Modifié le 13 janvier 2020 à 20:46

Cible de nouveaux tweets, Federer va faire un don pour l'Australie

Roger Federer.
Federer fait un don Le Journal horaire / 1 min. / le 13 janvier 2020
Critiqué par des militants de la cause environnementale, notamment pour ses liens avec Credit Suisse, Roger Federer a annoncé lundi son intention de faire un don en faveur des sinistrés des incendies qui ravagent l'Australie. La banque a également réagi.

#RogerForClimate après #Rogerwakeupnow: les militants pour le climat ont à nouveau épinglé Roger Federer lundi pour l'exhorter à demander à Credit Suisse de sortir des énergies fossiles.

Ce nouveau hashtag est lancé alors que doit être rendu dans l'après-midi le verdict du procès des 12 activistes du climat qui avaient occupé les locaux de la grande banque en novembre 2018 pour dénoncer son "hypocrisie", car elle s'associe à l'image positive de Roger Federer, tout en menant une politique d'investissement dans les énergies fossiles néfaste pour l'environnement.

Federer se dit préoccupé par le climat

Après la première vague de tweets #Rogerwakeupnow, Roger Federer avait répondu ce week-end en précisant qu'il était très préoccupé par la menace du changement climatique. Il avait ajouté qu'en tant que père de quatre jeunes enfants, il était reconnaissant envers les jeunes activistes du climat de "nous pousser à examiner nos comportements et nos actes concernant les solutions innovantes".

>> Lire aussi: Épinglé, Roger Federer dit prendre au sérieux le changement climatique 

A la suite de ces déclarations, les militants pour le climat ont lancé #RogerForClimate pour le prier "au-delà des déclarations d'intention, de passer à l'action". Ce nouveau hashtag a rapidement pris la première place des sujets les plus discutés sur Twitter.

Au-delà des hashtags, le fait que Roger Federer et Greta Thunberg, qui a relayé le hashtag #Rogerwakeupnow à ses millions d'abonnés, a donné à ce procès des militants climatiques une nouvelle dimension mondiale.

Federer et le monde du tennis mobilisés

En réponse à cette nouvelle campagne, le numéro trois mondial du tennis a fait savoir qu'il ferait "un don personnel mercredi" à Melbourne lors d'un match de charité pour lever des fonds en faveur de l'Australie, aux côtés notamment de Rafael Nadal et Serena Williams. "Si on peut aider, c'est bien de montrer sa solidarité face à une situation devenue assez incroyable dans le pays", a déclaré le joueur de 38 ans lors d'un événement publicitaire à Melbourne.

Alors que l'Open d'Australie doit débuter le 20 janvier, les joueurs du circuit masculin ont fait un don de 500'000 dollars, selon l'Association des professionnels du tennis (ATP), tandis que le même jour l'Américaine Serena Williams a offert ses 43'000 dollars de gains obtenus lors de sa victoire au tournoi d'Auckland.

La réponse de Credit Suisse

Ce week-end, Federer a aussi déclaré qu'il allait utiliser sa "position privilégiée pour dialoguer" avec ses sponsors.

Interrogé sur cette déclaration, Credit Suisse a assuré lundi se "réjouir de poursuivre ce dialogue", soulignant "les efforts qu'elle déploie pour empêcher le réchauffement climatique et le rôle central que joue la finance dans la transition de l'économie et la sortie des énergies d'origine fossile".

La banque précise aussi qu'elle "entend aligner son portefeuille de crédits sur les objectifs de l'Accord de Paris et a récemment annoncé, dans le cadre de sa stratégie climatique mondiale, qu'elle ne financera plus de nouvelles centrales électriques au charbon".

>> Les vedettes du sport ou de la musique ne prêtent plus leur nom sans risque aux banques ou aux marques de voitures: Les explications dans le 19h30:

Les vedettes du sport ou de la musique ne prêtent plus leur nom sans risque aux banques ou aux marques de voitures
19h30 - Publié le 13 janvier 2020

boi avec afp

Publié le 13 janvier 2020 à 15:31 - Modifié le 13 janvier 2020 à 20:46