Modifié le 15 mai 2019 à 09:06

Le vote électronique n'a pas encore poussé son dernier souffle à Genève

Le Grand Conseil genevois a exprimé une volonté claire, par 81 voix contre 5, en faveur de la reprise des travaux de développement du vote électronique à Genève.
Le e-voting genevois devrait ressusciter! Le Grand Conseil a voté hier soir en faveur d'un projet de loi en ce sens La Matinale 5h - 6h30 / 1 min. / le 15 mai 2019
Les députés genevois ont voté, mardi soir, en faveur d'un maintien du système de vote électronique. En précisant qu'il devra rester en mains publiques.

Le Grand Conseil genevois a adopté, mardi soir, un projet de loi demandant que la conception, la gestion et l'exploitation du système d'e-voting soient gérées par des collectivités publiques.

En novembre, le Conseil d'Etat annonçait la fin de l'exploitation du système de vote électronique CH-Vote en 2020. Cette décision suscitait l'incompréhension, dans la mesure où le canton de Genève, pionnier en la matière, a investi des sommes importantes pour le développement de son système lancé en 2003.

Système en open source

Adopté par 81 oui, contre 5 abstentions et 4 non, le projet de loi du PS demande aussi que le système soit développé en open source, afin de permettre une vérification individuelle et universelle.

"Aujourd'hui, le vote électronique n'est pas un droit pour tous les électeurs. Il n'est autorisé par la Confédération que pour 30% de la population", a rappelé le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers. Et de rappeler que Genève a tenté de convaincre d'autres cantons de participer au financement du développement de son système, en vain.

ats/dbb

Publié le 15 mai 2019 à 05:40 - Modifié le 15 mai 2019 à 09:06