Modifié le 08 mai 2019 à 21:08

Le prix de l'abonnement général pourrait grimper de 10% en 2021

L'Union des transports publics pourrait proposer des hausses de prix, sur les abonnements généraux notamment
L'Union des transports publics pourrait proposer des hausses de prix, sur les abonnements généraux notamment 19h30 / 1 min. / le 08 mai 2019
Après des années sans hausse de prix globale dans les transports publics, les voyageurs pourraient subir un coup dur en 2021. Les entreprises du secteur songent notamment à augmenter le tarif de l'abonnement général.

L'abonnement général (AG) des CFF semble en effet être dans la ligne de mire. Selon un document interne de ch-direct, une communauté tarifaire qui regroupe 250 entreprises de transports publics, l'AG doit renchérir de 10% en décembre 2021. Au lieu de 3860 francs, il coûtera 4250 francs par an en 2e classe.

De plus, les étudiants de plus de 25 ans qui profitent jusqu'ici d'un AG junior se verraient privés de cet avantage. La hausse de prix atteindrait 45% dans leur cas. A la place, toutes les personnes âgées de 25 ans obtiendraient un rabais de 500 francs en passant de l'AG junior à l'AG adultes.

Autre mesure évoquée, la suppression de la possibilité de déposer l'AG jusqu'à 30 jours, par exemple pendant les vacances. Enfin, l'abolition de la carte journalière des communes est également en discussion lors du changement d'horaire 2020.

"Collecte d'idées"

Par rapport au reste de l'offre des transports publics, le prix de l'abonnement général est comparativement bas. Respectivement, le rapport prix-prestations est trop favorable, est-il écrit dans le document de ch-direct.

Publié mercredi par le magazine "Beobachter", le document est daté du 6 mars. La porte-parole de ch-direct Sabine Krähenbühl a souligné qu'il ne s'agit pour l'heure que d'une "collecte d'idées". Un comité de ch-direct avec des représentants des CFF, des BLS de CarPostal et de transporteurs régionaux en discutera prochainement. "Rien n'est formellement décidé", a ajouté Sabine Krähenbühl.

Dans un communiqué diffusé mercredi après-midi, ch-direct précise que le principe qui prévaut est de ne pas procéder à une hausse généralisée des prix. Une augmentation modérée du coût de l'AG pourrait toutefois être un moyen de baisser le prix d'autres produits et offres, explique ch-direct.

Les CFF écrivent qu'ils s'engagent pour une stabilité des tarifs, voire leur baisse. L'entreprise rappelle qu'elle a réduit ses prix dans la mesure du possible, l'offre de billets dégriffés notamment a été développée. Pour l'année en cours, 230 millions de francs sont prévus afin d'améliorer le rapport prix-prestations, dont des billets dégriffés d'une valeur de plus de 100 millions.

Pétition lancée

Les jeunes Verts ont eux aussi réagi et lancé une pétition en ligne. Les éventuels projets de hausse des tarifs désavantagent dans leur mobilité les jeunes et les personnes à petit revenu. Le parti demande à la commission des transports du Conseil national de mettre le holà à ces velléités.

>> L'interview de David Raedler, président de la section vaudoise de l'Association transport et environnement (ATE)

L'abonnement général s'avère attractif en Suisse pour les déplacements quotidiens.
Yannick Bailly - Keystone
Forum - Publié le 08 mai 2019

ats/gma

Publié le 08 mai 2019 à 13:00 - Modifié le 08 mai 2019 à 21:08