Modifié le 30 septembre 2019 à 11:18

Une marée humaine pour le climat a envahi les rues de Berne

Une foule de manifestants s'est rassemblée à Berne pour le climat le 28 septembre 2019.
Des dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi à Berne pour le climat. L'actu en vidéo / 1 min. / le 28 septembre 2019
Entre 60'000 et 100'000 personnes, selon les organisateurs, se sont rassemblées samedi à Berne à l'occasion de la manifestation nationale "Cl!mat de changement". L'événement a été lancé par une alliance de plus de 80 organisations.

Dans un communiqué diffusé en début de soirée, les organisateurs ont annoncé le chiffre "historique" de 100'000 participants. "Jamais auparavant en Suisse autant de personnes n'étaient descendues dans la rue pour la protection du climat," a relevé l'Alliance climatique.

Vers 14h00, plus de 25'000 personnes, toujours selon les organisateurs, étaient rassemblées sur la place Schützenmatt, non loin de la gare de Berne. En raison de la foule trop nombreuse, la police a ensuite demandé à la queue du cortège de ne pas converger en direction du Palais fédéral, où des concerts, des chants et des discours ont eu lieu.

La police cantonale bernoise n'a pas commenté les chiffres avancés par les 80 organisations. "Il est vrai que des grosses foules se déplaçaient en ville", a indiqué un porte-parole.

"Changer de paradigme"

Les manifestants revendiquent une politique climatique cohérente, la sortie du charbon, du pétrole et du gaz - y compris pour la place financière suisse -, ainsi qu'une justice climatique. Alors que vendredi, les jeunes étaient majoritaires dans les cortèges, le défilé de samedi se voulait multigénérationnel.

"En 50 ans, les puissants ont imposé le fric. Pour faire marcher le monde et faire croire au bonheur par la consommation. Il faut changer de paradigme", a lancé le Prix Nobel de chimie Jacques Dubochet lors de son discours sur la Place fédérale.

La présidente du syndicat Unia, Vania Alleva, a quant à elle appelé à une transformation éco-sociale de l'économie et de la société. Des jeunes du mouvement de grève pour le climat et un militant indigène venu de Bornéo sont également montés à la tribune. Ce dernier a appelé à l'arrêt des investissements dans la "destruction de la forêt tropicale".

>> Le sujet du 19h30:

La marche nationale pour le climat a rencontré un grand succès à Berne
19h30 - Publié le 28 septembre 2019

Les cloches ont sonné

Pour souligner acoustiquement l'urgence climatique, les cloches de nombreuses églises, dont celles de la cathédrale de Berne, ont sonné à 14h30. Plusieurs horloges ont également arrêté leurs aiguilles sur midi moins cinq. Au total, plus de 150 paroisses ont participé à l'action, selon les organisateurs.

La manifestation bernoise pour le climat constituait le point d'orgue suisse de la Global Week for Future, durant laquelle des actions et des manifestations ont eu lieu tout autour du monde.

>> Les précisions dans le 19h30:

Marche nationale pour le climat à Berne: les précisions de Fanny Zürcher
19h30 - Publié le 28 septembre 2019

ats/nr

Publié le 28 septembre 2019 à 14:00 - Modifié le 30 septembre 2019 à 11:18