Modifié le 21 février 2019 à 20:40

Les CFF présentent les grands chantiers prévus en 2019

Les CFF prévoient d'importants chantiers en Suisse romande. Alain Barbey, directeur régional des CFF est notre invité
Les CFF prévoient d'importants chantiers en Suisse romande. Alain Barbey, directeur régional des CFF est notre invité 12h45 / 2 min. / le 21 février 2019
Les CFF ont rappelé jeudi les défis ferroviaires romands en 2019. Au programme notamment: la mise en service du Léman Express en décembre et quatre interruptions totales de trafic pour permettre des travaux.

Le nombre de pendulaires en Suisse romande ne cesse d’augmenter. A titre d'exemple, 60’000 personnes voyagent chaque jour entre Lausanne et Genève et elles seront 100’000, d'ici 2030.  Un défi pour les CFF, qui obligent à de nombreux développements.

Plus grand RER transfrontalier d'Europe, le Léman Express doit être mis intégralement en service le 15 décembre prochain, a rappelé à Lausanne Alain Barbey, directeur régional pour la Suisse romande. Six trains par heure et par sens desserviront dès lors le centre de l'agglomération genevoise.

Au total, ce sont 230 kilomètres de lignes transfrontalières qui seront exploitées. Une nouveauté qui devrait changer le visage de la mobilité et le quotidien de nombreux habitants de la région.

Des milliards pour Léman 2030

Si ce RER est le gros événement sur le plan du développement ferroviaire romand, d'autres chantiers sont en cours cette année. L'ex-régie a ainsi rappelé la situation de la ligne Lausanne-Genève qui voit passer 670 trains voyageurs et marchandises par jour.

"C'est le tronçon le plus dense de Suisse et probablement d'Europe", a poursuivi Alain Barbey. "Et d'ici 2030, 800 trains y circuleront". Afin de doubler la capacité sur l'Arc lémanique, les CFF investissent près de quatre milliards dans les travaux Léman 2030.

Côté perturbations de trafic, quatre interruptions totales auront lieu. Entre La Chaux-de-Fonds et Sonceboz, entre Yverdon et Estavayer, entre Fribourg et Grolley et entre Palézieux et Moudon.

Défis pour la ponctualité

Les CFF comptent reconduire en 2019 les mesures mises en place en 2018 sur les chantiers de l'axe Lausanne - Genève pour minimiser les retards, telles que l'introduction d'horaires allégés en soirée ou durant les week-end. Ces dispositions ont amélioré le taux de ponctualité sur ce tronçon de 6,5% en 2018, affirment les CFF, dans un communiqué de presse publié jeudi.

Bien que ces interruptions de ligne, tout comme les accidents ou les problèmes techniques, suscitent régulièrement la grogne des usagers, les CFF affirment que la ponctualité est en hausse régulière. Depuis 2015, les taux d'usagers arrivés à l'heure à destination a augmenté de 87.8% à 89% en 2017.

Ces chiffres sont toutefois mis en doute par le site internet Punktlichkeit.ch, qui se base sur les données brutes mises à disposition du public par l'Office fédéral des transports.

>> Relire sur ce sujet: La ponctualité des CFF remise en question par une plateforme internet

Un train sur six en retard

Selon cette plateforme interactive lancée en 2016 par Andreas Gutweniger, un ex-employé CFF, le taux de ponctualité des trains en Suisse sur les grandes lignes (IC, EC, ICE, TGV et Railjet) s'élève à 83,7%. Cela signifie qu'un train sur six est parti en retard durant ces 365 derniers jours.

La carte de la ponctualité sur les grandes lignes (IC, EC, ICE, TGV et Railjet), calculée sur un an.
La carte de la ponctualité sur les grandes lignes (IC, EC, ICE, TGV et Railjet), calculée sur un an. [puenktlichkeit.ch]

Les trafics grandes lignes sont celles qui affichent le plus faible taux de ponctualité.

Les quatre pires tronçons en trafic grandes lignes illustrés sur le graphique ci-dessous sont les trains internationaux qui desservent l'Italie et la France.

La ligne Brigue - Sion par exemple, qui affiche la plus mauvaise note avec un taux de ponctualité de 15%, fait partie des quelques résultats qui biaisent légèrement la réputation de ponctualité des CFF, puisqu'il s'agit d'une ligne avec seulement quatre trains par jour et qu'ils arrivent d'Italie avec du retard.

Sur l'ensemble de la carte, peu d'axes s'affichent en vert, soit une ponctualité de 90%. En Suisse romande, on peut citer l'axe Delémont - Moutier, où plus de 96% des Intercity arrivent à l'heure.

Nicolas Rossé / fme avec agence

Publié le 21 février 2019 à 15:06 - Modifié le 21 février 2019 à 20:40