Modifié le 17 septembre 2019 à 18:28

Près de 55 millions pour agrandir la "Banane" de l'Université de Lausanne

Le projet architectural retenu s'intitule "Abaka" du Bureau FHV.
Près de 55 millions pour agrandir et rafraîchir la Banane de l'UNIL Le Journal horaire / 19 sec. / le 17 septembre 2019
Le Grand Conseil vaudois a accepté mardi de débloquer un crédit de près de 55 millions de francs pour l'extension et la mise aux normes de l'Unithèque sur le site universitaire de Dorigny. Le projet a été accepté à l'unanimité.

Connue sous le surnom de la "Banane" en raison de sa forme, l'Unithèque est composée de la bibliothèque cantonale universitaire et d'espaces de restauration. Problème: alors que le bâtiment central, mis en service en 1983, a été conçu pour répondre aux besoins d’une université de 6000 étudiants, ils étaient 14'975 inscrits à l'Université de Lausanne (UNIL) en 2017.

S'agissant de la bibliothèque, le Conseil d'Etat estime qu'elle ne pourra plus à court terme "assumer ses missions". Et d'ajouter qu'il "devient urgent de rétablir de bonnes conditions de travail".

"Abaka"

L'extension du bâtiment doit lui permettre de passer de 863 places à 2000 et de stocker davantage d'ouvrages. Quant au restaurant, qui propose aujourd'hui 980 places à l'intérieur, 300 en terrasse et sert 2000 repas par jour, il pourra à l'avenir servir 400 repas supplémentaires.

L'un des principaux défis de ce chantier sera de réaliser ces travaux alors que le bâtiment sera utilisé. "Il faudra trouver un moyen de faire cohabiter" étudiants et ouvriers sur le site, a souligné le conseiller d'Etat Pascal Broulis, qualifiant ce projet de complexe. Le projet architectural retenu s'intitule "Abaka" du Bureau lausannois FHV. Il permet d’augmenter de 56% les surfaces.

ats/gma

Publié le 17 septembre 2019 à 18:27 - Modifié le 17 septembre 2019 à 18:28