"Section, Marche!": immersion à l'école de recrue

Grand Format web-série

Dok Mobile/RTS

Introduction

La RTS diffuse cette semaine la web-série "Section, Marche !". En 7X12 minutes, ce documentaire immersif présente le quotidien des recrues, ballottées entre l'exaltation et l'épuisement. Retrouvez ici tous les épisodes, ainsi qu'un portrait de l'armée suisse.

En marche avec quatre recrues

Chapitre 01

Comment se déroule une école de recrue et comment les jeunes soldats la vivent-ils ? Pour tenter de répondre à ces questions, le réalisateur Frédéric Favre a intégré une compagnie de la caserne de Colombier (Neuchâtel). Pendant 18 semaines, il a suivi quatre recrues: trois hommes (Bilenga Matadi, Alan Alessandri' et Khaled Alhamaideh) et une femme (Margaux Camera). Il a aussi donné la parole au commandant de la compagnie (Abdoulaye Diallo) et à un lieutenant (Sebastian Monterrubio).

A travers leurs yeux, le téléspectateur découvre l'une des unités militaires les plus rigoureuses, celle des fusiliers fantassins. Discipline et endurance sont leurs maîtres mots, mais l'esprit de camaraderie n'est jamais bien loin pour alléger les moments difficiles.

>> Voir le 1er épisode "Garde à vous":

Garde à vous 1-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 23 décembre 2019

Plus de 19'400 personnes ont fait l'école de recrues en 2019. Ce chiffre représente environ 69% des personnes recrutées. Le reste des hommes appelés sous les drapeaux ont fait de la protection civile (9%), du service civil (20% en moyenne) ou se sont acquittés de la taxe.

Une armée multiculturelle

Chapitre 02

Dok Mobile/RTS

Le 2e épisode se penche sur la diversité culturelle au sein de l'armée, en donnant la parole à Khaled Alhamaideh, une recrue d'origine palestinienne. Celui-ci témoigne sur sa double appartenance culturelle et sur la pratique de sa religion musulmane.

>> Voir le 2e épisode "Enfant de la patrie":

Enfant de la patrie 2-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 24 décembre 2019

Véritable miroir de la société, l'armée est devenue un foyer extrêmement multiculturel. Le Département fédéral de la défense ne dispose de chiffres ni sur les binationaux ni sur les pratiques religieuses. Néanmoins, le porte-parole Daniel Reist relève que l'armée compte dans ses rangs des représentants de nombreuses religions, comme des juifs, des musulmans, des hindous, des sikhs, etc.

L'armée assure appliquer "la tolérance zéro" contre l'extrémisme. A cet effet, un service a été créé en 2002 pour soutenir les éventuelles victimes de discrimination et former les cadres à la prévention contre l'extrémisme. Les pratiques alimentaires sont respectées. "On essaie d'être souple autant que possible", assure le porte-parole Daniel Reist. Quant au voile, il a été porté pour la première fois en 2018 par une soldate qui accomplissait son école de recrue.

A noter encore que, même si le service en charge des affaires religieuses ne compte actuellement que des aumôniers chrétiens, il pourrait accueillir en théorie d'autres aumôniers.

>> Lire: Le port du voile compatible avec le règlement vestimentaire de l'armée

Une école de la discipline

Chapitre 03

Dok Mobile/RTS

L'école de recrue est une immersion dans l'ordre et la discipline militaire. Pour certains, il n'est pas toujours aisé de respecter ce cadre. C'est le cas pour la recrue Alessandri'.

>> Voir le 3e épisode "Tous pour un":

Tous pour un 3-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 25 décembre 2019

Environ 1% des recrues sont suspendues de leur service pour des raisons administratives (punition). Pour aider les jeunes à se préparer mentalement comme physiquement au service militaire, l'armée a lancé cette année une application.

>> Lire: L'armée lance une application pour préparer les jeunes au service militaire

Blessé en habits militaires

Chapitre 04

Alexandra Wey - Keystone

Les ampoules au pied constituent la blessure la plus courante à l'armée. Mais certaines sont moins légères, comme le constate la recrue Matadi, qui s'est déchiré les ligaments d'une cheville lors d'une marche. Pour ce soldat motivé, le pire de cette mésaventure n'est pas la douleur physique mais la frustration d'être exclu des exercices.

>> Voir le 4e épisode "Un pour tous":

Un pour tous 4-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 26 décembre 2019

En moyenne, 10% des recrues doivent momentanément ou définitivement arrêter leur service en raison d'une blessure. Toutefois l'armée ne déplore en totalité que trois ou quatre accidents graves par année. Depuis 2013, les accidents impliquant des véhicules militaires ont fait quatre morts et les accidents impliquant les forces aériennes ont fait cinq morts.

>> Lire: Une recrue meurt dans un accident de la route au col du Susten et Malgré une série noire, le nombre de crashes des forces aériennes en baisse

Femmes à l'armée

Chapitre 05

Dok Mobile/RTS

La recrue Camera est l'unique soldate de la Compagnie 2 de l'Infanterie II de Colombier. Désireuse de montrer que les femmes peuvent faire aussi bien que les hommes, elle ne lâche rien, notamment pendant la traditionnelle marche de 40 km.

>> Voir le 5e épisode "A armes égales":

A armes égales 5-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 27 décembre 2019

Même si elles sont toujours plus nombreuses, les femmes représentent moins de 1% de l'effectif militaire suisse (voir graphique ci-dessous). C'est le taux le plus bas d'Europe. A titre de comparaison, la Bundeswehr allemande compte 12% de soldates, les armées françaises et américaines plus de 15%. Le taux de femmes augmente avec la hiérarchie (2,2% chez les officiers), mais il n'y a qu'une femme dans le haut de l'échelle (la brigadière Germaine J.F.Seewer).

Estimant que les femmes représentent une relève essentielle, l'armée suisse organise régulièrement des journées d'informations, dont la participation pourrait devenir obligatoire ces prochaines années. Par ailleurs, l'armée a su marquer les esprits début 2019, lorsqu'elle a annoncé qu'une femme était devenue pilote de F/A-18. Reste que la cheffe du DDPS Viola Amherd ne veut pas parler d'une obligation de servir pour les femmes, pour l'instant. Ce sujet sera débattu ces 15/20 prochaines années, selon le brigadier Denis Froidevaux.

>> Lire: Les officiers proposent des aides pour encourager les femmes à s'engager et Fanny Chollet, première femme aux commandes d'un F/A-18 de l'armée suisse

A noter encore que ce printemps, l'armée a connu sa première haut gradée transgenre.

>> lire son interview: Un haut gradé de l'armée suisse devient une femme

Le succès du service civil

Chapitre 06

Christian Beutler - Keystone

A l'approche de la fin de l'école de recrue, la fatigue et l'ennui prennent le dessus. Certains soldats ont le sentiment d'être plongés en plein cauchemar.

>> Voir le 6e épisode "L'enfer du devoir":

L’enfer du devoir 6-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 28 décembre 2019

En début d'année, le colonel Robert Lüssi a refait son école de recrue pour différencier les pratiques des années 1970 avec celles d'aujourd'hui. Constat: ce n'est ni plus, ni moins difficile. Reste que, parmi les civilistes admis en 2018, 15% avaient déposé leur demande pendant l'école de recrue et 49% après. Preuve que ce passage obligatoire en traumatise plus d'un.

Le nombre de civilistes n'a cessé d'augmenter depuis le lancement du service civil en 1996 (voir graphique). Le Conseil fédéral a pris des mesures pour le rendre moins attractif. Le service civil a été "prévu uniquement pour les personnes qui ont un problème de conscience, pas pour des soucis de convenance", rappelait en février l'ex-chef du DDPS Guy Parmelin.

>> Lire: Berne propose huit mesures pour rendre le service civil moins attractif

Quel avenir?

Chapitre 07

Gaëtan Bally - Keystone

L'école de recrue s'achève. Après la journée d'inspection, les soldats font le point sur les 18 semaines écoulées, sur le meilleur comme sur le pire. Certains ne voudront plus y mettre les pieds. D'autres graderont.

>> Voir l'épisode 7 "Libération":

Libération 7-7 [RTS]
Les Documentaires de la RTS - Publié le 29 décembre 2019

Quel avenir pour l'armée elle-même? La Suisse figure au 38e rang des pays les plus militarisés (chiffre fourni par l'institut Sipri au Temps), mais son armée a perdu en influence. Entre 1989 et 2019, l'effectif a fondu de 817'000 à 140'000 individus, sans compter la baisse drastique du personnel du Département fédéral de la défense. Le budget en personnel et en matériel a passé de 5,5 milliards de francs (7,6 milliards en valeur d'aujourd'hui) à 4,8 milliards, selon des chiffres communiqués par l'armée à l'ats.

D'autre part, les enjeux ne manquent pas. Le successeur de Philippe Rebord, Thomas Süssli, devra se concentrer sur la rénovation du parc immobilier (70% des 4500 sites sont concernés) et surtout sur le remplacement du matériel désuet (avions de combat, chars, etc), alors que l'entreprise d'armement Ruag se restructure en janvier. Le nouveau chef de l'armée devra aussi se pencher sur l'intelligence artificielle, les cyberattaques, le réchauffement climatique, etc.

L'interview du réalisateur

Chapitre 08

Le réalisateur Frédéric Favre explique sa démarche lors d'une interview accordée à Couleurs 3 le 18 décembre.

Logo En attendant la gloire [RTS]RTS
En attendant la gloire - Publié le 18 décembre 2019

L'ex-recrue Margaux Camera se confie sur les raisons qui l'ont poussée à faire l'armée.

Logo En attendant la gloire [RTS]RTS
En attendant la gloire - Publié le 18 décembre 2019