Grand Format en immersion

Les Suisses

Introduction

En prévision des élections fédérales, trois journalistes de la RTS ont réalisé une immersion dans le quotidien des Suisses. Objectif : comprendre les réalités de nos concitoyen-ne-s au travers de huit rencontres, un peu partout en Suisse romande, mais aussi à Zurich, dans le canton de Berne et au Tessin. Pas de politique au premier degré donc, mais de la politique quand même, à travers les préoccupations et les besoins des Suisses de tous horizons.

Chapitre 01

Un tour chez des Suisses



”La Suisse? Je l’aimerais plus ouverte, plus écolo et plus égalitaire". En bonus, les réponses des participants à cette série.

Chapitre 02

Agriculture et traditions

Série "Les Suisses": à la rencontre des citoyens dans leur vie quotidienne. Premier épisode tourné dans l'Emmental (BE).
19h30 - Publié le 17 septembre 2019

La famille Kunz vit à Ersigen (BE) dans l'Emmental. Très attachée aux traditions, ses membres pratiquent le hornuss et le jodel, la fanfare fait aussi partie du lot. Manfred, le père, est agriculteur et sa femme, Barbara, s'occupe de la maison et de l'exploitation. Ils ont 5 enfants; Mathias 13 ans, Anna-Lea 18 ans, Hannes 21 ans, Cristina et Miriam 24 ans.

Le fils, Hannes, a terminé sa formation d’agriculteur et veut reprendre l'exploitation dans 10 ans. Mais la famille est préoccupée par l'avenir avec les votations et la politique en lien avec l'agriculture. La question du statut officiel de la femme paysanne doit être réglée selon eux. Famille Kunz à Ersigen (BE) Famille Kunz à Ersigen (BE) [RTS]

Selon Anne Challandes, présidente de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales, sur les 150'000 personnes actives dans l'agriculture suisse, un tiers sont des femmes. Seules 15% s'entre elles sont annoncées à l'AVS comme salariées et 15% comme indépendantes, donc 70% ne bénéficieraient pas de couverture sociale propre.

Elodie Botteron lance la Série "Les Suisses". Elle est avec une famille d'agriculteurs
19h30 - Publié le 17 septembre 2019

Chapitre 03

Homosexualité et égalité

Deuxième épisode de notre série "Les Suisses". Escale ce soir à Bramois en Valais.
19h30 - Publié le 18 septembre 2019

Cindy et Virginie Giroud vivent à Bramois, sur la commue de Sion (VS). Elles se sentent toutes deux plus valaisannes que suisses et jouent dans la guggen Zikadonf. Elles se sont partenariées l'année dernière et attendent un bébé pour le mois de février. La procréation médicalement assistée étant interdite pour les couples lesbiens en Suisse, elles sont allées au Danemark, dans une clinique, où Cindy a subi une insémination artificielle, grâce à un don de sperme.

Cindy et Virginie Giroud à Bramois (VS) Cindy et Virginie Giroud à Bramois (VS) [RTS] Virginie pourra adopter l'enfant, mais seulement un an après la naissance, avec une lettre de motivation, un rapport des services sociaux et une longue procédure administrative. Durant la première année de l'enfant, Cindy sera donc la seule à avoir l'autorité parentale. Une situation qu'elles trouvent injuste. Elles sont d'ailleurs toutes les deux actives dans l'association Alpagai, qui milite pour l'égalité des droits pour les homosexuels.

Chapitre 04

Famille et travail

Série "Les Suisses": à la rencontre des citoyens dans leur vie quotidienne. 3ème épisode tourné à Châtel-Saint-Denis (FR).
19h30 - Publié le 19 septembre 2019

Famille Gomes à Châtel-St-Denis (FR) Famille Gomes à Châtel-St-Denis (FR) [RTS] La famille Gomes, d'origine étrangère, vit à Châtel-St-Denis (FR). Eveline est infirmière de nuit à 80% et maman le jour, son mari, Jean-Michel, est employé de jour dans une entreprise. Avec deux enfants de 7 et 10 ans, chaque jour est un défi organisationnel pour concilier vie de famille et vie professionnelle. L'accueil extra-scolaire est primordial pour la famille.

Particularité, Jean-Michel est portugais d'origine, né en Suisse, il se dit "Portugais de Vevey". Eveline est arrivée d'Allemagne à l'âge de 12 ans, tous deux ont un permis C. Pour assurer un avenir en Suisse à la famille et aux enfants, ils vont entreprendre les démarches de naturalisation.

Chapitre 05

Chômage à 50 ans

Serge Merguerat à Lausanne
L'actu en vidéo - Publié le 20 septembre 2019

Serge Marguerat vit à Lausanne (VD). Célibataire et sans enfant, il a été licencié d’une banque en 2009, après plus de 20 ans de services. Depuis, il a accumulé les missions temporaires et le chômage, sans pouvoir retrouver un emploi stable. Aujourd'hui, il est à l’aide sociale. Serge Marguerat à Lausanne (VD) Serge Marguerat à Lausanne (VD) [RTS]

Pour rester actif et utile, il est bénévole au Centre social protestant. Le dimanche il travaille comme sacristain à l’église protestante de La Sallaz, pour arrondir les fins de mois. Avec ses moyens limités, il a dû sacrifier les voyages qu'il aimait beaucoup, au profit d'activités simples et bon marché, comme la randonnée.

L'année dernière en Suisse, un tiers des licenciements a touché un salarié de plus de 50 ans, selon le baromètre annuel du cabinet von Rundtedt. Cette catégorie d'âge est la plus touchée par le chômage de longue durée.

Chapitre 06

Mère célibataire

FRIGO_LES_SUISSES_05_JURA-TRA
L'actu en vidéo - Publié le 20 septembre 2019

Valérie Gurtner vit à Moutier, dans le Jura bernois. Elle a trois filles, Tatiana 27 ans, Tamara 16 ans, et Yelena 11 ans, et elle est aussi grand-maman d'une petite-fille de 4 ans. Depuis son divorce, elle a la garde partagée de ses deux cadettes. Après sa séparation, elle a dû augmenter son temps de travail, comme employée dans une usine de composants horlogers et automobiles. Sous l’impulsion de Tamara, qui souhaite modifier durablement ses habitudes de consommation, la famille est en pleine transition écologique.

Famille Gurtner à Moutier (Jura Bernois) Famille Gurtner à Moutier (Jura Bernois) [RTS] Contrairement à de nombreux parents célibataires, Valérie s'en sort toute seule financièrement et bénéficie uniquement d'aides pour l'assurance maladie. Cela implique qu'elle doit renoncer, par exemple, à des vacances à l'étranger, et privilégier des loisirs peu chers, comme la course à pied, sa grande passion. La fille aînée de Valérie, Tatiana, est elle aussi maman célibataire. Actuellement en recherche d'emploi dans la vente ou l'industrie, elle peine à trouver un poste qui lui permette de concilier travail et famille.

En Suisse, une famille sur six est une famille monoparentale. Si Valérie arrive à joindre les deux bouts, ce n'est pas le cas de beaucoup de mères célibataires, car les familles monoparentales sont deux fois plus touchées par la précarité que les autres. Valérie attend des représentants politiques qu'ils se préoccupent plus des intérêts de la population que des multinationales.

Chapitre 07

Emploi et fuite des cerveaux

FRIGO SERIE LES SUISSES 6 TESSIN
L'actu en vidéo - Publié le 20 septembre 2019

La famille Valnegri vit à Canobbio, près de Lugano (TI). Les parents Mauro et Rita travaillent à la poste depuis de nombreuses années. Ils sont propriétaires de leur maison, que leurs deux enfants, Sandro et Martina, ont quitté pour les études. Martina, 26 ans, a toutefois dû retourner Famille Valnegri à Canobbio (TI) Famille Valnegri à Canobbio (TI) [RTS] chez ses parents, car elle ne trouve pas de travail fixe et ne gagne pas suffisamment pour se payer une chambre.

Faute d'opportunités, Martina commence à envisager de partir quelques années dans un autre canton, mais dans l'optique de revenir ensuite dans sa région de coeur. Son père, Mauro, constate une forte pression sur le marché du travail au Tessin, notamment à cause des frontaliers, selon lui.

Chapitre 08

Retraite et compagnie

SERIE_LES_SUISSES_7_NEUCHATEL_2-TRA
L'actu en vidéo - Publié le 20 septembre 2019

Susanne Matthey à Serrières (NE) Susanne Matthey à Serrières (NE) [RTS] Susanne Matthey, 87 ans, vit dans le quartier de Serrières à Neuchâtel. Son mari est décédé fin 2016, après 60 ans de vie commune. Aujourd'hui, elle vit dans un petit appartement encadré, où elle profite des animations avec les autres résidents. Elle a deux filles et une petite-fille.

L’une de ses filles, Béatrice Ducommun, et son mari, la soutiennent beaucoup dans son quotidien. Notamment, un jour par semaine, pour faire les courses, l’emmener au restaurant et chez le coiffeur. Susanne est comptable de formation, ce qui l'aide à gérer son petit budget. Elle n’a jamais quitté la Suisse même pour les vacances et ne vote pas, parce qu'elle est persuadée que sa petite voix ne changera rien.

Chapitre 09

Colocation multigénérationnelle

FRIGO SERIE LES SUISSES 08 ZURICH V2
L'actu en vidéo - Publié le 20 septembre 2019

Une famille un peu particulière vit dans la "Männihuus", à Männedorf (ZH). Composée de neuf adultes et de deux enfants, c'est une colocation multigénérationnelle. Dans une belle bâtisse de quatre étages à deux pas du lac de Zurich, sur la Goldküste, se côtoient retraités, étudiants, employés, jeunes parents, trentenaires actifs et travailleurs, dont les enfants, adultes, ont quitté le nid. Chacun possède une chambre, avec une cuisine et une salle de bains par étage, mais le reste de l'espace, coin bibliothèque dans les combles ou salon au rez-de-chaussée, est entièrement partagé.

La maison bénéficie aussi d'un très grand jardin, avec un vaste potager, des arbres fruitiers et même trois poules, dont les habitants doivent s'occuper. Un mode de vie qui nécessite ouverture d'esprit et organisation. Colocation Männihuus à Männedorf (ZH) Colocation Männihuus à Männedorf (ZH) [RTS] Établis en association, les habitants de la Männihuus vivent dans une logique de décroissance, avec un mode de consommation alternatif et une réflexion sur l'aménagement urbain et le lien social.

Ce type d'habitat est encore minoritaire en Suisse romande, mais certains projets ont vu le jour, comme à Genève avec le centre de vie intergénérationnel à Perly-Certoux, ou "La Casa del Cédro" à Châtelaine.

Crédits

  • Elisa Casciaro, Manon Germond, Elodie Botteron, Valérie Gillioz, Alain Hertig, Linda Bourget