Publié le 03 août 2019 à 10:53

A trois mois des fédérales, l'alliance du centre a du plomb dans l'aile

La salle du Conseil national lors de la session d'hiver en 2008.
Le grand jeu des alliances politiques à trois mois des élections fédérales La Matinale / 2 min. / le 29 juillet 2019
A moins de trois mois des élections fédérales, les tractations entre partis sont sur le point d’aboutir dans la plupart des cantons. Toutefois, la grande alliance envisagée au centre peine à convaincre.

L'hiver dernier, les présidents du PDC, des Vert'libéraux, du PBD et du Parti évangélique avaient annoncé vouloir créer une union à quatre pour renforcer le centre au Parlement.

Mais, entre-temps, le thème du changement climatique a gagné en importance et la réalité arithmétique de chaque canton a refait surface. Certaines sections des Vert'libéraux préfèrent ainsi se lancer dans une alliance écologiste plutôt qu'au centre.

Alliance avec la gauche

"C'est aussi une discussion mathématique, et dans les cantons de Vaud et Genève, on n'est pas parvenu à faire cette alliance, de même qu'à Lucerne et dans les Grisons, où on s'est allié avec les Verts et le PS, a expliqué à la RTS le président des Vert'libéraux Jürg Grossen."

A Saint-Gall et en Thurgovie également, la gauche est en train de draguer les Vert'libéraux. Un vaste apparentement au centre devrait malgré tout être scellé dans au moins sept cantons, dont Zurich et Fribourg.

Autres fronts plus clairs

Au-delà du centre, les fronts sont déjà plus clairs. L'UDC et le PLR, trop distants idéologiquement, ne feront alliance que dans quelques cantons surtout alémaniques. La gauche devrait, elle, largement miser sur les apparentements, dont on connaîtra la teneur exacte en septembre.

Au Conseil national, près d’un élu sur huit doit son siège à un apparentement de liste avec un autre parti. Les alliances entre partis constituent donc un enjeu majeur.

Julien Bangerter/asch

Publié le 03 août 2019 à 10:53