Modifié le 09 juillet 2019 à 12:17

Le tout électrique ne serait pas la solution idéale pour l’environnement

Une station de recharge électrique.
L’énergie électrique ne serait pas la solution idéale pour l’environnement La Matinale / 1 min. / le 09 juillet 2019
Rouler ou se chauffer entièrement à l'électricité en Suisse ne serait pas une solution idéale pour l'impact environnemental. La trop grande demande d'énergie importée en hiver nuirait aux efforts de protection en faveur du climat.

Les chercheurs de l'EMPA, le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux, sont parvenus à cette conclusion après avoir mené une étude. Ils ont pris comme point de départ les objectifs de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération, avec en ligne de mire la réduction de pollution de l'environnement liée à la consommation d'énergie en Suisse.

Un des éléments  consiste à remplacer à terme les voitures roulant à l'essence ou au diesel par des véhicules électriques -ainsi que les chauffages fonctionnant au mazout et au gaz - par des pompes à chaleur. Problème relevé, un déficit d'électricité durant les pics de grand froid hivernal.

Stocker de l'énergie

"Il faut vraiment regarder quelles sont les options de stockage de l'énergie pour transmettre les excès de production de l'été à l'hiver, et pas seulement pour l'électricité", explique Martin Rüdisüli, collaborateur scientifique au département des systèmes d'énergie à l'EMPA. Pour lui, on pourrait "même stocker de la chaleur en été et la récupérer en hiver, afin de pouvoir réduire la grande demande de chaleur en hiver en Suisse".

Selon l'EMPA, il serait préférable de ne pas remplacer toutes les voitures à carburant fossiles par des véhicules électriques, mais en partie par des véhiciles fonctionnant au gaz, ou avec des énergies renouvelables et, comme pour le chauffage, de combiner les différentes sources d'électricité.

Pierre-Etienne Joye/ebz

Publié le 09 juillet 2019 à 09:32 - Modifié le 09 juillet 2019 à 12:17