Modifié

L'initiative pour les glaciers déposée avec plus de 112'000 signatures

INITIATIVE SUR LES GLACIERS OK [RTS]
L'initiative sur les glaciers a été déposée / L'actu en vidéo / 1 min. / le 27 novembre 2019
L'initiative populaire pour les glaciers a été déposée mercredi à Berne. Munie de 112'296 signatures, elle veut inscrire la protection du climat dans la Constitution et réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d'ici à 2050.

Le dépôt de l'initiative s'est déroulé en présence de quelque 300 personnes qui ont illuminé la place fédérale avec des lanternes solaires, a indiqué l'Association suisse pour la protection du climat mercredi dans un communiqué.

"Beaucoup de choses ont changé sur le plan politique au cours de ces douze derniers mois", a estimé l'initiant Marcel Hänggi. "Cependant, la Suisse est loin d'être sur la bonne voie pour apporter une contribution adéquate à la protection du climat nécessaire à l'échelle mondiale", a-t-il ajouté.

Lancée en janvier

Présentée en janvier dernier, l'initiative pour les glaciers veut sensibiliser les milieux politiques pour que les objectifs de l'Accord de Paris soient inscrits dans la Constitution. Des exceptions seraient toutefois autorisées, notamment quand il n'est technologiquement pas possible de faire autrement. Elle exige que les émissions de gaz à effet de serre soient réduites à zéro d'ici 2050.

>> Lire: Une initiative veut ancrer la protection du climat dans la Constitution

Le comité d'initiative est formé de politiciens du PS, des Verts et Vert'libéraux. Mais il compte aussi le soutien des conseillers aux Etats Ruedi Noser (PLR/ZH) et Stefan Engler (PDC/GR) ou de la conseillère nationale Rosmarie Quadranti (PBD/ZH).

>> Lire: L'initiative pour les glaciers séduit aussi des élus de droite

L'initiative pour les glaciers prône une politique climatique ambitieuse.

>> Le débat dans Forum entre Myriam Roth, membre du comité de l'initiative, Pierre-André Page, conseiller national (UDC/FR), Dominique Rochat, responsable de projets chez Economiesuisse, et Laurent Horvath, géo-économiste.

Le grand débat - Sauver les glaciers: à tout prix? [RTS]
Le grand débat - Sauver les glaciers: à tout prix? / Forum / 24 min. / le 27 novembre 2019

ats/lan

Publié Modifié

"Mettre la priorité sur le transport et le secteur bancaire"

"L’initiative a l’avantage de fixer un objectif linéaire, a estimé dans le 19h30 la climatologue et parlementaire verte Valentine Python. Si on attend 2045 pour des mesures efficaces, on n'atteindra jamais les objectifs. On veut mettre la priorité sur le transport – premier émetteur de gaz à effet de serre sur le territoire – et le secteur bancaire à cause de son énergie grise."

Pour Valentine Python, "il ne s’agit pas seulement d’ajouter des taxes, mais de réfléchir aussi à la redistribution de l’argent déjà disponible et au développement d’infrastructures. On doit mettre sur pied un plan climat avec les adaptations et les atténuations nécessaires sur l’ensemble des secteurs."