Modifié le 20 septembre 2019 à 21:46

"Même moi, je fais des blagues sur mon âge. Il n’y a pas de souci"

Roger Federer à Genève, interviewé par Darius Rochebin à l'occasion de la Laver Cup.
Roger Federer à Genève, interviewé par Darius Rochebin à l'occasion de la Laver Cup. 19h30 / 2 min. / le 20 septembre 2019
Alors que la Laver Cup a débuté aujourd’hui à Genève, Roger Federer se prête au jeu de l’interview pour la RTS. Il évoque le plaisir de jouer en équipe, son "meilleur ennemi" Rafael Nadal et… son âge, 38 ans fêtés cet été.

"Ça fait plaisir d’être à Genève", déclare en préambule Roger Federer, big boss et créateur de la Laver Cup, qui s'arrête pour la première fois en Suisse. S’il s’agit bien de compétition – entre une équipe "Europe" (R. Federer, R. Nadal, A. Zverev, D. Thiem, F. Fognini, S. Tsitsipas) et une équipe "Monde" (N. Kyrgios, J. Isner, T. Fritz, M. Raonic, D. Shapovalov, J. Sock), le champion suisse s’attend aussi à une grande fête ce week-end.

C’est en tout cas une occasion pour ces sportifs individuels de goûter à l’esprit d’équipe: "Quand je gagne un point et qu’à mes côtés je vois Rafa qui saute ou Zverev et Tsitsipas qui sont derrière moi et m’encouragent, ça me donne des frissons, et aussi beaucoup d’énergie", confie Roger Federer.

Federer a commis un nombre important de fautes directes (57 contre 32 à son adversaire) et a connu beaucoup de problèmes avec son service.

Rafael Nadal est quelqu’un de particulier dans ma vie

Roger Federer

À ses côtés dans le Team Europe lors de cette Laver Cup, Rafael Nadal est "quelqu’un de particulier dans ma vie", dit Roger Federer, qui souligne: "Rafa et moi, on s’aime et on reste rivaux en même temps". Il se souvient de la première fois où Nadal l’a battu, en 2004, à Miami: "Il était très jeune, j’étais impressionné". Depuis lors, le Bâlois, cet "ami et rival", a eu un rôle décisif pour faire évoluer son jeu.

>> Regarder Roger Federer revenir sur sa relation avec Rafael Nadal:

Roger Federer décidera ces prochaines s'il participera aux Jeux olympiques de Tokyo.
L'actu en vidéo - Publié le 19 septembre 2019

Roger Federer salue "la génération qui monte" à l’occasion de cette Laver Cup, et s’amuse de voir que "les jeunes se disent: 'on va vaincre les vieux'. C’est normal!". Il rit d’être parfois appelé "le vieux" par les tout jeunes joueurs. "Moi aussi, maintenant, je peux plaisanter sur mon âge".

>> Roger Federer et sa relation avec le temps qui passe:

OL MIRKA FEDERER
L'actu en vidéo - Publié le 19 septembre 2019

Il a eu le nez fin

Au même chapitre de l’humour, se souvenant d’un complexe physique, l’icône du tennis mondial évoque en guise de conclusion une prédiction de jeune homme, faite à 17 ans: "Quand je serai numéro un mondial, tout le monde oubliera que j’ai un gros nez…"

Darius Rochebin, Viviane Gabriel

>> Voir l'interview en intégralité:

OL FEDERER INTEGRALE
L'actu en vidéo - Publié le 19 septembre 2019

Publié le 20 septembre 2019 à 21:23 - Modifié le 20 septembre 2019 à 21:46