Publié le 01 décembre 2019 à 20:44

Comment la "formule magique" du Conseil fédéral a évolué sur 170 ans

La composition du Conseil fédéral qui sera élu le 11 décembre repose la question de la formule magique créée en 1959.
La composition du Conseil fédéral qui sera élu le 11 décembre repose la question de la formule magique créée en 1959. 19h30 / 2 min. / le 01 décembre 2019
Un siège vert au Conseil fédéral remettrait-il en cause le bon fonctionnement des institutions de la Suisse? Longtemps immuable, la "formule magique" a pourtant changé à plusieurs reprises ces 20 dernières années.

Deux UDC, deux PLR, deux socialistes et un PDC. La recette actuelle de la "formule magique" est régulièrement présentée comme une des clés de la stabilité politique helvétique. Toutefois, la composition du gouvernement est remise en question par les Verts, le parti qui a le plus progressé durant les dernières élections. Ils revendiquent un des sièges du PLR et présenteront la candidature de leur présidente, Regula Rytz, le mercredi 11 décembre.

La formation écologiste n'est pas la première à bousculer l'ordre établi. Depuis 2003, la répartition des sièges a été modifié quatre fois. Avant cela, elle était demeurée identique entre 1959 et 2003, symbole de la concordance qui caractérisait la politique suisse.

La composition du Conseil fédéral n'est donc pas figée. Elle s'est adaptée à la progression de l'UDC. Toutefois, la nouvelle répartition ne s'est pas faite immédiatement. Dans les urnes, l'UDC a dépassé le PDC en 1999. Le parti de Christoph Blocher a attendu encore quatre ans avant de prendre un siège au parti du centre. Les Verts pourraient bien devoir faire preuve de la même patience.

Chaque colonne correspond à un siège du Conseil fédéral.

tyf

>> revoir le débat d'Infrarouge sur l'élection au Conseil fédéral et l'appétit des Verts:

Conseil fédéral: les Verts sont-ils mûrs?
Infrarouge - Publié le 27 novembre 2019

Publié le 01 décembre 2019 à 20:44