Modifié le 11 septembre 2019 à 10:23

Le groupe PLR soutient la réélection de Michael Lauber, le PDC s'abstient

Le procureur de la Confédération Michael Lauber.
Le groupe PLR soutient la réélection de Michael Lauber, le PDC s'abstient Le Journal horaire / 24 sec. / le 11 septembre 2019
Le groupe libéral-radical aux Chambres fédérales recommande de réélire Michael Lauber après avoir auditionné mardi le procureur général de la Confédération. Le groupe PDC, lui, ne donne aucune recommandation pour le vote du 25 septembre.

Michael Lauber a répondu aux questions des élus PLR "de manière convaincante, si bien que sa réélection a été soutenue par la très grande majorité du groupe", a indiqué le groupe libéral-radical. Cette décision "claire" vise aussi à "renforcer l'indépendance et la stabilité" du Ministère public de la Confédération, ajoute-t-il.

Le PDC n'émet pour sa part aucune recommandation de vote. A ses yeux, une "politisation" de l'élection du procureur général de la Confédération est indigne de cette institution. Le groupe démocrate-chrétien a invité Michael Lauber, le président de l'autorité de surveillance du MPC Hanspeter Uster et Jörg Zumstein, membre de cette même instance, pour des auditions.

Une commission ne le soutient pas

La semaine passée, la Commission judiciaire du Parlement avait recommandé par neuf voix contre six à l'Assemblée fédérale de ne pas réélire Michael Lauber. La Conférence des Procureurs de Suisse (CPS) plaide pour sa part en faveur d'une réélection.

>> Lire aussi: La commission judiciaire recommande la non-réélection de Michael Lauber

Michael Lauber s'est retrouvé sur la sellette dans le cadre des procédures qu'il mène contre la FIFA, principalement en raison de rencontres informelles avec le président Gianni Infantino. Il a dû se récuser dans cette affaire.

Le procureur de 53 ans brigue un troisième mandat. Il a été élu par le Parlement en septembre 2011 pour succéder à Erwin Beyeler, qui avait lui-même été éconduit par les Chambres fédérales à une courte majorité de cinq voix malgré la recommandation (de justesse) de la commission judiciaire.

ats/boi

Publié le 11 septembre 2019 à 10:21 - Modifié le 11 septembre 2019 à 10:23