Le Palais fédéral photographié le 6 janvier 2015.

Avant les élections fédérales

Publié le 27 juillet 2019 à 16:57

L'éveil à la politique de cinq Romands qui s'apprêtent à quitter la Coupole fédérale

- Comment sont-ils tombés dans la marmite politicienne? Alors qu'ils s'apprêtent à quitter les travées du Palais fédéral, cinq parlementaires sortants expliquent leur éveil à la politique au micro de Forum.

- Le PLR neuchâtelois Raphaël Comte, le PDC fribourgeois Dominique de Buman, la socialiste vaudoise Géraldine Savary, le Vert genevois Robert Cramer et l'UDC vaudoise Alice Glauser se confient au micro d'Elisabeth Logean.

  • Raphaël Comte

    "Je me suis intéressé tout seul à la politique"

    Agé de 39 ans et benjamin du Conseil des Etats, Raphaël Comte prend déjà sa retraite politique. Le PLR neuchâtelois a effectué trois législatures au Conseil des Etats (2010-2019), une chambre qu'il a présidée en 2016. Il avait été élu à la Chambre haute le 17 janvier 2010 en remplacement de Didier Burkhalter, alors élu au Conseil fédéral.

    Elu au Grand Conseil neuchâtelois à 22 ans, président du PLR neuchâtelois à 25 ans, sénateur à 31 ans, Raphaël Comte est un exemple de précocité en politique. Le Neuchâtelois se souvient d'avoir été intéressé à la chose politique dès l'école, durant les cours d'instruction civique. "Cela m'a éveillé à la politique et j'ai eu envie de m'investir", ajoute-t-il, précisant qu'il faut toujours une part de chance pour être élu.

    "Ma famille n'est pas du tout politisée (...) et c'est plutôt moi qui l'ai poussée à s'intéresser à la politique", confie encore l'élu PLR. "Je me suis intéressé tout seul à la politique", déclare-t-il. Raphaël Comte s'est dirigé vers le PLR car son programme politique correspondait à ses idées et parce qu'il y a rencontré certaines personnalités.

    >> L'interview de Raphaël Comte dans Forum:

    L'invité - L'éveil politique de Raphaël Comte
    Forum - Publié le 26 juillet 2019

    >> Lire aussi: Le PLR Raphaël Comte renonce à briguer un nouveau mandat fédéral

  • Dominique de Buman

    "Je ne pensais pas faire de la politique"

    Figure bien connue de la Coupole fédérale depuis de nombreuses années, Dominique de Buman va tirer sa révérence à l'âge de 63 ans. Le démocrate-chrétien a effectué quatre législatures au Conseil national (2003-2019), chambre qu'il a présidée en 2018. Il a aussi été vice-président du PDC suisse entre 2004 et 2016 et syndic de la ville de Fribourg entre 1994 et 2004.

    "C'est à l'âge de raison que j'ai commencé à m'intéresser à la politique et cela correspondait à l'Exposition nationale de 1964. Il y avait évidemment beaucoup d'acteurs politiques sur la scène", confie Dominique de Buman. Le démocrate-chrétien, qui était alors âgé de 8 ans, s'est par la suite toujours intéressé à l'histoire de la Suisse et à la politique.

    Plus tard, au collège, Dominique de Buman est resté à l'écart des manifestations de Mai 68, préférant "l'ordre établi". Il ne voulait au départ pas entrer en politique à cause d'une sorte d'interdit familial. A la suite de diverses circonstances, le Fribourgeois a ensuite décidé de rejoindre le PDC, parlant d'une "évidence" au vu de ses convictions chrétiennes.

    >> L'interview de Dominique de Buman dans Forum:

    L'invité - L'éveil politique de Dominique de Buman
    Forum - Publié le 25 juillet 2019

    >> Lire aussi: Le Fribourgeois Dominique de Buman quittera le Conseil national en 2019

  • Géraldine Savary

    "Je voulais être scénariste de cinéma"

    Géraldine Savary va quitter Berne à l'âge de 50 ans cet automne. La socialiste a effectué trois législatures au Conseil des Etats (2007-2019) et une législature au Conseil national (2003-2007). Elle a également été vice-présidente du PS de 2012 à 2018.

    Issue d'une famille de gauche, Géraldine Savary se souvient notamment de l'élection de François Mitterrand en 1981 comme de l'un de ses premiers grands souvenirs politiques. A l'université, durant ses études de sciences politiques, la socialiste était plutôt intéressée par la littérature, le cinéma ou le théâtre.

    "Ce n'est qu'après mes études, quand je suis entrée dans la vie active, au hasard de rencontres que j'ai été saisie de l'envie de m'engager pour la collectivité et pour un parti politique", se rappelle Géraldine Savary. La Vaudoise est alors entrée au Parti socialiste en 1994, à l'âge de 26 ans. Cinq ans après, elle était déjà en course pour le Conseil national.

    >> L'interview de Géraldine Savary dans Forum:

    L’invité - L’éveil politique de Géraldine Savary
    Forum - Publié le 24 juillet 2019

    >> Lire aussi: Géraldine Savary ne se représentera pas aux élections fédérales en 2019

  • Robert Cramer

    "A un moment donné, il ne suffit plus de distribuer des tracts"

    Après 12 ans sous la Coupole, Robert Cramer ne se représente pas aux prochaines élections fédérales. Agé de 65 ans, le Vert genevois a effectué trois législatures au Conseil des Etats (2007-2019). Il a aussi été vice-président du Parti écologiste suisse entre 2012 et 2016 et conseiller d'Etat genevois entre 1997 et 2009.

    Robert Cramer était déjà engagé politiquement à l'âge de 16 ans, notamment au sein des mouvements anti-nucléaires et pro-environnementaux. Il a aussi participé aux manifestations de Mai 68, se souvenant de manifestations "très musclées".

    Après avoir longtemps considéré que le mouvement associatif était prioritaire, le Genevois s'est engagé en 1985, à l'âge de 31 ans, au parti écologiste. "A un moment donné, pour arriver à défendre ses idées, il ne suffit plus de faire des initiatives et distribuer des tracts, il faut aussi être dans les endroits où se prennent les décisions politiques", note Robert Cramer.

    >> L'interview de Robert Cramer dans Forum:

    L’invité - L’éveil politique de Robert Cramer
    Forum - Publié le 23 juillet 2019

    >> Lire aussi: Robert Cramer ne briguera pas de nouveau mandat au Conseil des Etats

  • Alice Glauser

    "Nous étions très fiers de Gabrielle Nanchen"

    Alice Glauser va quitter le Conseil national à l'âge de 64 ans. L'UDC vaudoise a effectué deux législatures au Conseil national (2007-2011 et 2016-2019).

    Préoccupée par les questions environnementales et d'égalité, Alice Glauser estime qu'elle descendrait aujourd'hui dans la rue si elle avait 16 ans. La Vaudoise se souvient de ses années à l'école de commerce de Sierre, quand Gabrielle Nanchen a été élue en 1971 au Conseil national après l'introduction du droit de vote et d'éligibilité au niveau fédéral. C'est cet événement qui a éveillé son intérêt pour la politique.

    "L'envie de faire de la politique est venue de la famille de mon mari (...) En ayant épousé un paysan, je me suis rendu compte qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas (...) et j'ai peu à peu participé à des réunions politiques avec mon beau-père" au sein de l'ancêtre de l'UDC, se souvient la conseillère nationale. "Quand vous vous y intéressez, la politique a vite fait de vous prendre pas seulement le petit doigt, mais aussi le bras."

    >> L'interview d'Alice Glauser dans Forum:

    L'invitée - L’éveil politique d’Alice Glauser
    Forum - Publié le 22 juillet 2019

    >> Lire aussi: La Vaudoise Alice Glauser ne se représentera pas au National en 2019

  • Les élections fédérales

    Le dossier

    >> Voir aussi notre page consacrée aux élus qui vont quitter le Parlement fédéral après les élections d'octobre: Ces parlementaires qui vont quitter la Coupole fédérale en 2019

    >> A consulter aussi:

  • Crédits

    Série d'interviews réalisées par Elisabeth Logean

    Adaptation web: Frédéric Boillat