Modifié

2019, année noire pour les apiculteurs en Suisse, selon un sondage

Un apiculteur travaille sur des ruches à Lausanne. [Laurent Gillieron - Keystone]
Il y aura un peu moins de miel cette année en Suisse / La Matinale / 1 min. / le 7 octobre 2019
L'année 2019 a été la pire année depuis 10 ans pour les apiculteurs en Suisse, selon un sondage de BienenSchweiz, dont la RTS a pu obtenir les résultats avant sa publication. L'association professionnelle pointe un printemps qui a été particulièrement dévastateur.

Les apiculteurs en Suisse ont récolté en moyenne 13 kilos de miel par colonie d'abeilles, alors qu'ils en avaient obtenu plus de 23 kilos l'année dernière.

Selon Bruno Reihl, de BienenSchweiz, "c'est parce qu'il a fait très mauvais en mai". "Selon MétéoSuisse, le mois de mai 2019 a été le plus froid et le plus humide de ces 30 dernières années, alors que c'est la période où les abeilles s'envolent vers les fleurs, les arbres fruitiers, les prairies... Mais comme il faisait froid, elles n'ont pas pu partir butiner. Elles ont dû manger le miel qu'elles avaient déjà accumulé pour ne pas mourir de faim", précise-t-il.

Faibles récoltes aussi dans les pays voisins

Les apiculteurs suisses ne sont pas les seuls à souffrir. En France, la récolte serait la plus faible jamais enregistrée, selon l'AFP. En Italie, elle serait presque divisée par deux par rapport à l'année dernière.

Les apiculteurs des pays voisins incriminent, eux aussi, le climat et les événements météorologiques extrêmes, comme les grêles, les tempêtes, les canicules. Des événements de plus en plus fréquents.

Sandrine Hochstrasser/jvia

Publié Modifié