Publié dimanche à 14:25

Médecins mis en cause pour des "pots-de-vin" de laboratoires d'analyse

Des tests sanguins analysés dans un laboratoire (image d'illustration).
Médecins mis en cause pour des "pots-de-vin" de laboratoires d'analyse Le Journal horaire / 27 sec. / dimanche à 14:00
Des médecins sont à nouveau pointés du doigt pour leurs pratiques douteuses. La NZZ am Sonntag rapporte plusieurs cas de "pots-de-vin" de laboratoires versés à des praticiens de la médecine à Genève.

Dans l'une de ces affaires, un médecin recevait un remboursement de 10% du chiffre d'affaires lorsqu'il passait des commandes annuelles de 166'000 francs, révèle la NZZ. Cette pratique de "rabais" sont le fait principalement de grands laboratoires: en raison du volume des tests qui leur sont confiés, ils sont à même d'offrir des ristournes généreuses.

Alourdir les coûts de la santé

Mais les rétrocessions ne sont autorisées que si elles sont accordées aux patients sous forme de rabais, expliquent des experts dans le journal. Retrocédées aux médecins, ces remises, assimilables à des "pots-de-vin", contribuent à une sur-couverture qui alourdit les coûts de la santé, et contribue ainsi à l'augmentation des primes pour les assurés, soulignent les protecteurs des consommateurs.

L'association faîtière des caisses maladie de Suisse, Santésuisse, estime quant à elle à quelque 10 millions de francs le montant payé par les assurés pour de tels contrats.

ats/kkub

Publié dimanche à 14:25