Modifié

En Suisse, deux ambassades disent désormais représenter le Venezuela

En Suisse deux corps diplomatiques veulent représenter les intérêts du Venezuela. A Berne et à Genève. [RTS]
En Suisse deux corps diplomatiques veulent représenter les intérêts du Venezuela. A Berne et à Genève. / 19h30 / 2 min. / le 29 mai 2019
La fracture politique au Venezuela rebondit jusqu'en Suisse, où deux ambassades sont désormais au coude-à-coude pour représenter les intérêts du pays, avec les partisans du président Nicolas Maduro d'une part et de l'opposant Juan Guaido de l'autre.

L'ambassade du Venezuela à Berne est la représentation diplomatique officielle du pouvoir en place à Caracas tandis que celle de Genève, voix de l'opposition en Suisse, est réunie sous l’autorité du président auto-proclamé Juan Guaido.

Si les échos de la lutte de pouvoir ont déjà largement débordé sur les pays voisins du Venezuela, le conflit atteint cette fois-ci l'Europe et la Suisse. A Caracas, deux hommes se disent chef de l'Etat. En terre helvétique, deux ambassadeurs prétendent donc chacun être plus légitime que l’autre.

Relais du pouvoir

En s’appuyant sur le poids de la communauté vénézuélienne en Suisse, plutôt proche des partis de l’opposition, l’ambassade "bis" de Genève ne part pas battue d’avance. Si la Suisse n’a pas reconnu officiellement le pouvoir de Juan Guaido, pas moins de 50 pays, dont la plupart des Européens et les Etats-Unis, le considèrent comme le président légitime du Venezuela.

Pour le représenter en Suisse, Juan Guaido a désigné Maria-Alejandra Aristeguieta, ancienne diplomate à l’ONU et militante anti-Maduro résolue. Sa mission, établir un maximum de contacts avec les autorités et les relais du pouvoir en Suisse afin de les convaincre que les jours du gouvernement en place sont comptés.

De l’autre côté, on retrouve un ambassadeur chevronné, César Osvelio Méndez González, dont la patience et le sang-froid sont bien utiles en ces temps de disette. Son message est simple: le pouvoir du président Maduro est solide, tout comme l’ambassade du Venezuela en Suisse.

Services à la dérive?

A Genève, les expatriés s’impatientent. Les services consulaires sont à la dérive, clame Maria-Alejandra Aristeguieta. Il manque des équipements élémentaires et les requêtes officielles émanant de l’opposition sont mal traitées.

"Pas du tout", répond l’ambassadeur Méndez. "Nous traitons chaque demande de manière identique et tous les Vénézuéliens sans exception sont les bienvenus ici. Certes, nous avons parfois des problèmes de fournitures et les procédures ont dû être adaptées, mais le consulat comme l'ambassade sont fonctionnels", assure-t-il.

Marc Julmy/gma

Publié Modifié

Discussions en Norvège

Les représentants du président vénézuélien Nicolas Maduro et de son rival Juan Guaido sont désireux d'avancer vers une solution, a affirmé mercredi la Norvège, à l'issue de discussions menées sous ses auspices.

Pour la deuxième fois en l'espace de quelques semaines, des délégations des deux camps se sont réunies cette semaine dans le pays nordique pour des entretiens visant à trouver une solution à la crise politique.

"Les parties ont démontré leur volonté d'avancer dans la recherche d'une solution négociée et constitutionnelle pour le pays, englobant des questions politiques, économiques et électorales", a indiqué le ministère norvégien des Affaires étrangères.