Publié le 11 juin 2019 à 12:59

Les inégalités salariales augmentent dans le secteur bancaire

Une femme range des billets de banque dans son porte-monnaie.
Les inégalités salariales augmentent de manière préoccupante dans le secteur bancaire Le 12h30 / 2 min. / le 11 juin 2019
L'Association suisse des employés de banque a publié mardi une enquête sur les salaires en 2019. Les disparités entre hommes et femmes croissent de façon inquiétante. Elle exhorte les établissements bancaires à adopter une politique salariale moderne.

L'étude se base sur une enquête anonyme et est publiée tous les deux ans. En comparaison à celle de 2017, l'écart se creuse. Le résultat le plus "explosif" de la recherche, selon le terme utilisé par l'association, est la différence salariale de 23,6% entre hommes et femmes. C'est presque 10 points au-dessus de la moyenne suisse dans le secteur privé.

"C'est particulièrement choquant, parce que les banques investissent beaucoup d'argent pour développer une politique d'égalité. Et le motif évoqué, c'est que les augmentations de salaire ont été davantage distribuées à des hommes, et que ces augmentations étaient plus grandes que celles reçues par les femmes", déplore Denise Chervet, directrice de l'ASEB .

Les employés de banque pointent également du doigt le fait que les entreprises n'arrivent pas à maîtriser le développement de leur politique salariale. "Si elles veulent vraiment arriver à une égalité salariale, il faut qu'elles se donnent les moyens pour cela, que les critères soient clairs, transparents et remis en question en partie. Il faudrait aussi que davantage de femmes soient dans des postes à responsabilités qui fixent les salaires. Aussi longtemps qu'on n'arrivera pas à cette égalité au niveau de la répartition des responsabilités, je pense que ça sera difficile de lutter efficacement contre l'inégalité salariale", admet Denis Chervet.

Les bonus, cette zone d'ombre

L'élément le moins transparent de la politique salariale dans le secteur bancaire, c'est le bonus. Aucun critère n'est clairement défini dans la majorité des fonctions au sein des banques. Les employés eux-mêmes disent ne pas comprendre comment les bonus ont été fixés.

Les différences entre hommes et femmes atteignent 40%. L'Association suisse des employés de banques exhorte donc les établissements bancaires à faire preuve de transparence.

Elle salue toutefois l'intégration du bonus dans le salaire fixe, une pratique qui se répand progressivement.

Romain Bardet/jfe

Publié le 11 juin 2019 à 12:59