Modifié

Les Vert'libéraux promettent de "faire progresser la Suisse"

Les Vert'Libéraux fêtent leur succès aux fédérales [RTS]
Les Vert'Libéraux fêtent leur succès aux fédérales / 19h30 / 1 min. / le 9 novembre 2019
Trois semaines après leur succès aux élections fédérales qui a vu les Vert'libéraux passer de 7 à 16 sièges au Conseil national, le président du parti Jürg Grossen a promis de faire progresser la Suisse lors de l'assemblée des délégués à Spiez (BE).

L'euphorie régnait samedi dans l'Oberland bernois, lors de l'assemblée des délégués des Vert'libéraux. Trois semaines après son succès lors des élections fédérales, matérialisé par un nombre de sièges plus que doublé au Conseil national et le passage d'un élu romand à trois, le président Jürg Grossen a félicité ses troupes. Un hommage appuyé a aussi été rendu aux jeunes Vert'libéraux, devenus le second meilleur parti de jeunes de Suisse.

La vice-présidente du parti Isabelle Chevalley, seule Romande à siéger à Berne lors des deux dernières législatures, a également annoncé la prochaine création de deux nouvelles sections cantonales, en Valais et dans le Jura.

Un succès durable

Les Vert'libéraux ont profité de la vague verte et de bons apparentements. Pour Jürg Grossen, qui présente son parti comme l'émanation progressiste du centre, son succès sera durable. Le centre s'est en effet figé le 20 octobre, contrairement aux Vert'libéraux.

La législature qui commence sera autrement plus captivante que la dernière, avec un PVL qui jouera un rôle charnière, propre à faire basculer les majorités. Et qui promet de faire progresser la Suisse: une politique climatique bien plus ambitieuse, la ratification rapide de l'accord-cadre avec l'Union européenne, l'introduction de l'imposition individuelle pour les couples mariés et, enfin, l'adoption du mariage pour tous.

>> Les précisions de Fanny Zürcher sur l'assemblée des Vert'libéraux:

Fanny Zürcher sur l'Assemblée des délégués Vert'Libéraux à Spiez. [RTS]
Fanny Zürcher sur l'Assemblée des délégués Vert'Libéraux à Spiez. / 12h45 / 2 min. / le 9 novembre 2019

Une formule magique à revoir?

Même si les Vert'libéraux constatent que le Conseil fédéral dans sa version actuelle ne représente plus l'électorat, ils ne s'avancent pas trop. Il va certes falloir changer des choses, mais quand, comment, il est encore trop tôt pour le dire.

Par contre, il est clair que la désormais sixième formation politique du pays entend bien contribuer à redistribuer les cartes, en jouant d'alliances qui lui permettront bel et bien d'avoir une influence prépondérante dans la création de majorités.

>> Quel avenir pour le centre? Débat entre les conseillers nationaux Isabelle Chevalley (Vert’libéraux/VD) et Martin Candinas (PDC/GR) dans Forum:

Isabelle Chevalley et Martin Candinas. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Quel avenir pour le centre politique? Débat entre Isabelle Chevalley et Martin Candinas / Forum / 9 min. / le 9 novembre 2019

Alain Arnaud/ebz

Publié Modifié

Oui à l'extension de la norme antiraciste à l'homophobie, non à davantage de logements abordables

Les délégués ont également adopté leurs mots de vote pour les votations du 9 février prochain. Par 131 voix et trois abstentions, ils se sont prononcés en faveur de l'extension de la norme antiraciste à l'homophobie.

L'initiative pour des logements abordables a en revanche été rejetée par 105 voix contre 17 et onze abstentions. S'il s'attaque à une problématique centrale pour beaucoup de Suisses, le texte est trop strict et ne permet pas une adaptation régionale et pertinente, se justifient les Vert'libéraux.