Modifié

Nouvelle nuit tropicale et pollution à l'ozone sur l'ensemble de la Suisse

La canicule se ressent particulièrement dans les villes qui tentent de réagir contre les îlots de chaleur. [RTS]
La canicule se ressent particulièrement dans les villes qui tentent de réagir contre les îlots de chaleur. / 19h30 / 2 min. / le 27 juin 2019
L'ensemble de la Suisse continue de souffrir de la canicule jeudi après une nuit tropicale. La vague de chaleur entraîne des pics d'ozone, contre lesquels plusieurs mesures ont été prises dans les cantons.

En raison d'un faible foehn du nord, c'est le Tessin et le sud des Grisons qui affichent jeudi de nouveaux records de température, tous mois confondus, indique MeteoSuisse. Avec 35,4 degrés, Piotta (TI), situé à 990 mètres, a par exemple effacé sa précédente marque de 34 degrés, recensée en 2003.

Selon MeteoSuisse, huit lieux dépassaient ou égalaient les 35 degrés jeudi vers 17h00. Sion (VS) arrive en tête avec 36,4 degrés, devant Cevio (TI) avec 35,7 et Stabio (TI) avec 35,6. La veille, Meteonews avait enregistré une quinzaine de lieux à plus de 35 degrés à la même heure, Berne affichant la plus forte température avec 36 degrés.

La température la plus élevée l'été dernier était de 36,2 degrés. Le record absolu a été enregistré le 11 août 2003 à Grono (GR), avec 41,5 degrés.

>> Philippe Jeanneret vous explique ce qu'il faut savoir sur la canicule:

Pics d'ozone

La canicule entraîne des pics d'ozone, a prévenu la Conférence des chefs des services cantonaux de la protection de l'environnement (CCE). Les concentrations ont dépassé mercredi dans plusieurs stations la valeur de 180 microgrammes par mètre cube (μg/m3), soit une fois et demie la valeur limite légale.

La plus forte concentration en ozone a été mesurée mercredi vers 20h à Chiasso (TI) avec 296 μg/m3, indique la CCE, qui se base sur les chiffres de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). En Suisse romande le record est détenu par Yverdon-les-Bains (VD), avec 281 μg/m3 vers 14h00. Selon un communiqué de l'Etat de Vaud, la station de Lausanne a enregistré 190 μg/m3, celle de Morges 207 μg/m3. Les valeurs d'ozone devaient rester très élevées jeudi, même si la tendance est à la baisse.

La CCE, mais aussi le canton de Vaud, recommandent à la population de limiter les efforts physiques intensifs en plein air. Ils appellent par ailleurs à agir pour diminuer les émissions polluantes.

>> Les mesures prises face aux pics d'ozone

Les automobilistes invités à prendre les transports publics. Dans certaines régions des tarifs réduits sont proposés. [RTS]
Les automobilistes invités à prendre les transports publics. Dans certaines régions des tarifs réduits sont proposés. / 19h30 / 1 min. / le 27 juin 2019

Nuit tropicale

La Suisse a connu une nouvelle nuit tropicale de mercredi à jeudi, encore plus chaude que la précédente. Meteonews a enregistré un pic dans le canton de Vaud, à Vevey, où la chaleur n'est pas descendue en dessous de 25,3 degrés.

Sur le massif du Lägern, situé à la frontière entre les cantons de Zurich et d'Argovie, ainsi qu'à Vaduz (FL), plus de 24 degrés ont été mesurés dans la nuit de mercredi à jeudi. Des températures de 23,7 degrés ont été enregistrées sur le Pfannenstiel, au-dessus du lac de Zurich, et sur le Hörnli, dans l'Oberland zurichois.

Il a également fait plus de 23 degrés à Lugano et à Locarno-Monti. Le mercure n'a pas chuté en dessous de 20 degrés dans plusieurs autres stations de mesure, précise Meteonews. Comme la nuit précédente, les températures ont été particulièrement douces en altitude, comme à Göschenen (UR), qui a enregistré 22,1 degrés.

>> Lire aussi: Les villes sont les reines des nuits tropicales

ats/cab

Publié Modifié

Les rails se déforment à Berne

La canicule a fait une nouvelle victime jeudi: le trafic ferroviaire. A cause de la déformation de rails sur une voie près de Berne, une bonne partie des trains ont subi des retards, en particulier en fin d'après-midi à l'heure de pointe.

Une des quatre voies entre Berne et Berne-Wankdorf n'était plus praticable, a indiqué Jürg Grob, porte-parole des CFF. C'est avant tout le trafic en direction de la Suisse alémanique, à l'est de Berne, que les conséquences se sont fait sentir. Mais par répercussions, d'autres liaisons ont pu subir des retards.

Les perturbations se sont poursuivies jusqu'à vendredi matin vers 08h00. Plusieurs trains sont supprimés entre Berne et Olten (SO), entre Berne et Bienne (BE) et dans le trafic RER bernois.