Modifié hier à 18:04

Plus de féminicides en Suisse que dans d'autres pays d'Europe

La Suisse est l'un des pays où les femmes meurent le plus sous les coups du conjoint. (image d'illustration).
Plus de féminicides en Suisse que dans d'autres pays d'Europe Le Journal horaire / 18 sec. / le 25 août 2019
Les femmes meurent davantage sous les coups de leur conjoint en Suisse que dans de nombreux pays proches, affirme Le Matin Dimanche qui se base sur les chiffres 2017 d'Eurostat.

On recense en Suisse 0,26 meurtre de femme pour 100'000 femmes, devant l’Italie (0,18) et l’Espagne (0,20) et un peu derrière la France (0,31).

La professeure assistante en criminologie à l'université de St-Gall Nora Markwalder constate dans le journal que le nombre général d'homicides a fortement diminué en Suisse par rapport aux années 1980 et 1990, mais un peu moins dans la sphère familiale.

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), en moyenne une personne est morte toutes les deux semaines sur la période 2009-2018, soit 25 personnes par an, des conséquences de la violence domestique. Celle-ci englobe la violence entre partenaires, entre ex-partenaires, entre parents et enfants, mais aussi la violence au sein de la famille élargie. Au sein des partenaires, sur la même période de 2009 à 2018, 120 personnes ont été tuées, dont 109 femmes (91%).

En 2018, 27 personnes sont décédées en raison de violence domestique, dont 24 femmes. Un peu plus de la moitié (59%) de ces 27 homicides se sont produits entre partenaires. Les 27 homicides ont été commis par 25 personnes prévenues, dont 88% d’hommes.

ats/lan

Publié le 25 août 2019 à 10:23 - Modifié hier à 18:04