Publié

Le Conseil fédéral veut investir deux milliards dans l'armée

Des recrues de l'armée suisse (photo prétexte). [Peter Klaunzer - Keystone]
Le Conseil fédéral demande d'investir deux milliards dans l'armée / Le Journal horaire / 13 sec. / le 20 février 2019
Berne annonce mercredi vouloir investir deux milliards dans l'armée cette année, un montant comparable aux années précédentes. Le matériel dédié à l'exploration et l'équipement personnel représentent les plus grosses dépenses.

Le montant est réparti entre le programme d’armement proprement dit (861 millions), les crédits-cadres pour le matériel de l’armée (762 millions) et le programme immobilier (414 millions).

En ce qui concerne l'armement, le gouvernement veut améliorer les moyens liés à l’exploration. Pour protéger les gens et les infrastructures dans des zones bâties, l’armée a besoin d’informations fiables et précises sur la situation. Elle doit aussi être en mesure d’accomplir ses tâches de nuit et en cas de mauvaise visibilité, souligne le Conseil fédéral.

Berne demande de libérer 380 millions pour un système d’exploration tactique de 100 véhicules. Celui-ci permettra de traiter et de transmettre les informations avec davantage d’efficacité. Il sera possible d’acquérir en terrain découvert des informations depuis un véhicule protégé.

Nouvelles bottes de combat

Pour ce qui a trait aux crédits-cadres pour le matériel de l'armée, le plus gros poste (440 millions) est consacré à l'équipement personnel et au matériel à renouveler. Il est par exemple prévu de remplacer les bottes de combat.

Ce crédit comprend de premières acquisitions, comme des mini-drones pour les troupes de combat et les forces spéciales, des engins de chantier, du matériel informatique et des logiciels pour des systèmes déjà en service et du matériel d’instruction divers.

ats/gma

Publié

Deux halles remplacées à Payerne (VD)

Dans le cadre du programme immobilier, il est prévu de remplacer deux vieilles halles qui ne répondent plus aux exigences techniques à Payerne (VD) pour un montant de 85 millions de francs.

D'autre part, près de 75 millions sont destinés à la rénovation et l’aménagement du site de Rothenburg (LU), où un terminal pouvant accueillir 600 conteneurs devrait être mis en place. La première étape de développement de la place d’armes de Thoune (BE), quant à elle, est devisée à 84 millions. L’objectif est d’y centraliser les écoles de maintenance, afin de fermer ultérieurement la place d’armes de Lyss (BE).