Publié le 19 mai 2019 à 15:44

Le PLR au plus proche des résultats des votations de la législature

La présidente du PLR Petra Gössi, lors de l'ouverture de la campagne pour les fédérales à Aarau, le 1er février dernier.
La présidente du PLR Petra Gössi, lors de l'ouverture de la campagne pour les fédérales à Aarau, le 1er février dernier. [Urs Flueeler - Keystone]
Le PLR est celui qui est arrivé le mieux à prendre le pouls de l'électorat suisse au cours de la législature actuelle, qui se terminera fin 2019. Dans 31 votes sur 33, les prises de position du parti ont coïncidé avec le résultat final.

Avec 30 votes chacun, le Conseil fédéral et le Parlement font presque aussi bien. Arrivent ensuite le PDC et le PBD, avec 29 votes correctement "prévus". L'UDC (19 votes) et le PS (18) arrivent respectivement au septième et huitième rang.

Ces deux partis gouvernementaux sont battus par les Vert'libéraux, dont les prises de position ont coïncidé dans 21 cas sur 33. Les recommandations des Verts n'ont elles  été suivies que 14 fois par l'électorat.

Le PLR a assuré son avance sur le Parlement et le Conseil fédéral lors du vote du 24 septembre 2017, lorsqu'il s'est exprimé contre la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 et le financement additionnel de l'AVS. Il avait été le seul grand parti - avec l'UDC - à faire coïncider sa position avec le résultat, serré, du vote.

Loi sur les jeux d'argent et RIE III, deux échecs

En juin 2018, le parti avait cependant rejeté la loi sur les jeux d'argent, que le Conseil fédéral et le Parlement avaient recommandé d'accepter, ce que le peuple avait approuvé. Le PLR a fait son seul autre "pronostic" erroné en février 2017, lorsqu'il a publié son mot d'ordre en faveur du "oui", comme la plupart des autres grands partis, à la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III).

Avec un taux de réussite de plus de 90% (30/33), le Conseil fédéral a été beaucoup plus à l'écoute de l'électorat au cours des quatre dernières années que lors des législatures précédentes. Entre 2012 à 2016, 78% des électeurs avaient suivi les recommandations de l'exécutif, alors qu'entre 2003 et 2007, ce chiffre n'était que de 66%.

>> Notre suivi de la journée de votations: Les Suisses acceptent la loi sur les armes et la réforme RFFA

ats/jvia

Publié le 19 mai 2019 à 15:44