Modifié

La Poste a développé un nouveau système de vote électronique

Une nouvelle faille dans le système de vote électronique développé par La Poste. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
La Poste a développé un nouveau système de vote électronique / Le Journal horaire / 24 sec. / le 23 août 2019
La Poste, qui avait abandonné en juillet son système de vote électronique jugé pas suffisamment sûr, a développé une nouvelle version. "Nous avons déjà proposé une solution" aux cantons, affirme le patron du géant jaune vendredi dans la presse.

"Nous sommes en train de définir les règles pour tester ce système avec les cantons et leur chancellerie", déclare le directeur général de La Poste, Roberto Cirillo, dans un entretien vendredi par La Liberté et ses journaux partenaires. Il souligne que la nouvelle version "contiendra une vérifiabilité universelle". Les cantons "veulent une solution rapidement", précise le responsable.

La Poste a abandonné au début juillet son système de vote électronique, qui ne pourra pas être utilisé pour les élections fédérales d'octobre. Elle avait pris sa décision après avoir soumis le système à un test d’intrusion au printemps dernier.

Des milliers de pirates informatiques ont pris part au test. Selon La Poste, ils n'ont pas pu pénétrer l'urne électronique, mais ont relevé de graves erreurs dans le code source, qui ont dû être corrigées.

Réparations demandées à La Poste

Neuchâtel, Fribourg, Thurgovie et Bâle-Ville utilisaient ce système d'e-voting, qui ne proposait qu'une vérifiabilité individuelle. Trois d'entre eux ont déjà prévu d'exiger des réparations à La Poste.

En juin, le canton de Genève a, lui aussi, cessé d'exploiter son système de vote électronique, utilisé aussi par Berne, Argovie et Lucerne. Il avait expliqué que le délai pour revoir le système après l'audit de la Confédération était trop court. Il avait pris cette décision en concertation avec les cantons concernés.

ats/nr

Publié Modifié