Modifié jeudi à 14:28

Des fissures révélées sur les F/A-18, une démonstration aérienne annulée

L'un des 30 F-A-18 de l'armée suisse à remplacer
Des fissures révélées sur les F/A-18, une démonstration aérienne annulée Le 12h30 / 1 min. / jeudi à 12:32
Une démonstration aérienne de F/A-18 prévue jeudi dans l'Oberland bernois a dû être annulée. Des contrôles effectués mercredi sur l'avion de combat F/A-18C/D Hornet ont révélé des fissures sur les volets d'atterrissage, a annoncé le DDPS mercredi en soirée.

Ces fissures peuvent entraver le vol et mettre en cause la sécurité, précise le communiqué du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Après leur découverte, le commandant des Forces aériennes a ordonné une restriction des engagements ainsi que des inspections sur tous les F/A-18.

Ces mesures impliquent que plus aucun vol de démonstration ne sera entrepris près du sol jusqu'à la fin des contrôles. Le canon de bord ne sera pas non plus utilisé. De plus, une altitude de vol d'au moins 1000 mètres devra être respectée pour les autres engagements.

Pas de restriction pour la police aérienne

Malgré ces restrictions, les F/A-18 restent à disposition de la police aérienne, précise le DDPS. "Il n'y a pas de restriction car elle n'utilise pas ces avions comme ils auraient été utilisés lors de la démonstration sur l'Axalp qui a été annulée", explique Kaj-Gunnar Sievert, le chef de la communication d'Armasuisse.

Investigations en cours

L'armée suisse dispose de 30 F/A-18: 25 sont des monoplaces (F/A-18 C), cinq sont des biplaces (F/A-18 D). La découverte des fissures coïncide avec des démonstrations prévues par les Forces aériennes sur l'Axalp jeudi. Comme les tirs avec le canon de bord et les performances de l'avion de combat constituaient l'attraction principale, le tout a été annulé.

"Ce que ça va coûter, comment on peut régler le problème... Est-ce qu'on doit installer de nouveaux clapets? Est-ce qu'on peut faire des réparations? Combien de temps les avions vont rester au sol? C'est justement ce qu'on essaie de mettre au clair. On vient de découvrir ces fissures hier, on est encore au début du processus, on doit maintenant décider comment on veut procéder", précise Kaj-Gunnar Sievert.

ats/jvia

Publié jeudi à 12:18 - Modifié jeudi à 14:28

Pas une première

En février 2018 déjà, les Forces aériennes ont dû clouer au sol cinq F/A-18 jusqu'en mars 2018, en raison de fissures apparues sur les clapets des ailes. A l'époque aussi, toute la flotte avait été soumise à des examens.

En février 2019, une fissure dans un composant structurel de la partie supérieure du fuselage avait été découverte sur un avion F/A-18C. Là encore, tous les appareils avaient subi un contrôle. Aucune autre fissure n'avait été découverte.