Modifié le 10 septembre 2019 à 16:59

La saison des pollens s'achève, avec des concentrations record

Un instrument de mesure du pollen à la station MeteoSuisse de Payerne (VD).
Concentrations records pour la saison pollinique Le Journal horaire / 25 sec. / le 10 septembre 2019
La saison des pollens est terminée et les personnes souffrant du rhume des foins ne devraient plus être affectées avant 2020. Cette année, la saison pollinique a commencé très tôt et les pollens de graminées ont atteint localement des concentrations jamais vues.

La saison a commencé nettement plus tôt que la normale au Tessin avec le pollen de noisetiers, relève mardi aha! Centre d'Allergie Suisse. Des concentrations modérées ont été mesurées dès le 30 décembre 2018, soit quatorze jours avant la moyenne pour la période de comparaison de 25 ans.

En revanche, ces mêmes pollens ne se sont envolés qu'à la mi-février au nord des Alpes, donc presque trois semaines plus tard que d'habitude, relève Regula Gehrig, biométéorologue chez MétéoSuisse. Un retard qui serait dû aux basses températures antérieures.

Intensité variable pour les pollens de noisetiers

L'intensité de la saison des pollens de noisetiers a fortement différé selon les régions, variant de "modérée" à "extrême". Le pic de concentration journalier le plus élevé jamais mesuré a été enregistré à Viège, avec 607 pollens par mètre cube d'air.

Le bouleau, lui, est resté plutôt discret cette année, et ce dans toute la Suisse. Ce vol de pollen assez faible est lié au rythme de floraison bisannuel de l'arbre. L'an dernier, sa floraison a été exceptionnellement forte.

Pic pour les graminées

Quant au pollen de graminées, il s'est envolé dès la mi-avril au Tessin, soit deux semaines plus tôt que la moyenne. Les belles températures ont également influencé leur concentration, MétéoSuisse enregistrant la saison la plus forte jusqu'à ce jour à Locarno.

Par ailleurs, Buchs (AG), Lucerne, Münsterlingen (TG) et Zurich ont enregistré des valeurs représentant entre la deuxième et la quatrième concentration la plus élevée de pollens de graminées de ces dernières 25 années.

Le pic absolu a été mesuré à Buchs, avec 1885 pollens par mètre cube le 30 mai 2019, une valeur jamais encore vue depuis le début des mesures en 1985. "En Suisse romande, à Bâle et à Viège (VS) par contre, nous avons mesuré moins de jours avec vol pollinique important que d'habitude", précise Regula Gehrig.

ats/jvia

Publié le 10 septembre 2019 à 16:24 - Modifié le 10 septembre 2019 à 16:59

Désensibilisation recommandée pendant la pause pollinique

Les personnes allergiques devraient profiter de la pause pollinique et commencer une désensibilisation, recommande aha! Centre d'Allergie suisse. Au cours de cette immunothérapie, le corps est lentement habitué aux allergènes pour ne presque plus y réagir finalement. Les symptômes du rhume des foins peuvent ainsi être réduits de 65% environ.