Modifié le 16 avril 2019 à 12:57

Les plats précuisinés ne sont pas si mauvais pour la santé selon la FRC

La FRC a testé 74 plats, traditionnels, asiatiques, italiens ou espagnols vendus dans les grandes surfaces.
Les plats précuisinés ne sont pas si mauvais pour la santé selon la FRC Le Journal horaire / 1 min. / le 16 avril 2019
La Fédération romande des consommateurs (FRC) a analysé 74 plats précuisinés disponibles chez Coop et Migros. S'ils ont mauvaise réputation, ils ne sont finalement pas si mauvais.

L'analyse a été réalisée à travers le filtre de l'indicateur de la qualité nutritionnelle des denrées Nutri-Score, qui tient compte des teneurs en énergie, en sucres, en acides gras saturés, en sel, en fibres, ou encore en légumes et en protéines.

La FRC a testé 74 plats, traditionnels, asiatiques, italiens ou espagnols, vendus dans les grandes surfaces. Et selon le Nutri-score, 42 menus affichent des scores de "très bon" à "bon" (A-B). Les spaghettis bolognaise, par exemple, sont moins gras et moins salés que prévu.

Etiquetage à améliorer

Cependant, la composition reste peu lisible, critique la FRC. Et les consommateurs se méfient de ces plats. "L'étiquette doit permettre de choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle. Or la multiplication de systèmes contradictoires trouble le consommateur", explique la secrétaire générale de la FRC, Sophie Michaud Gigon.

En Suisse, Danone commence à introduire des aliments étiquetés Nutri-Score. Ce système est déjà reconnu par les gouvernements belge, français et espagnol notamment.

>> Interview de Interview de Patrick Marty, porte-parole de la Communauté d'intérêts du Commerce de détail suisse, dans le 12h30:

Patrick Marty.
ci-commercededetail.ch
Le 12h30 - Publié le 16 avril 2019

ats/oang

Publié le 16 avril 2019 à 08:49 - Modifié le 16 avril 2019 à 12:57