Modifié le 21 mars 2019 à 11:44

Seules 7,1% des rues portant le nom de personnalités honorent les femmes

En Suisse romande, moins d'une rue sur dix porte le nom d'une femme
En Suisse romande, moins d'une rue sur dix porte le nom d'une femme 19h30 / 2 min. / le 17 mars 2019
Les femmes sont peu représentées dans les villes de Suisse romande. La RTS a répertorié les noms de rues honorant des personnalités: seules 5 à 7% d'entre elles honorent des femmes à Genève, Neuchâtel, Lausanne, Delémont ou Sion.

Bienne et Fribourg font un peu mieux avec 9 et 10%. A titre de comparaison, Berne honore davantage les femmes : 12%. Mais le constat est là: les femmes sont largement sous-représentées.

Pour Nicole Baur, cheffe de l'Office de la politique familiale et de l'égalité du canton de Neuchâtel, cette invisibilisation des femmes sur les plaquettes de rues pose problème: "Si les femmes sont invisibles dans l'espace public, dans la société, dans la littérature, ça veut dire que les petites filles qui grandissent dans cet espace où il y a très peu de femmes ne peuvent pas se projeter dans des modèles, ne peuvent pas avoir le sentiment que l'espace public, c'est aussi pour elles."

Noms de femmes privilégiés pour les nouvelles rues

Conscientes de la problématique, plusieurs villes veulent redonner leur place aux figures historiques féminines. Quatre rues du quartier en construction de la Plaine du Loup à Lausanne porteront le nom de femmes. A Neuchâtel aussi, on privilégie les femmes quand une nouvelle rue doit être baptisée.

L'année dernière, la ville annonçait même rebaptiser l'espace Agassiz en espace Tilo Frey, première conseillère nationale neuchâteloise. Un changement de nom qui avait créé la polémique.

"On part un peu de l'idée qu'une fois qu'on honore une personnalité, la changer c'est ensuite comme si on la déclassait. Dans d'autres pays européens ça se fait assez couramment; en Suisse pas", explique Thomas Facchinetti, conseiller communal à Neuchâtel. "C'est un peu les mentalités, les usages qu'on a ici, qu'il faut respecter aussi!" Estimant que cette mentalité complique "un petit peu pour honorer les femmes dans l'espace public", le politicien souligne toutefois qu'il faut continuer à chercher des solutions, "quitte à être parfois un peu polémique".

Pourcentage de femmes à l'honneure sur les plaquettes de rue.
Pourcentage de femmes à l'honneure sur les plaquettes de rue. [RTS]

Les femmes à l'honneur à Genève

A Genève, où seules 5,6% des rues honorant des personnalités portent le nom de femmes, le projet 100Elles veut redonner leurs places aux femmes: tous les 15 jours, quartier par quartier, des plaquettes seront apposées jusqu'au mois de juillet.

Finalement, ce seront 100 femmes marquantes de l'histoire du canton qui seront ainsi célébrées. L'association l'Escouade, à l'origine du projet, a dévoilé les dix premières plaquettes dans le quartier des Grottes: "L'idée du projet c'est d'augmenter la visibilité des femmes dans l'espace public et dans l'Histoire. Je pense que les femmes ont été oubliées et invisibilisées dans l'histoire et c'est pour ça qu'on les retrouve si peu dans les noms des rues", rappelle Myriam Gacem, membre de l'association.

La Ville de Genève participe activement à ce projet: "Nos rues, nos ruelles, nos places, nos espaces publics ont le nom d'hommes célèbres, et les femmes, à Genève comme ailleurs malheureusement, donnent le sentiment qu'elles n'ont jamais existé, qu'elles n'ont jamais fait l'histoire de la vie de notre canton, alors que c'est archi-faux!", explique Sandrine Salerno, conseillère administratives de la Ville de Genève.

Léa Jelmini/Dimitri Zufferey

Publié le 17 mars 2019 à 20:58 - Modifié le 21 mars 2019 à 11:44

Mais qui sont les femmes distinguées?

Neuchâtel : 4 femmes honorées, 7,02%
Marie de Nemours (1625-1707), princesse souveraine de Neuchâtel
Jehanne de Hochberg (1485-1543) comtesse de Neuchâtel
Isabelle de Charrière (1740-1805) femme de lettres
Sainte-Hélène (env.248-330) sainte patronne des teinturiers

Bienne : 6 femmes honorées, 9,09%
Marguerite Weidauer (1882-1972), foraine
Lore Sandoz (1899-1989), directrice générale de la fabrique Bulova
Laure Wyss (1913-2002), romancière et journaliste
Elyse Wysard (1790-1863) peintre, graveuse
Marie-Louise Bloesch (1742-1863), directrice du pensionnat du premier gymnase biennois
Salomé, (-140- ?), reine

Delémont, 2 femmes honorées, 6,06%
Meret Oppenheim (1913-1985), artiste
Sainte Catherine (290-307), sainte patronne des barbiers, charretiers, écoliers, plombiers…

Fribourg, 8 femmes honorées, 10,13%
Adèle d’Affry, dite Marcello (1836-1879), peintre et sculptrice
Madeleine Eggendorffer (1744-1795), libraire
Eleonore Niquille (1897-1957), écrivaine
Catherine Repond (1663-1731), soupçonnée de sorcellerie
Athénaïs Clément (1869-1935), fondatrice de l’office familial
Sainte-Agnès (290-305), sainte patronne de la chasteté
Sainte-Catherine (290-307), sainte patronne des barbiers, charretiers, écoliers, plombiers…
Sainte-Thérèse (1873-1897) sainte patronne des Missions

Genève, 20 femmes honorées, 5,63%
Françoise-Louise de Warens (1700-1762), femme de lettres
Aimée Rapin (1868-1956), artiste peintre
Alice Bailly (1872-1938), artiste peintre
Amélie Munier Romilly (1788-1875), peintre, dessinatrice
Anne Torcapel (1916-1988), dessinatrice-architecte
Marie Chassevent (1836-1914) cantatrice, pianiste
Alice Rivaz (1901-1998), écrivaine
Anne-Louise-Germaine de Staël (1766-1817), femme de lettres
Berthe Vadier (1836-1921) écrivaine
Ella Maillard (1903-1997) voyageuse et écrivaine
Emilie Gourd (1879-1946), journaliste
Isabelle Eberhardt (1877-1904), reporter et voyageuse
Gabrielle Perret-Gentil (1910-1999), gynécologue
Marguerite Champendal (1870-1928), première docteure en médecine
Catherine Cheyne dite la Mère Royaume (1542- ?), personnage historique
Michée Chauderon (1602-1652) dernière femme exécutée pour sorcellerie
Marie Brechbuhl (1865-1933), éducatrice
Marie Dentière (1495-1564), théologienne
Louise Boulaz (1908-1991), alpiniste
Sainte Clotilde (475-545), sainte patrone de l’aviation légère

Lausanne, 7 rues (dont 3 à venir), 7,45%
Marie Belgia (1599-1647), princesse en exil
Jenny Enning (1810-1880), bienfaitrice
Isabelle de Montolieu (1751-1832) femme de lettres
Prochainement: Edith Burger (1906-1948) pianiste et chanteuse
Prochainement: Elisabeth Jeanne de Cerjat (1769-1847), cofondatrice asile des aveugles
Prochainement: Germaine Ernst (1905-1996), peintre
Prochainement: Elisa Serment (1865-1957), pionnière du féminisme

Sion, 1 femme honorée, 5,2%
Sainte Marguerite (289-304), sainte patronne des femmes enceintes