Modifié

La Lucernoise Andrea Gmür prend la tête du groupe parlementaire PDC

La Lucernoise Andrea Gmür prend la tête du groupe parlementaire PDC [RTS]
La Lucernoise Andrea Gmür prend la tête du groupe parlementaire PDC / Forum / 2 min. / le 17 janvier 2020
Le groupe parlementaire PDC aux Chambres fédérales a élu Andrea Gmür comme présidente, vendredi lors de sa réunion de groupe. La Lucernoise de 55 ans, membre du Conseil des Etats, succède au Tessinois Filippo Lombardi.

"Je tiens à remercier le groupe du Centre pour la grande confiance qu'il m'a témoignée en m'élisant à la tête du groupe parlementaire", a déclaré Andrea Gmür après son élection. Elle a également promis de "jouer collectif" pour faire face aux importants chantiers de la législature: les assurances sociales, les coûts de la santé, les relations avec l'Union européenne ou encore la politique climatique.

Interrogée sur le "c" de PDC, pour "chrétien", la cheffe de groupe met en avant les valeurs chrétiennes de solidarité, de liberté, la dignité humaine, qui éclipsent les aspects confessionnels. "Je suis pour garder ce 'c', car c'est une marque", affirme-t-elle.

>> Son interview dans Forum:

L'interview d'Andrea Gmür, première femme élue cheffe de groupe au Parlement [RTS]
L'interview d'Andrea Gmür, première femme élue cheffe de groupe au Parlement / Forum / 5 min. / le 17 janvier 2020

Outre le PDC, cette alliance du Centre regroupe également les six élus du Parti bourgeois-démocratique (PBD, 3 élus) et du Parti évangélique Suisse (PEV, 3 élus). Il s'agit du troisième plus gros groupe au sein des Chambres fédérales.

Collaboration étroite avec le parti

Avec 44 sièges, cette nouvelle alliance est en effet derrière l’UDC (62 sièges) et le PS (48 sièges), mais devant le PLR (41 sièges) et les Verts (35 sièges). Le nom complet de l'alliance est "Le groupe du centre, PDC-PEV-PBD".

>> Lire aussi: Le PDC, le PBD et le PEV forment une nouvelle alliance du centre

Un président ou une présidente de groupe a un poids relativement élevé au Parlement: représenter le parti à l'extérieur et défendre le travail parlementaire du parti. Il ou elle doit également travailler en étroite collaboration avec le président du parti. Par conséquent, les chefs de parti et de faction doivent bien se comprendre afin de pouvoir présenter un front uni au monde extérieur.

Andrea Gmür avait été élue au Conseil national en 2015, avant de passer à la Chambre des cantons lors des élections fédérales d'octobre 2019. Elle est membre des commissions de politique extérieure, de politique de sécurité, ainsi que celle de la science, de l'éducation et de la culture.

kkub

Publié Modifié