Modifié

Les Rolling Stones en piste à Dübendorf

Les Rolling Stones (ici à Zurich en 03) vont faire vibrer 70'000 fans [SRI]
Les Rolling Stones (ici à Zurich en 03) vont faire vibrer 70'000 fans [SRI]
Adorés, détestés, éternellement jeunes ou trop vieux, peu importe: les Rolling Stones sont l'événement rock de l'année en Suisse. Ils joueront samedi à Dübendrof devant près de 70'000 personnes, dont 14'000 Romands.

Disponibles dès février, 48'000 tickets avaient été vendus en
quelques heures malgré des tarifs relativement élevés, et 10'000
autres avaient été attribués à moindre prix aux riverains de
Dübendorf. En mai, l'organisateur a décidé d'agrandir l'enceinte du
concert et de mettre en vente 10'000 tickets en plus.

Les CFF s'organisent

«Un billet sur cinq s'est vendu en Suisse romande», estime un
porte-parole de Ticketcorner. Il restait mercredi des places auprès
des points de vente. Les CFF ont annoncé le même jour que 60 trains
spéciaux dont 40 RER zurichois seraient organisés pour le concert:
selon leurs estimations, quelque 40'000 choisiront en effet le rail
pour aller à Dübendorf.

Une centaine de collaborateurs supplémentaires des CFF et de la
Police ferroviaire assisteront la clientèle. Le prix de chaque
billet d'entrée au concert, de 164 à 318 francs, inclut le
transport en train au départ de n'importe quelle gare suisse. Le
billet donne droit au retour le dimanche

C'est le premier concert des «Pierres Roulantes» en Suisse depuis
celui du Letzigrund à Zurich en 2003. Mick Jagger, Keith Richards,
Charlie Watts et Ronnie Wood ont déjà joué une douzaine de fois
dans ce pays. Le groupe a entamé sa tournée européenne il y a trois
semaines, jouant à Milan, Vienne, Paris et plusieurs villes
allemandes.

Le début de la tournée «A Bigger Bang» avait été retardée d'un
mois après la chute du guitariste Keith Richards d'un palmier.
Opéré au cerveau, il est de nouveau en pleine forme sur scène,
selon les observateurs. L'autre guitariste, Ronnie Wood, a lui
profité de cette pause forcée pour suivre une cure de
désintoxication d'alcool à Londres.

De «Jumpin' Jack Flash» à «Satisfaction»

Les spectateurs peuvent s'attendre à un show de deux heures,
avec des chansons du nouveau disque, mais surtout les classiques
des quarante dernières années: «Jumpin' Jack Flash», «Brown Sugar»,
«Wild Horses», «Honky Tonk Woman» et bien sûr «Satisfaction». Le
groupe suisse Lovebugs et les Anglais de Kasabian joueront en
première partie.

Les vétérans du rock ont sorti le grand jeu pour leur passage en
Europe: 320 personnes se promènent dans 15 bus et avec 82 poids
lourds. Il faut deux semaines pour construire l'immense scène et
les autres infrastructures, raison pour laquelle trois scènes
«voyagent» en Europe pour permettre d'aligner les concerts.

De gros moyens qui valent apparemment la peine: la tournée
mondiale des Rolling Stones a dégagé un chiffre d'affaires record
de 147 millions de dollars (180 millions de francs) au premier
semestre 2006, selon le magazine américain Billboard. Soit loin
devant U2 (73 millions de dollars ) et Bon Jovi (65
millions).

afp/ap/sun

Publié Modifié

Les pierres qui roulent le fisc

Les Rolling Stones font non seulement recette sur scène, mais ils savent aussi s'y prendre pour éviter le fisc.

Selon le quotidien britannique «The Independent», le groupe de Mick Jagger n'a versé qu'une infime part de ses bénéfices au fisc au cours des deux dernières décennies grâce à une gestion astucieuse menée par leurs experts-comptables.

Le chanteur Mick Jagger, le guitariste Keith Richards et le batteur Charlie Watts sont faiblement taxés en raison de montages financiers via des sociétés offshore, précise le journal qui publie une enquête du quotidien allemand «Die Welt».

Le groupe n'aurait ainsi payé que 7,2 millions de dollars sur des revenus de 450 millions de dollars.

Cette information a été révélée à la suite de démarches entamées par les Stones aux Pays-Bas en vue de rédiger leurs testaments. La loi néerlandaise exige que certaines informations soient rendues publiques.

«Die Welt» précise que le groupe avait envoyé en 1972 ses experts-comptables dans ce pays où n'existe aucune taxe sur les royalties. Depuis, la fortune de trois des quatre Stones est gérée par la société Promogroup.

Selon «The Independant», les Rolling Stones sont si satisfaits de leurs investissements aux Pays-Bas que les membres du groupe irlandais U2 ont décidé de les imiter et de confier leur argent à la même société financière.