Modifié le 03 mai 2019 à 14:08

Verts et Vert'libéraux ont le vent en poupe selon le baromètre SSR

Le Palais fédéral photographié début août 2018.
Coup de sonde avant les fédérales: les Verts et les Verts'libéraux ont le vent en poupe Forum / 9 min. / le 21 février 2019
A huit mois des élections fédérales, les Verts et les Vert'libéraux enregistrent la plus forte progression par rapport à 2015, selon le premier baromètre SSR de 2019. L'UDC est en perte de vitesse alors que le PS et le PLR se retrouvent au coude à coude. Le PDC se maintient.

Avec 2,4 points de pourcentage supplémentaires, les Verts affichent la plus forte progression par rapport aux élections de 2015, révèle jeudi le baromètre électoral Sotomo, réalisé pour le compte de la SSR. Au total, la formation écologiste enregistre 9,5% des intentions de vote.

Deuxièmes "gagnants", les Vert'libéraux (+1,8 point) pourraient obtenir 6,4% des voix le 20 octobre prochain. Ces résultats confirment la tendance favorable dont profitent les deux partis depuis le dernier baromètre SSR en automne 2018.

>> Lire: L'UDC et le PDC perdent des plumes selon le dernier baromètre SSR

Recul pour l'UDC

Avec une diminution de 2,4 points de pourcentage, l'UDC affiche la perte la plus marquée par rapport à 2015, tous partis confondus. La droite conservatrice continue ainsi sa régression après le sondage d'octobre 2018. Une tendance qui n'étonne pas Michael Lambertus, co-auteur du baromètre: "L'UDC a souvent du mal dans les sondages. Les résultats lui sont davantage favorables lors des élections", indique-t-il au micro de la RTS.

Malgré cet effritement, le parti reste confortablement en tête, avec une part électorale de 27%, loin devant le PS et le PLR.

Lutte serrée pour la deuxième place

Le duel pour la deuxième place s'annonce très serré, puisque le PS et le PLR obtiennent chacun 17,4% d'intentions de vote. L'objectif affiché du PLR de ravir la deuxième place au PS semble dès lors envisageable, puisque la formation progresse de 1% tandis que son adversaire de gauche perd 1,4%.

"On pensait qu'il n'était pas réaliste pour le PLR de dépasser le PS. Mais à près de 17%, cela devient possible", observe Michael Lambertus. Le recul du Parti socialiste au profit des écologistes s'explique avant tout par un intérêt croissant de la population pour le climat, précise le spécialiste.

Quant au PDC (-0,3 point), il reprend des couleurs par rapport au dernier baromètre (+1,2 point) et remonte à 11,3%, à peine plus bas que son résultat de 11,6% aux élections fédérales d'il y a quatre ans.

>> Le sujet suivi du débat dans Forum:

La salle du Conseil national.
Peter Klaunzer -
Forum - Publié le 21 février 2019

Priorités à la santé, à l'UE et au climat

En pleine année électorale, les primes d'assurance maladie restent un défi prioritaire pour près de la moitié des personnes sondées (47%). Mais les coûts de la santé ne figurent plus comme principale priorité.

Les relations avec l'Union européenne représentent également un défi important dans 47% des cas, soit 19 points de pourcentage supplémentaires qu'en octobre 2018. Cette forte hausse s'explique surtout par les débats autour de l'accord-cadre qui se sont multipliés ces derniers mois, notamment sur les mesures d'accompagnement.

 

La question climatique a, elle aussi, pris de l'importance, passant de 30% à 38%. Signe de cette tendance, le PLR a récemment modifié sa stratégie en matière de politique environnementale, avec un changement de cap face à la loi sur le CO2. Pourtant, ce thème n'occupe que la sixième position dans les priorités des électeurs libéraux-radicaux questionnés.

La réforme de la prévoyance vieillesse arrive en quatrième position (34%), devant les questions migratoires qui ne préoccupent plus que 26% des sondés. Cette tendance vers le bas pourrait coûter à l'UDC: "L'immigration était le thème principal lors des élections de 2015, or il n'est plus aussi important", rappelle Michael Lambertus. Il ajoute: "Mais il y a toujours les relations avec l'Union européenne vis-à-vis desquelles l'UDC a toujours eu une position très claire, et qui pourrait remplacer l'immigration."

>> Le sujet suivi du débat dans Forum:

Les subsides pour l'assurance maladie fluctuent énormément d'un canton à un autre.
Gina Sanders - Fotolia
Forum - Publié le 21 octobre 2018

Mathieu Henderson

Publié le 21 février 2019 à 16:59 - Modifié le 03 mai 2019 à 14:08

La méthodologie

La collecte des données a été réalisée en ligne, entre le 1er et le 7 février 2019. Le recrutement des personnes interrogées a eu lieu d’une part par le biais des portails web de la SSR et d’autre part via le panel en ligne de Sotomo. Au total, les réponses de 12'085 électeurs ont été analysées pour l’évaluation.

La représentativité de ce sondage est toutefois comparable à un échantillonnage aléatoire avec une erreur d’échantillonnage de plus ou moins 1,5 point de pourcentage.