Publié

Un milliard pourrait être injecté en plus pour désengorger le rail

Un train sur la ligne Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Un milliard pourrait être injecté en plus pour désengorger le rail / Le Journal horaire / 18 sec. / le 19 février 2019
Pas moins de 12,8 milliards devraient être investis pour désengorger le rail d'ici 2035. La commission des transports du Conseil des Etats veut libérer 919 millions de plus que le Conseil fédéral.

La commission a "optimisé" la copie gouvernementale afin de donner la priorité aux projets présentant des avantages économiques importants et d’assurer sans interruption la planification des futurs grands projets, a-t-elle communiqué mardi. Le Conseil des Etats doit se prononcer lors de la session de printemps.

Projets romands

Le Conseil fédéral proposait de moderniser la ligne entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds et de doubler l'offre avec deux liaisons rapides et deux liaisons régionales. A l'unanimité, la commission préfère privilégier la construction d’une nouvelle liaison directe.

Selon elle, une telle option présente de grands avantages du point de vue économique, et même si les investissements sont plus importants, il sera possible de réaliser des économies dans le cadre des conventions de prestations. La commission s’est également prononcée à l’unanimité en faveur d’un prolongement de la ligne Aigle–Leysin jusqu’à la station de téléphérique.

Bâle-Delémont-Genève

Le gouvernement avait déjà revu à la hausse le projet destiné à désengorger l'infrastructure ferroviaire d'ici 2035 (lire: Le Conseil fédéral veut débloquer 11,9 milliards pour désengorger le rail)

Cette étape d'aménagement prévoit notamment des trains directs entre Bâle, Delémont et Genève. L'offre à travers le Jura sera étoffée et des cadences au quart d'heure sont prévues dans toutes les grandes régions urbaines et des cadences à la demi-heure entre toutes les grandes métropoles.

ats/vkiss

Publié

Autres projets retenus

Les études de projet sur l'extension du réseau RER trinational au centre de Bâle et sur la gare de passage de Lucerne ont été intégrées au projet afin de garantir une planification optimale. L’aménagement du tronçon Locarno–Intragna a été inclus dans l’étape d’aménagement. La commission s’est en outre prononcée en faveur du prolongement à double voie dans la ville de Rorschach (SG).

Enfin, la commission a intégré explicitement la liaison directe Aarau–Zurich à la liste des projets qui seront examinés dans le cadre de la prochaine étape d’aménagement. Via un postulat, elle demande par ailleurs au Conseil fédéral d’examiner comment augmenter la cadence entre Zurich et Munich.