Modifié le 29 avril 2019 à 09:19

Le taux d'emploi des réfugiés en Suisse a nettement progressé en un an

A Berne, un programme d’intégration assure la propreté dans les transports publics.
Les réfugiés et personnes admises à titre provisoire plus nombreux à travailler en Suisse La Matinale / 1 min. / le 13 août 2016
Près d’un tiers des réfugiés en Suisse occupent actuellement un emploi contre un quart il y a un an, d'après les chiffres du Secrétariat d’Etat aux migrations, relayés par l’Ostschweiz et la Zentralschweiz am Sonntag. 

En un an, le taux d'emploi des réfugiés en âge de travailler en Suisse s'est considérablement amélioré, rapportent dimanche l’Ostschweiz et la Zentralschweiz am Sonntag.

En mars 2018, moins de 27% des réfugiés occupaient un emploi contre plus de 32% actuellement. Ce taux correspond à 5000 réfugiés supplémentaires ayant trouvé un travail.

Chez les personnes admises à titre provisoire sur le territoire, le taux d'emploi est passé de 31% à plus de 37% en un an.

Les mesures d’intégration portent leurs fruits

Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) attribue cette évolution positive à l’intensification des mesures d’intégration. Le SEM évoque les préapprentissages d’intégration - en vigueur depuis l’été dernier dans 18 cantons – mais aussi la simplification des procédures pour les employeurs et l’engagement des communes.

Il faut toutefois noter que la majeure partie de ces réfugiés qui travaillent ont des emplois précaires qui ne leur permettent pas d'être autonomes financièrement. En 2017, le taux d'assistance sociale parmi les réfugiés dépassait les 86%.

ptur

Publié le 28 avril 2019 à 14:14 - Modifié le 29 avril 2019 à 09:19