Modifié le 09 août 2019 à 09:45

2019 sera-t-elle l'année des femmes en politique fédérale?

Isabelle Moret, Viola Amherd et Marina Carobbio Guscetti devant le Palais fédéral, à Berne.
Davantage de candidates aux élections fédérales, mais sans atteindre la parité La Matinale / 1 min. / le 08 août 2019
Après la grève du 14 juin et à l'approche des élections fédérales, les regards se tournent vers les premières listes électorales déposées dans les cantons. Argovie, Berne et les Grisons ont déjà livré leurs listes, qui montrent une augmentation de femmes.

Plus 1% en Argovie, + 2% dans les Grisons et même + 5% dans le canton de Berne: le nombre de femmes candidates au Parlement fédéral est en augmentation par rapport aux dernières élections, en 2015.

Les Bernoises sont 274 à se présenter sur 651 candidatures pour le Conseil national, soit environ 42%. Dans le canton de Genève, la Tribune de Genève en dénombre même 43%, mais les listes ne sont pas encore validées.

Elections fédérales et cantonales 1971-2015
Elections fédérales et cantonales 1971-2015 [Office fédéral de la statistique OFS]

Conseillères socialistes en force

C'est d'ailleurs il y a quatre ans que le seuil du 30% d'élues au Conseil national a été franchi pour la première fois, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. Un taux qui confirme une courbe qui n'a cessé d'augmenter depuis 1971: elles étaient alors 10 à siéger à la Chambre basse, contre 64 en 2015 (et 136 hommes). En tout, 1308 femmes briguaient un mandat.

Élections par parti
Élections par parti [RTS]

Toujours en 2015, ce sont sur les listes du PS que le plus grand nombre de femmes ont été élues, dépassant avec 58% le nombre d'hommes représentés. A l’autre bout du spectre électoral, la proportion de représentantes de l’UDC se situait sous la moyenne suisse avec moins de 17%, pourtant le meilleur résultat de l'histoire du parti. Ces tendances de répartition partisane se maintiennent depuis les années 1980, indique toujours l'OFS.

Diminution au Conseil des Etats

Du côté du Conseil des Etats, le taux de femmes a toujours été historiquement bas et il diminue depuis 2003. Six femmes y siègent actuellement, dont quatre socialistes. D'autres délégations, comme celles de l'UDC, des Verts ou du PBD, ne sont représentées que par des hommes. On est loin de l'augmentation du nombre de femmes qu'ont connue les législatures entre 1987 et 2003.

Plus de candidatures signifie plus d'élues potentielles. Les lignes bougent et les chiffres, même partiels, portent à croire qu'il y aura davantage de nouvelles conseillères à Berne cet automne que pour la législature précédente. Mais la parité prendra encore du temps.

Sujet radio: Thibaut Schaller

Adaptation web: Alexia Nichele

Publié le 08 août 2019 à 14:10 - Modifié le 09 août 2019 à 09:45