral se félicite des résultats

    Selon le Conseil fédéral, le rejet de l'initiative sur le logement permettra à la Confédération de poursuivre sa politique d'encouragement avec davantage de moyens.

    Le résultat montre que le marché du logement fonctionne, globalement, et que la grande majorité de la population dispose de possibilités de logement raisonnables, s'est félicité le ministre de l'économie Guy Parmelin. Il concède qu'il y a des problèmes dans certaines villes et régions, mais qu'il faut les résoudre de manière régionale, par des mesures complémentaires au marché.

    >> L'interview de Guy Parmelin peu après l'annonce des résultats:

    Le conseiller fédéral Guy Parmelin se réjouit du non à l'initiative sur les loyers abordables
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020


    La ministre de la Justice Karin Keller-Sutter, elle, salue l'extension de la norme antiraciste à l'homophobie. "C'est un signal de la Suisse d'aujourd'hui, une Suisse qui ne tolère pas les discriminations", a réagi la conseillère fédérale.

    >> Ecouter sa réaction sur le plateau de la RTS:

    Karin Keller-Sutter: "La Suisse ne tolère pas les discriminations. C'est un signal positif"
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

    Elle souligne que la révision adoptée ne nécessitera la modification d'aucune autre loi, ni n'ouvrira la porte à des extensions ultérieures. Elle ne croit pas non plus à une multiplication des procédures pour violation de cette nouvelle norme. "Ces dernières 25 années, la loi antiraciste a été appliquée avec beaucoup de proportionnalité par la justice suisse", relève Karin Keller-Sutter à titre de comparaison.

    >> Ecouter son interview complète dans Forum dimanche:

    Deux tiers de l’électorat acceptent la loi contre la discrimination homophobe: interview de Karin Keller-Sutter
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 18h00
    Suisse drapeau

    Logements abordables: en Suisse romande, l'initiative aurait gagné

    Les résultats de l'initiative pour des logements abordables laissent apparaître un Röstigraben, même si la frontière entre le oui et le non ne suit pas exactement celle des langues, car Fribourg et le Valais ont dit non. Néanmoins, si seule la Suisse romande avait voté, l'initiative aurait été acceptée avec 50,4% des voix.

    "Je crois qu'on ne peut pas en faire une affaire Suisse romande - Suisse alémanique. C'est avant tout dans les villes et dans certaines régions qu'il y a un problème. Par exemple, la ville de Berne a aussi voté oui. Mais il ne faut pas tourner le char: il y a une décision majoritaire du peuple et des cantons", a toutefois nuancé le Conseiller fédéral Guy Parmelin.

    >> Ecouter l'analyse de Forum dimanche soir, puis les réactions de Guy Parmelin, de Carole-Anne Kast et de Philippe Nantermod:

    L’initiative de l’ASLOCA rejetée par le peuple: interview de Carole-Anne Kast et Philippe Nantermod
    Forum - Publié le 09 février 2020

    >> Voir aussi le commentaire de Bernard Rappaz, rédacteur en chef de l'Actu TV:

    Bernard Rappaz: "Les Suisses n'aiment pas les règles étatiques qui s'imposent à l'ensemble du pays".
    19h30 - Publié le 09 février 2020

  • 17h44
    Suisse drapeau

    Commune par commune, découvrez les votes sur la norme pénale anti-homophobie

  • 17h42
    Suisse drapeau

    Commune par commune, découvrez les votes sur les logements abordables

  • 17h39
    Suisse drapeau

    "Ca a été un long chemin", rappelle un Mathias Reynard ému

    Rappelant que la nouvelle norme anti-homophobie est l'aboutissement d'un "long chemin" et d'un long travail, Mathias Reynard (PS/VS) salue l'engagement des associations dans la campagne. "Ce qu'on a gagné aujourd'hui, (...) le signal qu'on a envoyé aujourd'hui, est puissant. Il touche ceux qui ont subi un jour ou l'autre une agression physique ou verbale."

    >> Ecouter son discours au stamm des partisans du oui: 

    Mathias Reynard (PS-VS) ému et combatif devant les partisans de la norme pénale anti-homophobie
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

    >> Voir aussi son interview dans le 19h30:

    Matthias Reynard: "Il y a une énorme évolution dans la société suisse".
    19h30 - Publié le 09 février 2020

    "Il y aura des cas de violation de cette nouvelle norme anti-homophobie. Il y a des individus qui vont trop loin, qui appellent à la haine et à la discrimination", prédit de son côté Muriel Waeger, directrice romande de Pink Cross et co-directrice de la campagne pour le oui. Elle estime toutefois qu'ils seront peu nombreux. "Je ne pense pas qu'on va déposer des plaintes en rafale, mais on le fera pour les cas de personnes qui dépasseront les limites. Il n'y a pas de place pour la haine et le dénigrement en public", a-t-elle sougliné.

    >> Ecouter sa réaction dans Forum:

    La suite du débat contre la discrimination des personnes LGBT: interview de Muriel Waeger
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 17h30
    Vaud drapeau picto romand

    Non à Tolochenaz (VD), oui à Nyon et à Aigle

    Les citoyens de Tolochenaz (VD) ont refusé dimanche le plan d'affectation SudVillage, pour la construction d'un quartier capable d'accueillir quelque 2500 personnes. Ce projet devait faire plus que doubler le nombre d'habitants de la commune, de plus de 1900 actuellement.

    Projet urbanistique accepté à Nyon

    Même thématique - augmenter le nombre de logements - autres enjeux: une trentaine de kilomètres plus à l'ouest, les habitants de Nyon ont largement accepté dimanche le projet urbanistique de la Suettaz en votation communale. Le plan d'affectation, qui était combattu par référendum, prévoit de démolir deux barres d'immeubles des années 1960 pour y créer un nouveau quartier.

    Aigle en faveur d'une nouvelle salle de spectacles

    Les citoyens d'Aigle (VD) se sont largement prononcés dimanche en faveur d'un crédit de 24,7 millions de francs destiné à la construction d'une nouvelle salle de spectacles. Ce nouvel Espace Evénements des Glariers (EEG) pourra accueillir 900 personnes et disposera d'un parking souterrain de 180 places.

  • 16h07
    Suisse drapeau

    A Zurich, non aux logements abordables, oui à la loi anti-homophobie

    Les Zurichois ont rejeté par 53,5% l'initiative pour des logements abordables.

    Ils ont en revanche accepté par 63,5% la réforme de la norme pénale anti-homophobie.

  • 15h58

    Naturalisation durcie en Argovie, nouvelles contraintes pour Uber à Zurich

    ARGOVIE: Durcissement des conditions de naturalisation 

    Les Argoviens ont approuvé dimanche un durcissement des conditions d'octroi de la nationalité suisse. La loi approuvée par le parlement cantonal a été très clairement acceptée par 64,8% des votants. La participation s'est élevée à 38%.

    ZURICH: Régime contraignant pour Uber dans le canton

    Menacée de disparaître à Genève, Uber va être soumise à un régime contraignant à Zurich. Les citoyens du canton ont approuvé une nouvelle loi sur les taxis en ce sens. Les chauffeurs de la plate-forme numérique devront s'enregistrer auprès des autorités et se distinguer par une plaquette sur leur véhicule.

    Les Zurichois ont adopté dimanche à 51,6 % la nouvelle loi cantonale sur les services de taxis et de transports en limousine. Le taux de participation a atteint 42,4 %.

    >> En lire plus: Naturalisation durcie en Argovie, nouvelles contraintes pour Uber à Zurich

    BÂLE-VILLE: Restriction du trafic automobile à l'horizon 2050

    Seules les voitures les moins polluantes et le trafic en autopartage seront encore autorisés dès 2050 dans les rues et sur les routes de Bâle-Ville.  Les autoroutes ne sont pas concernées. Les citoyens du canton ont accepté dimanche un contre-projet à une initiative favorable à la voiture.

    L'initiative visant à favoriser la voiture a été clairement rejetée par 65,2 % des votants. Le contre-projet élaboré par le parlement, dont l'objectif est de restreindre encore davantage le trafic automobile sur le territoire cantonal, a été approuvé par 53,5 %. La participation a atteint 49,8%.

    SCHAFFHOUSE: Davantage de transparence dans le financement des partis politiques

     Les Schaffhousois ont accepté par 53,8% des votants une initiative des Jeunes socialistes "pour la transparence dans le financement des partis politiques". La participation a atteint 63,9%.

    L'initiative exige que les partis publient les budgets de leurs campagnes pour les élections et les votations ainsi que les noms des personnes et des sociétés qui leur donnent plus de 3000 francs par année.

    SOLEURE: Introduction cantonale de la RFFA

    Les Soleurois ont accepté l'introduction cantonale de la RFFA (réforme fiscale des entreprises et financement de l'AVS) par 73 % des votants. La participation a atteint 36,2%.

    ST-GALL: Le peuple n'aura pas son mot à dire sur les salaires des élus communaux

    Les St-Gallois ont rejeté par 53% des votants l'initiative "salaires des autorités devant le peuple" de l'UDC, des Jeunes PLR et des Vert'libéraux. La participation s'est élevée 38,3%. L'initiative exigeait que les citoyens puissent se prononcer sur les salaires des autorités communales par voie de référendum facultatif ou obligatoire.

    TESSIN: Statu quo sur les frais de justice en cas de légitime défense

    Au Tessin, l'Etat continuera de payer la majorité des frais de justice après un acte commis en cas de légitime défense, mais pas la totalité. Les citoyens ont refusé dimanche une initiative qui voulait étendre la prise en charge des frais de justice.

    Les Tessinois ont rejeté l'initiative par 41'253 voix contre 40'826 voix. La participation s'est élevée à 37,93%.

    >> Ecouter Forum revenir sur les résultats en Suisse allemande:

    Résultat des scrutins cantonaux en Suisse alémanique
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 15h50
    Vaud drapeau picto romand

    Christelle Luisier Brodard élue au Conseil d'Etat vaudois

    Une élue PLR remplacera une autre élue PLR. Le siège laissé libre par Jacqueline de Quattro au Conseil d'Etat vaudois a été remporté par la syndique de Payerne Christelle Luisier. Elle a été élue au premier tour de l'élection complémentaire par 55,95% des suffrages.

    >> Plus de détails dans notre article: La favorite PLR Christelle Luisier mène la course au Conseil d'Etat vaudois

    La candidate de la Grève du climat Juliette Vernier est arrivée deuxième avec 22,99% des suffrages. Elle devance Guillaume Toto Morand (11,69%) et Jean-Marc Vandel (5,16%).

    >> Ecouter l'interview de Christelle Luisier dans Forum:

    La PLR Christelle Luisier élue avec 56% des voix au Conseil d’Etat vaudois: interview de Christelle Luisier et Steven Tamburini
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 15h09
    Suisse drapeau

    Double oui vaudois

    Les Vaudois ont accepté l'initiative sur les logements abordables par 53,2% des suffrages.

    Ils ont accepté par 80,2% la nouvelle norme pénale anti-homophobie.

  • 15h07
    Berne drapeau picto romand

    Clavaleyres quitte Berne pour Fribourg

    Les citoyens bernois ont accepté très largement, à 89%, de céder Clavaleyres au canton de Fribourg. Après le oui des Fribourgeois à 96,2%, selon un résultat définitif, la petite commune de 46 habitants (fin 2018) pourra fusionner avec Morat (FR).

    >> Plus d'infos dans notre article: Le village de Clavaleyres quitte Berne et devient fribourgeois

    Deux communes (Eriz et Oberlangenegg, au nord-est de Thoune) ont refusé de se séparer de la petite commune. Dans le canton, le taux de participation s'est élevé à 40,3%.

    >> Ecouter Forum revenir sur ces résultats:

    Spécial votations: le petit village bernois de Clavaleyres va devenir fribourgeois
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 14h52
    Suisse drapeau

    Initiative refusée et nouvelle norme pénale acceptée à Berne

    Les Bernois ont rejeté par 58,3% des voix l'initiative de l'Asloca qui voulaient des logements abordables.

    Ils ont été 59,5% à accepter la nouvelle norme pénale anti-homophobie.

  • 14h52
    Genève drapeau picto romand GE

    Les Genevois refusent de densifier à Cointrin et maintiennent la taxe sur les chiens

    Selon des résultats définitifs, les Genevois ont refusé dimanche le déclassement de deux zones villas en zone de développement à Cointrin. L'abolition de l'impôt sur les chiens a elle aussi été refusée.

    >> En lire plus: Les Genevois refusent de densifier à Cointrin et maintiennent la taxe sur les chiens 

  • 14h50
    Jura drapeau picto romand

    Un deuxième tour nécessaire dans le Jura

    Aucun candidat n'a été élu dimanche lors du 1er tour de l'élection complémentaire au Gouvernement jurassien. La candidate socialiste Rosalie Beuret Siess a terminé en tête, devançant de 820 voix la candidate du PDC Anne Seydoux-Christe. Le 2e tour a lieu le 1er mars.

    >> Plus de détails dans notre article: Deux candidates au coude-à-coude pour entrer au Gouvernement jurassien

    Troisième avec 20,6% des voix, le candidat UDC Romain Schaer pourrait jouer les trouble-fête. Le parti se réunira mercredi pour savoir s'il maintient son candidat pour le second tour. Si Romain Schaer reste en course, cela pourrait priver le PDC de certaines des voix de la droite. Pour l'UDC, cette élection partielle constitue une opportunité de se profiler, à quelques mois des élections cantonales de cet automne.

    >> Ecouter Forum revenir sur le rôle décisif de l'UDC au 2ème tour:

    Romain Schaer, candidat UDC à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat jurassien, le 18 décembre 2019 à Delémont.
    Forum - Publié le 09 février 2020

  • 14h49
    Suisse drapeau

    Un vote "historique" qui va permettre la tenue de statistiques

    Pour Caroline Dayer, chercheuse spécialiste sur les questions de genre et militante, ce vote "historique" sur la norme pénale contre la discrimination va notamment permettre de tenir des statistiques au niveau fédéral.

    "Il sera enfin possible de relever le caractère homophobe ou biphobe d'une agression de manière individuelle [grâce à] un outil qui n'est pas seulement juridique, mais aussi de prévention et de sensibilisation. Les personnes, quelle que soit l'orientation sexuelle, vont enfin se sentir protégées, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici", affirme la scientifique sur la base de près de vingt années d'études.

    Berne: réaction de Caroline Dayer sur la nouvelle norme anti-discrimination
    Journée Votations - Publié le 09 février 2020

  • 14h45
    Suisse drapeau

    Double oui à Genève

    L'initiative pour des logements abordables a été acceptée par 60,1% des Genevois.

    Ils étaient 76,3% à voter en faveur de l'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle.

  • 14h39
    Suisse drapeau

    Résultats bâlois

    Les citoyens de Bâle-Campagne ont refusé l'initiative pour des logements abordables par 58,6% des suffrages. Ils ont en revanche voté favorablement à la nouvelle norme pénale anti-homophobie à hauteur de 60,5%.

    A Bâle-Ville, les votants ont accepté par 60,2% l'initiative en faveur des logements abordables. Ils ont aussi largement accepté l'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle à hauteur de 71,9%.

  • 14h30
    Suisse drapeau

    Les cartes des résultats

    Initiative sur les logements abordables

    Réforme de la norme pénale anti-homophobie

  • 14h21
    Suisse drapeau

    "Une interdiction inutile" versus "un signal fort"

    Selon le conseiller national UDC Yves Nidegger, l'interdiction de la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle est inutile. "J'ai le sentiment que les actes et les propos racistes et antisémites ont augmenté, malgré la norme pénale existante", illustre le membre du comité référendaire. "Ce qui est certain, c'est que notre société se polarise, et que l'intimidation de l'expression d'un avis négatif n'est pas une méthode éducative et ne mène à rien."

    Au contraire, la norme anti-homophobie répond à un besoin de protection des minorités et offre un cadre pénal suffisamment clair pour la directrice générale d'Amnesty International Suisse, Manon Schick. "Les arguments de censure avancés par le camp adversaire sont faux. Ce qui sera puni, ce sont les appels à la haine, à la violence. Ces propos et ces actes n'ont pas leur place dans la société suisse. Le lien entre les agressions verbales et physiques est très net, et les Etats doivent envoyer un signal fort. "

    Réactions à la loi anti-homophobie: interview de Manon Schick et Yves Nidegger
    Journée Votations - Publié le 09 février 2020

  • 14h19
    Suisse drapeau

    "Un très beau signal"

    "Je suis très fière du canton de Vaud. 80%, c’est incroyable", a réagi la conseillère nationale Sophie Michaud Gigon (Verts/VD) après le large oui à la norme anti-homophobie. "C’est au-dessus de mes attentes, c’est un très beau signal".

    "J’ai encore un peu des doutes que le Parlement, dans sa nouvelle composition, amène de grands changements au niveau environnemental et social. En revanche, au niveau sociétal, on va faire des avancées", prédit celle qui est aussi secrétaire générale de la fédération romande des consommateurs.

    Sophie Michaud Gigon (Verts-VD) salue « une étape vers une société plus ouverte, plus égalitaire »
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

    "C'est un bon signal contre la haine, contre la discrimination, contre l’homophobie", se réjouit la conseillère nationale Christa Markwalder (PLR/BE).

    Christa Markwalder (PLR-BE) : « C'est un bon signal contre la haine, contre l'homophobie »
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

  • 14h15
    Fribourg drapeau picto romand

    A Fribourg, c'est oui pour deux fusions sur trois

    Les citoyens de plusieurs communes fribourgeoises ont accepté dimanche des projets de fusion. Arconciel, Ependes et Senèdes formeront une nouvelle entité tandis que Surpierre et Cheiry se regrouperont également dès 2021.

    Par ailleurs, les communes fribourgeoises d'Autigny et de La Brillaz, dans le district de la Sarine, ne fusionneront pas. La faute aux citoyens de La Brillaz qui ont rejeté l'opération par 56,2% des voix.

    >> En lire plus: Plusieurs communes vont fusionner dans le canton de Fribourg 

  • 14h11
    Suisse drapeau

    Obwald refuse l'initiative et accepte la norme anti-homophobie

    Les citoyens obwaldiens ont refusé par 72,7% l'initiative en faveur de davantage de logements aborables.

    Un peu plus de la moitié d'entre eux ont accepté la nouvelle norme pénale anti-homophobie, avec 50,8% des suffrages.

  • 14h05
    Suisse drapeau

    Double oui jurassien

    Les citoyens jurassiens ont dit deux fois oui. Ils ont accepté par 53,2% l'initiative pour des logements aborables.

    Et quelque 73,8% d'entre eux ont validé la réforme de la norme pénale anti-homophobie.

  • 14h03
    Suisse drapeau

    Non aux logements abordables, oui à la norme anti-homophobie au Tessin

    Les Tessinois ont rejeté l'initiative pour des logements abordables par 55,4% des suffrages.

    Ils ont accepté par 66,8% des voix la réforme de la norme anti-homophobie.

  • 14h01
    Suisse drapeau

    Fronts tranchés en Valais

    Les citoyens valaisans refusent l'initiative pour davantage de logements abordables par 67,1% des suffrages.

    Ils sont en revanche 62,7% à accepter la révision de la norme pénale anti-homophobie.

  • 13h57
    Suisse drapeau

    Regula Rytz à propos des logements: "Nous allons continuer à nous battre"

    "Aujourd'hui, nous avons perdu une votation, mais nous allons continuer à nous battre pour les gens", réagit la présidente des Verts Regula Rytz.

    La Bernoise note par ailleurs une "plus grande sensibilité en Suisse romande qu'en Suisse alémanique" sur cette question des logements abordables.

    >> Ecouter son interview:

    Logements abordables: litw de Regula Rytz
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

  • 13h54
    Jura drapeau picto romand

    Deux candidates au coude-à-coude pour entrer au Gouvernement jurassien

    La candidate socialiste Rosalie Beuret Siess est en tête dimanche dans la course à l'élection complémentaire au Gouvernement jurassien après dépouillement de 46 communes sur 53. Elle devance de 350 voix la candidate PDC Anne Seydoux-Christ.

  • 13h49
    Suisse drapeau

    Non et oui à Zoug, Appenzell Rhodes Extérieures, Saint-Gall et Thurgovie

    A Zoug, l'initiative sur les logements abordables a été refusée par 65,6% des voix. La norme anti-homophobie est elle acceptée par 58,7% des voix.

    Les citoyens d'Appenzell Rhodes extérieurs ont dit non à 67,5% aux logements aborables et oui à 51,2% à la norme anti-homophobie.

    Les Saint-Gallois ont dit non à l'initiative à 63,5% et oui à 55,2% à la norme anti-homophobie.

    Et finalement, les Thurgoviens ont refusé l'initiative par 67,9% des voix, alors qu'ils ont accepté la réforme de la norme anti-homophobie par 51,5%.

  • 13h46
    Suisse drapeau

    Double non à Schwyz et à Appenzell Rhodes Intérieures

    Le canton de Schwyz a refusé à 72,4% l'initiative sur le logement abordable et à 51,7% la réforme de la norme pénale anti-homophobie.

    Les citoyens d'Appenzell Rhodes intérieurs ont eux dit non à 76% aux logements abordables. Ils étaient 54,1% à dire non à la norme pénale anti-homophobie.

  • 13h44
    Suisse drapeau

    Double oui à Neuchâtel

    Les citoyens neuchâtelois ont dit deux fois oui ce dimanche aux objets fédéraux. Ils ont été 56,2% à accepter l'initiative pour les logements abordables et 73,7% à acquiescer à la nouvelle norme pénale anti-homophobie.

  • 13h36
    Suisse drapeau

    Carlo Sommaruga se félicite du score de l'initiative "logements abordables"

    Pour Carlo Sommaruga, président de l'Asloca à l'origine de l'initiative pour plus de logements abordables, le score du texte reste "excellent" malgré son refus. "On voit qu'en Suisse alémanique, les résultats sont moins bons. Cela s'explique par le fait qu'on a beaucoup polémiqué sur le coût futur de l'initiative, avec des informations fausses", regrette le conseiller aux Etats genevois.

    "Nous estimons maintenant que le Parlement doit doubler la mise au fonds de roulement et qu'il soutienne les démarches qui ont lieu dans les cantons et les communes qui aujourd'hui soutiennent majoritairement l'initiative."

    Portée fédérale dénoncée par Olivier Feller

    Soulagé du résultat, le conseiller national Olivier Feller (PLR/VD), lui, dénonce la portée fédérale de l'initiative. "Je constate qu'il y a des régions, notamment dans les campagnes, qui refusent le texte. Cela montre bien que la question du logement ne peut pas être réglée à travers des quotas inscrits dans la Constitution, mais qu'elle doit être réglée localement car les situations diffèrent selon les régions."

    >> Ecouter les réactions de Carlo Sommaruga et d'Olivier Feller:

    Réactions à l’initiative sur les loyers abordables: interview d’Olivier Feller et Carlo Sommaruga
    Journée Votations - Publié le 09 février 2020

    "Le Parlement fédéral et le Conseil fédéral sont à l’écoute. Ils ont prévu un contre-projet de 250 millions pour aider là où c’est nécessaire, notamment à Genève", estime pour sa part le conseiller national valaisan Sidney Kamerzin, qui réagit aux 42% de Suisses ayant accepté l’initiative pour des logements abordables.

    Pour la conseillère municipale lausannoise en charge du logement Natacha Litzistorf, le camp adverse a surfé sur les peurs et la proposition du Conseil fédéral d'injecter 250 millions en cas de refus de l'initiative. "On a proposé quelque chose de raisonnable et réaliste, avec un pourcentage de 10% de nouveaux loyers abordables, alors peut-être n'avons-nous pas réussi à insister sur la souplesse du texte, contrairement à ce qui a été dit par les opposants. Il y a bien sûr un peu de déception, mais nous allons continuer à nous battre pour des loyers modérés."

    >> Ecouter les réactions de Sidney Kamerzin et Natacha Litzistorf :

    Réactions à l'initiative sur les logements abordables: interview de Natacha Litzistorf et Sydney Kamerzin,
    Journée Votations - Publié le 09 février 2020

  • 13h28
    Suisse drapeau

    Non à l'initiative, oui à la norme pénale à Soleure

    Les Soleurois ont refusé l'initiative pour davantage de logements abordables par 64,8% des voix.

    Ils ont accepté la réforme de la norme anti-homophobie par 58,7% des électeurs.

  • 13h26
    Neuchâtel drapeau picto romand

    Le droit de vote ne sera pas abaissé à 16 ans dans le canton de Neuchâtel

    L'initiative sur le droit de vote à 16 ans a été rejetée dimanche dans le canton de Neuchâtel. A l'exception du chef-lieu, toutes les communes ont refusé le texte. Le non récolte 27'986 voix (58%) et le oui 19'835. La participation a atteint 35%.

    >> En lire plus: Le droit de vote ne sera pas abaissé à 16 ans dans le canton de Neuchâtel

  • 13h26
    Suisse drapeau

    Double non à Uri

    La population uranaise a voté deux fois non ce dimanche. Elle refuse l'initiative sur les logements abordables par 69,2%.

    Elle a aussi refusé la réforme de la norme pénale anti-homophobie par 51,1% de non.

  • 13h15
    Fribourg drapeau picto romand

    Les Fribourgeois accueillent Clavaleyres à bras ouverts

    La population fribourgeoise accepte à bras ouverts la commune bernoise de Clavaleyres à bras ouverts, avec 96,2% des suffrages.

    Ce transfert est encore suspendu au résultat bernois, puisqu'il faut que la population du canton accepte le transfert.

  • 13h11
    Suisse drapeau

    Les Fribourgeois refusent l'initiative, acceptent la norme pénale

    Les Fribourgeois ont refusé l'initiative pour des logements abordables par 53,1% des voix.

    La norme pénale anti-homophobie a elle été acceptée par 68,4% des votants.

  • 13h07
    Suisse drapeau

    Non à l'initiative, oui à la nouvelle norme pénale dans les Grisons et à Schaffhouse

    Les citoyens grisons ont refusé l'initiative pour davantage de logements abordables par 67,5%. Ils se sont prononcés à 58,6% en faveur de l'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle.

    Dans le canton de Schaffhouse, 54,3% des votants ont refusé l'initiative, alors qu'ils ont accepté par 55,2% la norme pénale anti-homophobie.

  • 12h52
    Vaud drapeau picto romand

    Christelle Luisier Brodard en tête dans le canton de Vaud

    La PLR Christelle Luisier Brodard est en tête du premier tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. Après 75% du dépouillement, elle mène la course en tête avec 55,37% des suffrages.

    La candidate de la Grève du Climat Juliette Vernier est deuxième, avec 23,42% des voix. Guillaume Toto Morand est troisième avec 11,82% des votes. Le Pirate Jean-Marc Vandel est lui quatrième avec 5,08% des suffrages.

    Les chiffres des villes ne sont pas encore connus.

    >> En lire plus: La favorite PLR Christelle Luisier mène la course au Conseil d'Etat vaudois

    Les résultats vaudois après 75% du dépouillement.
    Les résultats vaudois après 75% du dépouillement. [RTS/Canton de Vaud]

  • 13h00
    Suisse drapeau

    Non à l'initiative pour des logements abordables, oui à la norme pénale anti-homophobie

    La deuxième projection de l'institut gfs.bern pour le compte de la SSR confirme que l'initiative pour davantage de logements abordables devrait être rejetée par 58% des votants.

    La modification de la norme pénale anti-homophobie devrait elle être acceptée par 62% des électeurs .

    >> La joie des partisans de la norme anti-homophobie:

    Les partisans de la loi abri-homophonie débouchent le prosecco
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

  • 12h50
    Neuchâtel drapeau picto romand

    Vers un refus du vote à 16 ans à Neuchâtel

    Selon une majorité de communes, mais sans les grandes villes, la population neuchâteloise devrait dire non au vote à 16 ans. Le canton de Neuchâtel aurait été pionnier en Suisse romande et le 2e en Suisse après Glaris à abaisser sa majorité civique.

    Le refus est actuellement de 62,15%. Le taux de participation est pour l'heure de 36,87%.

  • 12h48
    Suisse drapeau

    Vers un double oui à Neuchâtel

    Un double oui se dessine à Neuchâtel. Selon des résultats provisoires, la population neuchâteloise accepte à près de 55% l'initiative populaire pour "Davantage de logements abordables".

    La modification du Code pénal afin de punir les discriminations et les incitations à la haine en raison de l'orientation sexuelle est pour l'heure approuvée par plus de 72% des votants. Le taux de participation se monte actuellement à 38,97%.

  • 12h47
    Suisse drapeau

    "La géographie du "oui" sera importante pour les mesures à prendre"

    La première projection de l'institut gfs.bern estime que la population rejettera à 58% l'initiative pour des logements abordable.

    Baptiste Hurni (PS/NE) estime lui que "la géographie des endroits qui diront 'oui' sera importante pour les mesures à prendre par la suite".

    Interview de Baptiste Hurni sur les logements abordables
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

  • 12h45
    Suisse drapeau

    Les adversaires au logement abordable ont "surfé sur la peur"

    Selon Natacha Litzistorf, conseillère municipale lausannoise en charge du logement, le camp adverse a surfé sur les peurs et la proposition du Conseil fédéral d'injecter 250 millions en cas de refus de l'initiative.

    "On a proposé quelque chose de raisonnable et réaliste, avec un pourcentage de 10% de nouveaux loyers abordables, alors peut-être n'avons-nous pas réussi à insister sur la souplesse du texte, contrairement à ce qui a été dit par les opposants. Il y a bien sûr un peu de déception, mais nous allons continuer à nous battre pour des loyers modérés."

  • 12h44
    Suisse drapeau

    Vers un double oui vaudois

    Le canton de Vaud se dirige vers un double oui sur les objets fédéraux. L'initiative populaire "Davantage de logements abordables" serait acceptée. C'est aussi un oui, beaucoup plus clair, qui se dessine s'agissant de la norme pénale contre l'homophobie.

    Le texte sur les logements est pour l'instant accepté par 52,9% des votants vaudois, après dépouillement de 76% des bulletins de vote. Celui sur l'extension de la norme pénale antiraciste est acceptée par 80,1%.

  • 12h36
    Suisse drapeau

    Lucerne refuse les logements abordables, accepte la norme anti-homophobie

    Les citoyens lucernois refusent l'initiative de l'Asloca par 62,4% des suffrages.

    Ils se prononcent par contre en faveur de la modification de la norme pénale anti-homophobie par 59,6% des suffrage.

    Les résultats sont définitifs.

  • 12h33
    Suisse drapeau

    L'Argovie refuse les logements abordables, accepte la norme anti-homophobie

    Les résultats définitifs du canton d'Argovie sont publiés. L'initiative pour les logements abordables y est refusée par 65,3% des suffrages.

    La modification de la norme pénale anti-homophobie est elle acceptée par 56,4% des électeurs.

  • 12h30
    Suisse drapeau

    Non à l'initiative, oui à la réforme de la norme pénale selon la première projection

    La première projection de l'institut gfs.bern pour le compte de la SSR estime que la population rejettera à 58% l'initiative pour des logements abordables.

    L'interdiction de la discrimination en raison de l'orientation sexuelle serait elle acceptée par 62%.

    La tendance au "oui" pour interdire la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle réjouit Mathias Reynard (PS/VS), à l’origine de l’initiative parlementaire.

    "Cela semble tellement logique d’avoir une norme qui protège contre la haine et les discriminations", explique-t-il dimanche sur le plateau de RTSinfo. "En même temps, ce grand débat populaire a permis de lancer un signal magnifique. Pour toutes les personnes qui ont un jour été victimes de discriminations, ce jour est historique et merveilleux."

    Marc Früh, membre du comité référendaire "Non à cette loi de censure", observe le succès de la campagne anti-homophobie en Suisse romande plus particulièrement. "Au départ du référendum, on a eu de la peine à démarrer en Suisse romande, et à trouver des personnes qui récoltent les signatures", admet-il. "Nous serons attentifs aux décisions pénales appliquées [dès l’entrée en vigueur de la norme]."

    Pour Marc Früh, le résultat du référendum est un succès, car les projections initiales qui le créditaient de 25 à 30% des votes sont dépassées. "L'engagement en valait la peine", conclut-il.

    >> Regarder le débat entre Marc Früh et Mathias Reynard:

    DEBAT_reynard_fruh
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020
     

  • 12h24
    Suisse drapeau

    Non aux loyers abordables, oui à la norme anti-homophobie à Nidwald

    Dans le canton de Nidwald et selon les résultats définitifs, 72,3 % des votants ont rejeté l'initiative pour davantage de logements abordables.

    La modification de la norme pénale anti-homophobie a été acceptée par 51,3 % des votants.

  • 12h20
    Suisse drapeau

    Non au logement abordable, oui à la norme anti-homophobie à Glaris

    Le premier résultat définitif vient du canton de Glaris, où 67,6 % des votants refusent l'initiative pour davantage de logements abordables.

    Par ailleurs, 51,3 % des votants ont accepté la modification de la norme pénale anti-homophobie.

  • 12h17
    Suisse drapeau

    Vers un non aux logements abordables et un oui à la norme anti-homophobie pour les Vaudois

    Après 58% du dépouillement, dans le canton de Vaud, les électeurs refuseraient à 51,02% l'initiative pour davantage de logements abordables.

    La réforme de la norme pénale anti-homophobie serait acceptée par 78,63% des voix.

  • 12h10
    Suisse drapeau

    Le Valais refuserait l'initiative pour le logement abordable et accepte la norme anti-homophobie

    Après 82,7% du dépouillement, les citoyens valaisans refuseraient par 69,54% de non l'initiative pour davantage de logements à loyer abordable.

    La modification de la norme anti-homophobie accepterait par 61,30% des suffrages.

  • 12h08
    Genève drapeau picto romand GE

    Déclassement de zones villas à Genève refusé

    La densification du territoire passe de plus en plus mal à Genève. Le déclassement de deux zones villas en zone de développement à Cointrin est refusé dimanche, selon les résultats provisoires portant sur près de 95% des votants.

    Selon les résultats provisoires, les Genevois disent "non" à plus de 55% aux déclassements de Cointrin-Est et de Cointrin-Ouest. Le déclassement de ces deux zones, qui totalisent 22,5 hectares, était attaqué par une coalition d'associations, principalement de riverains. Le taux de participation s'élève à 40,91%.

    >> Les précisions de Julien Chiffelle:

    Julien Chiffelle
    L'actu en vidéo - Publié le 09 février 2020

    Ce scrutin constitue un nouveau revers pour la politique d'aménagement du territoire du Conseil d'Etat. En novembre, la densification du Petit-Saconnex et une modification de zone au Grand-Saconnex en vue d'un projet immobilier étaient refusées de justesse par le souverain. Les deux zones en votation dimanche font partie des grands projets prioritaires d'urbanisation du canton.

    >> En lire plus: Les Genevois refusent de densifier à Cointrin et maintiennent la taxe sur les chiens 

  • 12h05
    Suisse drapeau

    Vers un double oui à Genève

    A Genève, après dépouillement de 95% des bulletins, 59,76% des électeurs ont accepté l'initiative pour des logements à loyer abordable.

    Par ailleurs, 76,13% des suffrages acceptent la modification de la norme pénale sur l'homophobie. La participation s'élève à 40,9%.

  • 12:04
    Suisse drapeau

    Vers un non à l'initiative pour des logements abordables; oui à la norme pour l'homophobie

    Les tendances fédérales émises par l'institut de sondage gfs estiment que l'initiative pour davantage de logements abordables serait rejetée, alors que la modification de la norme pénale sur l'homophobie serait acceptée.

  • Dernier sondage
    Suisse drapeau

    L'initiative pour davantage de loyers abordables sur le ballant, vers un "oui" à l'extension de la norme antiraciste

    Selon le deuxième sondage de l'institut gfs.bern pour la SSR publié le 29 janvier, l'initiative pour des logements abordables a perdu du terrain entre décembre et janvier. Le oui au texte, qui nécessite la double majorité du peuple et des cantons, atteignait 51%.

    L'évolution depuis le premier sondage porte à croire que l'initiative devrait continuer de s'essouffler jusqu'au scrutin et qu'elle devrait au final être rejetée par le souverain, précise gfs.bern.

    >> Le débat d'Infrarouge:

    Loyers chers: l'Etat à la rescousse?
    Infrarouge - Publié le 29 janvier 2020

    Nécessité de protéger la communauté LGBTI

    Selon la même enquête, l'extension de la norme antiraciste à la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle bénéficie d'un soutien majoritaire, avec 52% des sondés se disant "absolument pour" et 13% "plutôt pour". La nécessité de protéger les personnes homosexuelles et bisexuelles (66%) est reconnue et une majorité considère que le problème est bien réel (63%).

    Le camp du "non" a toutefois augmenté de 5 points de pourcentage par rapport à décembre.

    >> Le reportage de Quinze Minutes:

    Une flashmob contre l'homophobie à Genève.
    Salvatore Di Nolfi - Keystone
    Quinze minutes - Publié le 11 janvier 2020

    >> Lire aussi: Quels mots et actes seront punis si la loi anti-homophobie est acceptée?

    >> Pour plus d'informations: Le oui aux "logements abordables" dévisse, selon le 2e sondage SSR

  • Deux élections complémentaires

    Les sièges de Jacqueline de Quattro (PLR/VD) et Charles Juillard (PDC/JU) à repourvoir

    Alors que la syndique libérale-radicale de Payerne (VD) Christelle Luisier fait figure de favorite pour remplacer sa collègue de parti Jacqueline de Quattro, désormais conseillère nationale, trois autres candidats aux profils atypiques sont dans la course. Il s'agit de la militante de Grève du climat Juliette Vernier, de l'indépendant Toto Morand et du Pirate Jean-Marc Vandel.

    >> Les précisions de Maude Richon:

    Un siège pour 4 candidats au Conseil d'Etat vaudois. Une élection complémentaire pour remplacer le siège de Jacqueline de Quattro. Explications Maude Richon
    12h45 - Publié le 23 décembre 2019

    Dans le canton du Jura, la députée socialiste Rosalie Beuret Siess, l'ancienne conseillère aux Etats PDC Anne Seydoux-Christe et le député-maire UDC Romain Schaer sont en lice pour remplacer l'ex-magistrat Charles Juillard, élu au Conseil des Etats.

    >> Lire aussi:  Course à trois pour la succession de Charles Juillard au Gouvernement jurassien. Le débat de Forum

  • Les votations cantonales en Suisse romande

    Genève, Neuchâtel, Fribourg et Berne aux urnes

    Dans le canton de Genève, les citoyens votent, en deux objets, sur le déclassement de zones villas près de l’aéroport pour densifier le logement. Ces deux périmètres qui font au total 22,5 hectares se situent à Cointrin-Est et Ouest, à Meyrin et à Vernier. Les modifications de zone, combattues par deux référendums portés par les associations, doivent permettre la construction "progressive" de 2300 logements à l'horizon 2050 et la création de milliers d'emplois.

    >> Le reportage du 12h45 sur le déclassement des zones villas:

    Votation cantonale le 9 février à Genève: déclassement de deux zones villas proches de l'aéroport.
    12h45 - Publié le 29 janvier 2020

    Le troisième objet cantonal genevois concerne l'abolition de la taxe sur les chiens. Considéré comme injuste et discriminatoire par le Comité pour l'abolition, cet impôt qui rapporte 2,1 millions de francs au canton et aux communes est jugé nécessaire par les référendaires afin de couvrir les coûts liés à la propreté de l'espace public.

    Neuchâtel pourrait être le premier canton romand à offrir le droit de vote aux jeunes de 16 ans, s'ils en font la demande (ils n'auront néanmoins pas le droit d'être élus avant leur majorité). L'objet est soutenu par la majorité du Grand Conseil, le Conseil d'Etat, les socialistes, les Verts et les Vert'libéraux.

    >> Le débat d'Infrarouge du 22 janvier:

    Les Neuchâtelois décideront du droit de vote à 16 ans le 9 février
    Infrarouge - Publié le 22 janvier 2020

    De leur côté, les citoyens de Fribourg et de Berne auront le dernier mot sur le projet de fusion de l'enclave bernoise de Clavaleyres avec Morat (FR). Ensemble, les deux communes formeraient une localité fribourgeoise d’environ 8300 habitants.

    >> Le reportage du 19h30:

    Le 9 février, Fribourgeois et Bernois décideront du sort de Clavaleyres, une petite commune de 50 habitants.
    19h30 - Publié le 20 janvier 2020

    En plus du transfert de la commune de Clavaleyres, les citoyens de Berne sont appelés à confirmer un crédit de 3,33 millions de francs pour la planification, l’étude de projet et la réalisation d’une aire de transit destinée aux gens du voyage étrangers à Wileroltigen.

    >> Faut-il améliorer l'accueil des gens du voyage en Suisse? Le débat de Forum:

    Débat entre Maurice Ropraz, Lisa Mazzone et Michel Tschan.
    RTS
    Forum - Publié le 05 février 2020

  • Les principales votations cantonales en Suisse alémanique

    Onze cantons concernés

    Outre-Sarine, les cantons de Zurich, Soleure, Bâle-Ville, Saint-Gall, Argovie, Obwald, Thurgovie, Schaffhouse, Appenzell Rhodes-Extérieures, le Tessin et les Grisons se prononcent sur plusieurs objets. En voici les principaux:

    A Zurich, une nouvelle loi sur les taxis soumettrait Uber à un régime strict, en obligeant les chauffeurs à s'enregistrer auprès du canton et à se distinguer par une plaquette sur leur véhicule. Le deuxième objet zurichois prévoit la construction d'un tunnel de 2,3 km sous la Rosengartenstrasse, au nord-ouest de Zurich. Enfin, deux initiatives fiscales, l'une pour réduire les impôts des revenus modestes et moyens, l'autre pour soulager tous les contribuables, émanent respectivement des jeunes socialistes et des jeunes PLR.

    Le canton d'Argovie vote sur le durcissement des conditions d'octroi de la nationalité suisse. La loi approuvée par le Grand Conseil prévoit notamment que les anciens bénéficiaires de l'aide sociale doivent attendre dix ans, au lieu de trois comme le prévoient la Confédération et de nombreux cantons, après le dernier soutien financier de l'Etat pour déposer une demande de naturalisation. Il faudra notamment répondre correctement à au moins trois quarts des questions standardisées par les autorités cantonales avant de pouvoir faire une demande de naturalisation auprès de sa commune de domicile.

    A Bâle-Ville, deux initiatives lancées par l'Union bâloise des arts et métiers cherchent à favoriser la circulation. La réponse du Grand Conseil est radicale: son contre-projet prévoit l'interdiction des véhicules à essence d'ici 2050.

    >> Le sujet de La Matinale:

    L'Union bâloise des arts et métiers a lancé deux initiatives qui cherchent à favoriser la circulation.
    Laurent Bleuze - RTS
    Le Journal horaire - Publié le 07 février 2020