Publié le 05 septembre 2019 à 16:37

Berne ne veut pas d'étiquettes carbone sur les denrées alimentaires

Un caddie contenant différents denrées alimentaires dans un supermarché.
Berne ne veut pas d'étiquettes carbone sur les denrées alimentaires Le Journal horaire / 1 min. / le 05 septembre 2019
Le Conseil fédéral a rejeté jeudi deux motions demandant des étiquettes carbone pour les denrées alimentaires qui indiqueraient leur coût environnemental. Il s'est dit prêt en revanche à étudier l'introduction d'une taxe sur les carburants.

Les étiquettes carbone sur les denrées alimentaires vendues en Suisse ne sont pas pour demain. Le Conseil fédéral rejette deux motions de Hans Grunder (PBD/BE) et d'Isabelle Chevalley (PVL/VD) qui les réclament.

La démarche est prometteuse, mais dans la pratique, la mise en place d'un affichage environnemental obligatoire sur toutes les denrées alimentaires se heurte à des contraintes économiques et techniques, indique le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi. Il faudrait par exemple réétiqueter tous les produits importés.

Taxe sur les carburants

Les transports polluent toujours trop et leurs émissions de CO2 continuent à augmenter. Déplorant cette évolution, le Conseil fédéral se dit en revanche prêt à étudier l'introduction d'une taxe incitative sur le CO2 qui frapperait les carburants.

Il accepte un postulat de la commission de l'environnement du Conseil des Etats exigeant des propositions de mesures supplémentaires pour protéger le climat dans le secteur des transports.

ats/lan

Publié le 05 septembre 2019 à 16:37