Modifié le 01 mai 2019 à 11:25

La FRC épingle quatre grandes enseignes pour des rabais trompeurs

Interdiscount, m-electronic, Fust et Conforama accusés par la FRC d'avoir pratiqué des faux rabais.
La FRC épingle quatre enseignes pour de faux rabais sur l'électronique Le 12h30 / 2 min. / le 30 avril 2019
Au terme de près d'un an d'enquête, la Fédération romande des consommateurs (FRC) accuse quatre enseignes de pratiquer des fausses actions. Elle a porté plainte contre Conforama et dénoncé les autres aux ministères publics concernés.

De juin 2018 à avril 2019, les enquêteurs de la FRC ont relevé les prix de 350 articles dans les filiales de Fust, M-electronics, Interdiscount et Conforama pour vérifier si l'indication des prix respectait les dispositions légales, indique la fédération mardi dans un communiqué qui détaille son enquête, inédite par son ampleur.

Concernant l'enseigne française Conforama, "les indications de prix trompeuses étaient si importantes que l'organisation a porté plainte "auprès de "la justice lausannoise" sur la base de la loi contre la concurrence déloyale, une première. Parmi les 160 produits vendus chez Conforama scrutés par la FRC, un quart enfreignent la loi.

Action trop longue

L'action a dépassé de loin les deux mois maximum autorisés par la loi. D'autres produits mettaient en avant de fausses comparaisons de prix, par exemple en passant de 299 francs à "299 fr. au lieu de 399 fr."

"Il ne s'agit pas de cas isolés, c'est une pratique à large échelle", insiste Sophie Michaud Gigon, secrétaire générale de la FRC. L'organisation a voulu "frapper fort" et appelle à renforcer les dispositions légales pour faire cesser ces pratiques. Les sanctions encourues par Conforama sont ainsi plus importantes que dans le cas d'Ochsner Sport, condamné à une amende de 4000 francs en 2018: 

>> Lire aussi: Condamné pour des soldes fictifs, Ochsner paiera une amende légère

Réactions attendues

Contacté, Conforama indique ne pas avoir été encore notifié par cette plainte et ne peut donc faire aucune déclaration à ce stade (mardi à la mi-journée).

Quant à Fust, Interdiscount et M-electronics, également pointés du doigt, ils ont indiqué à la RTS respecter l'Ordonnance sur l'indication des prix. Eux non plus n'ont pour l'heure pas connaissance des irrégularités constatées.

Romain Bardet/ats/ani

>> Ecouter aussi l'interview de Robin Eymann, spécialiste politique économique à la (FRC), dans On en Parle:

La FRC dénonce des irrégularités dans l'indication des prix chez trois enseignes.
venimo - Depositphotos
On en parle - Publié le 01 mai 2019

Publié le 30 avril 2019 à 12:52 - Modifié le 01 mai 2019 à 11:25