Modifié le 23 août 2019 à 14:03

Si Claude Béglé dénonce la "dictature" nord-coréenne, il croit à son ouverture

Claude Béglé a tenu le 22.08.19 à Berne une conférence de presse pour expliquer les raisons de son voyage en Corée du Nord.
Claude Béglé condamne le régime "dictatorial" de Corée du Nord, mais croit à son ouverture Le 12h30 / 1 min. / le 22 août 2019
"Ces tweets étaient nécessaires pour gagner la confiance du régime nord-coréen, mais je condamne cette dictature", a expliqué jeudi devant la presse Claude Béglé pour justifier son voyage en Corée du Nord et ses louanges sur les réseaux sociaux.

Claude Béglé, de nombreuses photos à l'appui, a détaillé les objectifs de son voyage en Corée du Nord durant l'été. Méthodologie, objectifs, constats, le tout est maintenant consigné dans un rapport de 35 pages que le conseiller national PDC vaudois a remis au Département fédéral des affaires étrangères et aux services de Parlement. Dans ce document et sa présentation, le Vaudois tente de nouveau de justifier son séjour dans ce pays d’Asie.

Si jusqu'à présent il l'a fait sans toujours se montrer très critique, le discours a changé. Le Vaudois a condamné un régime dictatorial, violant les droits humains. "Le leader suprême est un horrible bonhomme", a même osé Claude Béglé en parlant du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

>> Lire aussi: Claude Béglé répond à la polémique sur ses tweets depuis Pyongyang

Pour Claude Béglé, la Corée du Nord pourrait bientôt s'ouvrir

Mais le conseiller national a aussi loué le système d'enseignement nord-coréen, la production industrielle, une classe moyenne, certes minoritaire, "astucieuse" qui semble avoir une vie normale.

Des propos parmi d'autres appuyés par de grandes analyses géopolitiques et qui lui permettent de penser que la Corée du Nord pourrait bientôt s'ouvrir. Aux yeux du Vaudois, la Suisse pourrait y offrir ses bons offices. Claude Béglé pense même que son voyage a jeté les bases d'une telle mission, en oeuvrant aussi à casser certains préjugés contre le régime ici en Suisse.

Claude Béglé affirme avoir organisé la présentation de son rapport en accord avec la direction de son parti. Cette dernière nous a indiqué que le contenu de la conférence relevait d'une démarche personnelle du conseiller national.

begle
L'actu en vidéo - Publié le 23 août 2019

Marc Menichini/ebz

Publié le 22 août 2019 à 14:34 - Modifié le 23 août 2019 à 14:03