Modifié

Téléphonie mobile: la fidélité coûte cher

Téléphonie mobile: les Suisses paient trop cher, selon comparis.ch. [Reuters]
Téléphonie mobile: les Suisses paient trop cher, selon comparis.ch. [Reuters]
La fidélité des Suisses en matière de téléphonie mobile leur coûte cher. Selon une enquête de comparis.ch, ils pourraient économiser plus de 2 milliards de francs en quittant leur opérateur pour aller chez un concurrent plus avantageux.

Seule une petite minorité se montre encline à profiter de son
potentiel d'économies en changeant d'opérateur, souligne
comparis.ch dans son enquête dévoilée vendredi. Cette
fidélité a "quelque chose d'irrationnel", considère le comparateur
en ligne dans son communiqué .

Et les offres prépayées?

Parmi les 6400 utilisateurs de téléphone mobile interrogés,
seuls 15% se montraient prêts à quitter leur opérateur habituel. En
revanche, 54% des personnes sondées ne voulaient pas en entendre
parler. "Cette inertie est une des raisons pour lesquelles les
tarifs mobiles sont si élevés en Suisse par rapport aux autres
pays", estime comparis.ch.

Les consommateurs pourraient payer en tout 2,1 milliards de moins
s'ils optaient pour l'offre la plus avantageuse du marché. C'est
chez le numéro un du secteur, Swisscom, que le potentiel
d'économies est le plus important avec un montant de 1,3 milliard.
Les clients de Orange paient eux 475 millions en trop, et ceux de
Sunrise 300 millions.

Pour la grande majorité des utilisateurs, l'offre la moins chère
ne serait d'ailleurs pas un abonnement, mais une offre prépayée.
Depuis l'entrée sur le marché de Migros, Coop et Aldi, cette
formule serait plus économique pour la plupart des
consommateurs.

Utilisateurs satisfaits

La prédilection des Suisses pour les abonnements, de même que la
réticence à changer d'opérateur, remplissent les poches des
prestataires de téléphonie mobile, insiste le site internet.
Toutefois, les usagers des smartphones qui surfent régulièrement
sur internet s'en tirent en général moins cher avec un abonnement
qu'avec une formule prépayée.

La réticence au changement des clients s'explique également par
l'opacité du marché. "Même les spécialistes ont du mal à s'y
retrouver dans cet enchevêtrement de plans tarifaires", concède
l'expert télécom de comparis.ch.

Malgré tout, les utilisateurs restent dans l'ensemble satisfaits
de la qualité des services de leur opérateur. L'enseigne de grande
distribution Migros, qui utilise le réseau de téléphonie mobile de
Swisscom, conserve la première place en terme de satisfaction des
clients.

ats/dk

Publié Modifié

Les voeux par SMS/MMS en augmentation

Les Suisses ont une nouvelle fois fébrilement pianoté sur leur téléphone portable pour s'échanger des voeux de bonne année.

En deux jours, plus de 105 millions de messages - SMS et MMS - ont été envoyés. C'est un nouveau record. L'an dernier, 100 millions de messages avaient été enregistrés.

Le 31 décembre 2008 et le 1er janvier 2009, Swisscom a acheminé quelque 47,6 millions de SMS et de MMS, selon une porte-parole de l'opérateur. Cela représente une légère hausse, de 0,13%, par rapport au précédent Nouvel An.

Les deux concurrents de Swisscom ne sont pas en reste. Durant ces deux jours, Orange a recensé 27,8 millions de SMS, contre 25,9 millions l'année précédente. Le nombre de MMS est passé de 1,01 à 1,05 million.

De son côté, Sunrise a acheminé 29,1 millions de SMS contre 27,2 millions l'année précédente. Aucun chiffre fiable n'est encore disponible concernant les MMS.

A Noël, les Suisses se sont déjà adressé un nombre record de voeux par téléphone portable. Plus de 65 millions de SMS et de MMS ont été envoyés, soit trois millions de plus que l'année précédente.